Proposer un article

11 applis gratuites indispensables pour les écolos

écrit par et le 13/10/2018 et modifié le 15/10/2018 - Conso, Ecologie - 1 commentaire »

Les écolos qui ont envie de rendre leur vie encore plus écolo, ou celles qui veulent ajouter de l’écologie dans leur quotidien ont mille moyens pour le faire  : tri sélectif, éviter de jeter de la nourriture consommable, cuisiner les restes, faire du compost, se mettre au vélo pour aller travailler, éteindre les appareils électriques en veille, récupérer l’eau de lavage des légumes pour arroser, etc. Et pour aller plus loin ? Nous avons sélectionné et testé 11 applis gratuites indispensables pour les écolos !

QuelCosmetic (UFC Que Choisir)


 
Le concept : l’appli QuelCosmetic donne des informations sur la nocivité des produits cosmétiques. On scanne le code barre et on lit les infos sur le produit.
C’est écolo : l’appli concerne la composition des produits (non l’efficacité ou l’utilisation des produits). Et indique si nos cosmétiques contiennent ou non des ingrédients indésirables (nocifs) et quels sont ces ingrédients indésirables.
On a testé : on scanne le code barre du produit et le résultat s’affiche, avec la liste des ingrédients indésirables (pour les tout petits, les adolescents, les adultes). Un code couleur permet d’identifier rapidement les produits indésirables (rouge, jaune, vert, selon la présence d’ingrédients nocifs ou non). Une bonne appli qui donne envie de revoir entièrement ses habitudes beauté (pour celles qui ne sont pas encore passées au tout bio ou tout naturel) ! Le scan est un efficace. Si notre produit n’est as référencé, on peut suggérer facilement des produits. On photographie le produit de face, la liste des ingrédients, on renseigne son adresse mail pour recevoir une notification de l’ajout de notre produit dans la base de données de l’appli. L’appli liste aussi plusieurs produits, classés par catégories, et testés et indique s’ils contiennent ou non des ingrédients indésirables, un avis d’expert. Une très bonne appli !

Yes We Green (GREENRAID)


 
Le concept : liste d’adresses locales (avec géolocalisation) classées par catégorie, de restaurants, AMAP, ventes direct producteur, boutiques vintage local, ateliers DIY, réparation de vélos, jardins partagés…
C’est écolo : les adresses sont toutes locales, bio, en lien avec la nature.
On a testé : il y a de nombreuses catégories, de nombreuses adresses (testé en IDF et à Bordeaux). On peut partager les adresses sur nos réseaux sociaux, ajouter des adresses en favoris sur l’appli pour les retrouver facilement (il faut créer un compte), et proposer un lieu (il faut créer un compte aussi). Le moteur de recherche n’a pas trouvé de réponse à mes différentes demandes. Mais la navigation dans les différentes catégories est claire et agréable. Une bonne idée !

Too Good To Go – Manger anti-gaspi à petit prix (Too Good To Go)


 
Le concept : l’appli recense des milliers de restaurants qui revendent à prix très réduits leurs invendus de la journée, au lieu de les jeter. On commande sur l’appli auprès d’un restaurant de son choix, et on se déplace en fin de journée pour aller chercher notre “panier-surprise” à un prix imbattable.
C’est écolo : Too Good To Go permet de limiter le gaspillage alimentaire des restaurants, tout en faisant profiter les personnes ayant un budget réduit de délicieux repas. L’appli conseille d’apporter nos propres boîtes et sacs pour emballer nos repas afin d’éviter d’utiliser des emballages jetables.
On a testé : Il faut tout d’abord s’inscrire, soit avec une adresse mail, soit avec Facebook. Puis, il faut activer la géolocalisation pour découvrir tous les restaurants présents sur l’appli dans les environs. On se retrouve alors devant une longue liste de commerçants, allant des boulangeries aux fast-foods, en passant par les supermarchés ou encore les restaurants. Le prix est affiché, allant de 2 à 5€. On peut voir combien il reste de “paniers-surprise” à sauver et à quelle heure on peut aller le chercher. Quand on clique sur un restaurant, il y a un petit texte descriptif de ce qu’on peut trouver dans le panier. Attention, on ne peut pas connaître le contenant précis du panier-surprise (d’où son nom), mais, grâce à la description du restaurant, on peut savoir quel type de nourriture propose le restaurant sélectionné. On paye ensuite soit par carte bancaire, soit via Paypal, directement sur l’appli. Puis, il suffit d’aller chez le commerçant à l’heure indiqué et de récupérer son panier ! Exemple, pour 4€, j’ai acheté 2 sandwichs, un dessert et un jus de fruits dans une boulangerie à Paris. Une vraie bonne affaire. Cette appli est très pratique, rapide et efficace, sachant que des milliers de restaurants y sont référencés. Too Good To Go permet d’aider en même temps les commerçants, les particuliers, et aussi la planète ! Si c’est pas beau ça.

Yuka – Scan de produits (Yuka Apps)


 
Le concept : on scanne les codes barre de nos aliments et l’appli nous indique si ceux-ci contiennent des additifs nocifs ou non, s’ils sont trop salés, sucrés, la quantité de matières grasses… Et donne une appréciation globale du produit.
C’est écolo : on repère facilement les produits naturels et ceux contenant des adjuvants chimiques nocifs. Même les produits bio ou labellisés peuvent en contenir certains.
On a testé : il faut se connecter (Facebook ou mail) pour utiliser l’appli. (Puis on reçoit un mail de bienvenue.) Le scan est très rapide et efficace. Il n’y a aucune pub. Et c’est carrément super amusant de scanner tout ce qu’on trouve dans la cuisine ! Tout ou presque y est passé à la maison. Les appréciations générales ne sont pas toujours très pertinentes : par exemple, l’appli a trouvé mon sucre blond pur canne… trop sucré ! Et mon miel de fleurs bio « médiocre » car « trop sucré » (moi qui croyais que le miel était bon pour la santé), ou encore mon sel aux herbes «  trop salé » ! Une recommandation de ne pas manger trop de sucre ou trop de sel aurait été plus judicieuse à mon avis. Il n’est pas question d’éliminer tout le sucre et tout le sel de notre alimentation ni de culpabiliser en en mangeant (raisonnablement). Le nombre de calories n’apporte pas grand-chose à mon sens. On trouve aussi des incohérences avec les appréciations : la sauce soja bio est trop salée (13,9 g / 100 g) mais « excellente »tandis que le pesto bio est « médiocre » car trop salé (3,1 g / 100 g)… Je ne suis pas non plus fan des « alternatives » proposées : l’appli conseille par exemple de remplacer du camembert bio par des petits carrés de fromage frais 0 %. Ça ne va pas être possible… Bref, hormis les appréciations pas toujours pertinentes, on trouve des informations sur les produits que l’on mange qui sont faciles à appréhender et utiles : sel, sucre, matières grasses, ajouts chimiques. Une appli à dégainer en faisant ses courses ! Sur AndroId, l’appli ne permet pas encore de scanner les cosmétiques et produits ménagers, mais ça ne devrait pas tarder ! Avetsissement : cette appli rend accro !

Good On You – Ethical Fashion App (Good On You)


 
Le concept : Good On You est une appli qui permet d’analyser le comportement des marques dans le cadre de 3 critères : l’environnement, les animaux, l’humain. On peut alors savoir si nos marques de mode préférées sont respectueuses de ces critères. Plus de 2 000 marques sont classées et notées selon ces 3 critères.
C’est écolo : Good On You aide permet d’éveiller les consciences au sujet de l’industrie de la mode qui est l’une des plus polluantes au monde. Et met en avant les marques qui agissent en faveur de l’environnement, qui respectent les animaux, et les humains !
On a testé : l’appli est en anglais, mais elle est très facile à comprendre. On doit tout d’abord se connecter, puis taper le nom d’une marque pour découvrir sa note. Au total, il y a 5 notes, toutes basées selon des rapports d’ONG vérifiés : « Très bon », « Bon », « C’est un début », « Pas assez bien » et « On évite ». Sur la page de la marque, on peut y voir sa note, un texte explicatif pour justifier la note et aussi des articles en lien avec la marque. On découvre aussi des marques moins connues et très respectueuses de l’environnement.

Bon débarras – Dons d’objets (Bon débarras)


 
Le concept : on donne ou récupère des objets gratuitement entre particuliers.
C’est écolo : les objets ont une seconde vie, on produit moins de déchets, moins de gaspillage.
On a testé : on se connecte avec ses réseaux sociaux ou s’inscrit pour utiliser l’appli. Et elle nous géolocalise. L’appli est assez récente (2016) et il y a malheureusement très peu d’objets à échanger. Appli simple à utiliser : on trouve les photo, nom de l’objet, localisation, et on entre en contact directement avec le propriétaire de l’objet. On peut aussi facilement donner ses objets. Une bonne idée et une appli à faire connaître pour qu’il y ait plus d’objets à échanger !

Goodeed – le don gratuit (Goodeed)


 
Le concept : on regarde une publicité et l’argent issu des publicités devient un don pour un projet humanitaire de son choix.
C’est écolo : il y a des projets humanitaires et écologiques.
On a testé : après inscription via Facebook, Twitter ou mail (et mail de validation) on peut regarder des pubs ! 3 annonces par jour pour 3 dons par jour maximum donc. On choisit le projet auquel on veut participer, on regarde une publicité, on ne dépense pas d’argent. C’est un petit geste qui ne coûte rien ais rapporte à d’autres. L’idée est bonne. On peut partager son « don » sur les réseaux sociaux (et faire connaître l’appli pour encore plus de dons et plus de projets humanitaires et écologiques concrétisés). On voit nos donc sur notre profil. Il est possible de recevoir une alerte chaque jour ou certains jours de la semaine pour penser à aller regarder des publicités afin de faire des dons. Si on s’y met tous, les projets devraient bien avancer !

90jours (CobbleCamp)


 
Le concept : l’appli propose plusieurs défis simples à réaliser au quotidien pendant 90 jours dans le but de rendre notre vie plus écolo et de façon durable.
C’est écolo : 90jours nous pousse à faire des actes écologiques avec ses défis et nous permet d’ouvrir les yeux sur l’importance de l’écologie et du respect de l’environnement.
On a testé : l’appli commence part un questionnaire pour évaluer notre implication en matière d’écologie. Et puis voilà déjà notre premier défi. Par exemple, coller un autocollant STOP-PUB sur sa boîte aux lettres. Assez simple pour commencer, mais petit à petit, les défis deviennent plus difficiles à réaliser (mais attention, toujours faisable !). A chaque défi, on a le temps d’exécution, mais aussi l’impact en kilos de CO2 et en litres d’eau économisés. Une appli vraiment intéressante, qui pousse à se surpasser, au mode de fonctionnement ludique, à la portée de chacun. Nous pouvons changer les choses !

Planet Ocean (GoodPlanet Foundation)


 
Le concept : l’appli donne des informations sur la pêche et les poissons et crustacés à privilégier, avec consommer avec modération, à éviter de consommer, en fonction des menaces écologiques qui pèsent sur l’espèce.
C’est écolo : on réfléchit et on consomme mieux les produits issus de la mer, poissons et crustacés.
On a testé : simple à utiliser. On découvre même des poissons et crustacés que l’on n’a pas l’habitude de consommer (et qui sont dans la catégorie « à privilégier »). La section « Actualités » était vide quand j’ai regardé. On peut voir le film Planète Océan de Yann Arthus Bertrand. Il y a
quelques idées de recettes de saison (très peu). Une appli sympa.

Le Club Bio (Biolaune)


 
Le concept : on photographie nos tickets de caisse, on scanne les produits bio achetés, et on convertit les points ainsi obtenus en cadeaux bio.
C’est écolo : on transforme nos achats de produits bio en cadeaux de produits bio.
On a testé : le concept est super, incitatif (pour consommer plus de bio). Concrètement : on s’inscrit (nom, adresse…), on photographie son ticket de caisse, on scanne les produits bio achetés (et présents sur le ticket de caisse), on ajoute la quantité, le prix. On valide son ticket. Le ticket est ensuite vérifié (cela prend quelques jours) et on reçoit nos points, à échanger avec des produits bio. Il faut un petit peu de patience pour ajouter son ticket de caisse et tous les produits bio achetés (surtout si on remplit son caddie de produits bio). Mais les achats rapportent pas mal de points et on peut accéder rapidement aux cadeaux bio ! On peut ajouter nos achats des hypermarchés classiques, des supermarchés bio… Si un produit n’est pas référencé, on l’ajoute (avec code barre, photos). Si le scan des codes barre de fonctionne pas (mais il est rapide et efficace), on peut ajouter les chiffres du code barre. On reçoit 100 points de bonus dès le 1er ticket validé avec au moins 5 produits bio. Les cadeaux sont des produits alimentaires, cosmétiques bio. Il y a même du petit électroménager (avec beaucoup de points) ! On adore !

BlaBlaCar – Covoiturage (BlaBlaCar)


 
Le concept : BlaBlaCar est une appli de covoiturage spécialisée dans les déplacements longue
distance, qui rend service aussi bien aux conducteurs qu’aux passagers. Le conducteur publie son trajet sur l’appli puis touche de l’argent en prenant en charge des passagers. Le passager fait des économies en choisissant de faire du covoiturage bien mins coûteux que les autres moyens de transport (train, voiture privée, avion).
C’est écolo : le covoiturage réduit le bilan carbone (les émissions de CO2) émises par trajet, car il n’y a qu’une voiture qui en émet, et non plusieurs si chacun des passagers avait utilisé son véhicule personnel. Et ce n’est pas négligeable !
On a testé : j’ai testé l’appli côté passager. Il faut tout d’abord s’inscrire ou se connecter, puis trouver un trajet. On choisit le point de départ, le point d’arrivée et la date souhaitée. Une liste de trajets s’affiche devant nous. Le passager peut alors réserver une ou plusieurs places pour un trajet spécifique, à l’avance comme à la dernière minute. Très bon point de l’appli : il y a un système de notation des utilisateurs, comme ça, on limite les mauvaises surprises ! Quand on réserve un covoiturage, on a la possibilité d’échanger avec le conducteur et l’appli nous donne tous les détails importants comme le type de voiture, l’adresse du rendez-vous, s’il y aura d’autres passagers dans la voiture, etc. Les prix sont fixés par les conducteurs (mais ne peuvent pas dépasser un certain montant). Seul point négatif, même si le prix d’un covoiturage sur BlaBlaCar reste bien moins élevé que celui d’un billet de train, la commission de l’appli reste très élevée. Mais bon, BlaBlaCar est une appli qui s’avérer très pratique pour un trajet de dernière minute ou permettre aux personnes au budget restreint de voyager, tout en étant écolos.

Quelque chose à ajouter ?

  1. Genevieve - 13 octobre 2018 à 22 h 47 min

    Merci pour l’article, très intéressant, et utile. Il y a de très bonnes idées. Je connaissais les scans d’aliments mais pas les scans de cosmétiques. et puis le défi des 90, ça c’est vraiment bien pour être plus acteur. tout le monde devrait l’essayer.Le don d’objets entre particuliers, et aussi le don à l’humanitaire en regardant une publicité; de même savoir où en est l’espèce du poisson que l’on s’apprête à acheter! super!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *