Proposer un article

11 séries télé gâchées, selon la Rédaction

Photo du profil de Alison Photo du profil de Marie-Aube écrit par et le 19/05/2015 et modifié le 19/02/2017 - Séries télé - 2 commentaires »

Gâchées par un final ou une dernière saison – voire plusieurs saisons – qui nous ont fait aimer moins voire plus du tout la série : les personnages perdent de la crédibilité, trop d’énigmes qui partent dans tous les sens… Il y a mille et une façons de rater une série télé qui avait bien – ou même très bien – commencé. Voici notre sélection. N’hésitez pas à la commenter ou compléter en commentant cet article.

Attention, cet article peut contenir des spoïlers !

 

Revenge

 
Revenge saison 1 (2)

© ABC

Un scénario qui m’a tout de suite plu : une version moderne et librement adaptée du Conte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, l’un de mes romans préférés. Et avec pour personnage principal une femme. J’étais déjà conquise à la lecture du synopsis. Les 3 1ères saisons étaient parfaites (sauf le dernier épisode de la saison 3). Une saison 1 avec une ambiance de mystère sur fond de société huppée des Hamptons, dans laquelle on retrouve vraiment l’esprit du roman de Dumas, où un à un les personnages tombent, en gardant le meilleure (ou le pire) pour la fin. Une saison 2 plus sombre, des personnages de plus en plus complexes, la jolie histoire d’amour de Emily / Amanda et Aiden. Et une saison 3 qui renoue un peu avec les débuts de la série, et le retour des réceptions organisées par Victoria pour ses amis fortunés. Jusqu’à ce que David Clarke, dont l’emprisonnement et la mort sont la raison d’être de la série, ressuscite. Et qu’en plus ils nous assassinent Aiden. Voilà que la série n’a plus lieu d’être, Emily / Amanda s’est donc vengée… pour rien ! Elle a tué tout de même pour son père, David, et consacré toute sa vie ou presque à cette vengeance, et renoncé à fuir avec l’homme qu’elle aime afin de poursuivre son plan de vengeance. Son père qu’elle a cru coupable, puis su innocent, est en fait coupable d’avoir abandonné sa fille, de l’avoir laissée se sacrifier pour le venger alors qu’il était encore en vie. Bref, une série géniale a été massacrée par une idée étrange qui décrédibilise le tout. Sachez que la saison 4 est la dernière (ABC a annulé la série) – ou la saison de trop.

*

 

Dr House

 
Dr House

© Fox

Et oui, on l’a aimé, mais on s’en est malheureusement lassé… Plusieurs points font que la série s’est essouflée peu à peu. Le cynisme de notre cher Dr House était drôle au début, mais au bout de 8 saisons, on aurait aimé que le personnage devienne un peu plus humaniste. Le gros point à aborder est la relation House / Cuddy. Nos deux tourtereaux se tournent autour depuis quasiment le début de la série, mais ne finissent ensemble que dans la saison 6… Après tout ce temps, ils auraient pu vivre heureux, mais les 2 caractères opposés ne s’accorderont toujours pas… Ils resteront 1 saison ensemble, jusqu’à ce que notre protagoniste principal ne vienne tout gâcher, une fois de plus… Egalement, le fait que les personnages soient remplacés, reviennent puis repartent perd légèrement les téléspectateurs.

*

 

How I Met Your Mother

 
himym-how-i-met-your-mother-1261795_1024_768

© CBS

Voilà une série qui a eu une très grand succès, qui se vantait d’être la série succédant à Friends, qui nous a accompagnées pendant 8 ans tout de même. Avec le petit suspens tout au long de la série : qui est la Mother des enfants de Ted à qui il raconte sa vie ? Réponse dans l’épisode final. Aussitôt rencontrée – après HUIT ans – aussitôt assassinée. Je vous ai dit que c’était une comédie ? A quoi ça servait de faire mourir la mother ? Et ce n’est même pas le pire dans cet épisode final – quasi unanimement détesté par les fans – si bien qu’une fin alternative est ajoutée dans le coffret DVD de la saison 8. Début de la série : Ted est amoureux de Robin, qui l’aime, ou pas, ça dépend des fois. Barney est un sexoolique misogyne et célibataire. Marshall et Lily sont ensemble. Fin de la série, tout pareil en fait (Ted a perdu sa femme et se retourne ENCORE vers Robin, Barney et Robin ont divorcé, Marshall et Lily sont ensemble). Sérieusement ? Conclusion inéluctable : ça ne servait à rien de nous faire regarder des dizaines de fois 20 minutes d’épisodes en fait ??!! Fans colère. Forcément. Un series final qui nous laisse donc une impression de série pas terrible, oui, la fin a rétroactivement gâché toute la série.

*

 

Nip / Tuck

 
Nip Tuck

© FX

Je ne sais par où commencer. Le début est génial, une scène d’ouverture drôle, un synopsis original, 2 acteurs principaux géniaux (dont le très sexy Julian McMahon), pendant 2 saisons. Puis le scénario (mais y en avait-il vraiment encore un?) est parti en c… – et je suis polie. Tout le monde aura fini par coucher avec tout le monde, ou presque, se sera drogué, défiguré, fait agresser, aura procréé, eu des relations amoureuses improbables, le tout dans n’importe quel sens pourvu que ça soit scandaleux et choquant. Bref, difficile de trouver encore de la crédibilité dans la suite de la série. Et c’est dommage. Il y a eu des moments vraiment géniaux dans cette série. Notez que le créateur Nip / Tuck, Ryan Murphy, sévit en ce moment avec la série American Horror Story diffusée sur FX aux États-Unis, et Ciné + Frisson et Série Club en France.

*

 

Pretty Little Liars

 
afficheprettyliliarssaison1

© ABC Family

Une teen série (série pour ados en fait) tout d’abord intrigante, et qui rapidement capte l’attention. On devient addict en quelques épisodes, mais au fur et à mesure des saisons, on se lasse. Trop de mystère tue le mystère. Arrivées à la saison 5 (oui, j’ai tenu jusque là !), on se demande pourquoi on continue à regarder. Pour savoir qui est A, peut-être. Ajouté aux incohérences autour des personnages : des adolescentes habillées par des créateurs qui n’ont jamais cours, ni de parents pour les éduquer, qui deviennent pirates informatiques hors pair, cambrioleuses et espionnes de talent à leurs heures, échappent à la mort de très nombreuses fois, se sentent obligées de NE JAMIAS correctement fermer leurs portes et fenêtres bien que pendant 5 années durant un psychopathe ait eu pour unique occupation de les torturer et menacer leurs vies, ou n’ait jamais suggéré à leurs parents de DÉMÉNAGER, et le tout sans être particulièrement perturbées ni traumatisées… Bref, le début était super, mais la série a périclité au fur et à mesure des saisons, et c’est dommage !

*

 

The Good Wife*

 
The Good Wife

© CBS

The Good Wife est évidemment une bonne série, mais elle a quasiment perdue son sens quand le personnage de Will meurt dans la saison 5. Les personnages d’Alicia, Will et Peter sont les piliers de la série. Faire mourir Will alors qu’on attend justement que son personnage évolue, aussi bien dans son travail que dans sa relation avec Alicia, a été une tragédie pour (presque) tous les fans de la série. Et même si la décision de faire mourir son personnage avait été prévue 1 an à l’avance, le jeu d’acteur et le personnage de Will étaient impeccables, s’accordant parfaitement. C’est une perte dont les fans ont du mal à se remettre…
 

*

 

Desperate Housewives

 
desperate_housewives_s5

© ABC

Voilà une série devenue culte, diffusée encore et encore sur les chaînes du groupe M6 en France (en ce moment sur Téva) qui nous a laissées sur une dernière saison assez moyenne. La série est originale (si on oublie sa pâle copie Devious Mades, venue après et crée par l’une des actrices de la série originale avec le créateur de la série originale), drôle, émouvante, très attachante. On se retrouve dans l’une ou plusieurs des Housewives – personnellement je suis fan de Bree. Mais la dernière saison a voulu nous en mettre plein la vue avec un mystère réunissant les héroïnes autour d’un meurtre. Admettons. Mais quel besoin avaient-ils de tuer Mike Defino ? Juste à la fin de la série ? Son contrat allait se terminer de toutes façons… On avait déjà eu le cancer de Lynette, la mort de Mme McCluskey, la séparation de Lynette et Tom, on avait notre compte avec les trucs émouvants là déjà. Étant donné que le couple Suzan – Mike a occupé les personnages depuis le début de la série, avec leurs on est ensemble, on se sépare, on hésite, on est ensemble encore, c’était dommage de terminer par la mort de Mike, qui arrive comme un cheveu sur la soupe. OK, son personnage nous ennuyait depuis un moment, mais il y avait d’autres pistes à explorer pour le personnage, non ? Bref, avec une dernière saison qui fait de la surenchère de drames quitte à en oublier l’essence même de la série, on reste sur notre faim.

*

 

Grey’s Anatomy

 
Grey's Anatomy 8

© ABC

The sujet télé brûlant du moment. Attention SPOÏLERS saison 11 ! La mort de Derek dans les derniers épisodes de la saison 11 (diffusés sur ABC aux États-Unis récemment) a beaucoup fait parler d’elle sur la toile. Les fans ne s’en remettent pas (et j’ai d’ailleurs décidé de ne PAS regarder la saison 11) : articles, messages sur les réseaux sociaux, pétition, la mort de Dr Mamour ne passe pas chez les téléspectateurs. Et pour cause, la créatrice de la série, Shonda Rhimes, a pris la mauvaise habitude de tuer tous les personnages principaux de la série. Trop, c’est trop. Ensuite, la série commence (remember) avec le réveil de Meredith Grey et Derek Sheperd qui viennent de passer la nuit ensemble, et leur histoire a jalonné les 11 années de la série, avec leurs hauts, leurs bas et l’évolution des personnages. D’autres scénarii auraient pu écarter l’acteur (puisque c’est ce que la créatrice de la série et l’acteur souhaitaient) en évitant de tuer le Dr Mamour. Sans compter que d’autres personnages mythiques de la série nous manquent (encore), comme la géniale Cristina qui vient de quitter la série (à la fin de la saison 10), en plus du récent carnage du crash aérien (saisons 9 et 10), que des couples importants de la série se séparent (ENCORE), qu’ils se mettent à caser Owen parce qu’il faut bien le caser… Bref, la saison 11 semble être là aussi la saison de trop. Et quand on pense que la série devrait avoir une saison 12 l’année prochaine…

*

 

Mon oncle Charlie

 
Mon oncle Charlie 13

© CBS

Celle-ci fait débat parmi les fans : il y a ceux qui refusent d’apprécier la sitcom à succès après le départ de Charlie Sheen (qui tenait l’un des rôles principaux pendant les 8 1ères saisons sur 12), et ceux qui ont continué à adorer la série avec l’arrivée d’Ashton Kutcher (pour remplacer Charlie Sheen à partir de la saison 9 donc). Et bien, puisque cette série fait partie de notre article sur les séries télé gâchées, vous devinerez que je fais partie de la 1ère partie des fans. Cette série est géniale : drôle, avec des dialogues percutants, politiquement incorrecte, une pure comédie, portée par un casting parfait. Jusqu’à la saison 8. Sans compter que le 3ème personnage principal se fait la mâle par la suite (Jake, interprété par Angus T. Jones). Les querelles entre acteurs ou acteurs et producteurs qui gâchent des séries, c’est un classique. Ahston Kutcher n’a pas le charisme de Charlie Sheen (il tiendrait plutôt du bulot), et moi, je le trouve moins sexy – oui, je l’ai écrit ! De plus la série a été conçue autour du personnage de Charlie (personnage interprété par Charlie Sheen qui s’appelle Charlie, vous voyez bien?). Bref, l’une de mes séries préférées, gâchée selon moi avec le départ de l’un des acteurs principaux. Toutefois, si vous ne connaissez pas ou peu la série, je vous conseille vivement de la regarder (jusqu’à la saison 8 – oui, bon, d’accord, toute entière c’est bien aussi).

*

 

Witches of East End

 
WOEE 1

© Lifetime

La série s’annonce bien à la lecture du synopsis : une famille de sorcières, une mère et ses deux filles, et sa sœur, victimes d’une malédiction, qui doivent affronter… des méchants sorciers. L’idée est que l’on a une chance de (re)trouver enfin une série qui parle de magie et qui ne soit pas réservée aux ados. Après Charmed, dans les années 90 et jusqu’au début des années 2000, il n’y en a pas vraiment eu. De la sorcellerie pour les grands. Oui, mais voilà, il y a des épisodes vraiment bien, et d’autres vraiment désastreux. Concrètement, sur les 2 saisons diffusées en France, je vous conseille de regarder les 1ers épisodes de la saison 1 et les derniers de la saison 2. Entre temps, il y a surtout des (mauvaises) scènes de sexe, euh, voilà, c’est tout. C’est dommage qu’à vouloir faire une série sexy, les créateurs l’ont juste rendue ridicule. Admettons que la sorcellerie soit associée à l’érotisme – admettons – mais nous proposer plusieurs épisodes composés quasi exclusivement de scènes érotiques, c’est inintéressant. Vraiment. On oublie les méchants sorciers, le père maléfique et tous les ennemis magiques, les légendes qui pourraient rendre la série vraiment passionnante, et on observe l’intello Ingrid s’envoyer en l’air sous influence magique (l’ancêtre du GHB ? Très limite.) avec une créature aussi bizarre que malfaisante ; la soit-disant sexy Freya (mais sa sœur est plus sexy, Freya, elle, est vulgaire et peu crédible) qui tourne autour des frères Gardiner (et pas que autour)… Que fait une sorcière qui veut retrouver la jeunesse et la santé pour elle-même et sa fille ? Et couche avec un jeune sorcier, et veut lui faire un bébé. Logique. Le sexe semble être la réponse à toutes les questions surnaturelles posées par la série. Et l’arrivée de guests comme Bianca Lawson et James Marsters (qui ont joué dans la culte Buffy contre les vampires, ah les années 90…) n’y change rien. Série annulée après 2 saisons. Normal.

*

 

Plus Belle La Vie

 
Plus Belle La Vie

© France 3

Plus Belle La Vie, ou la série française qui marche le plus en France. Et pourtant… Et pourtant, les acteurs ne sont pas si bons que ça dans leur métier, notamment les acteurs principaux. Les répliques sont parfois bateau voire prévisibles. Aussi, la série est censée être une comédie dramatique, hors, depuis quelques années, elle devrait plutôt avoir le statut de série policière, sachant qu’elle ne parle presque que de meurtre, cambriolage et qu’elle impose des interrogatoires par ci par là. La longueur des saisons est à n’en plus finir, quand on sait qu’une saison compte plus de 250 épisodes, et que la série en est à 11 saisons…
 

 

 

 
* Celle-ci fait débat au sein de la Rédaction (encore !).

Quelque chose à ajouter ?

  1. Photo du profil de Marie-Aube Marie-Aube - 27 mai 2015 à 14 h 42 min

    Les fans de Mon oncle Charlie sont divisés en 2 : les pro Charlie et les autres… Je ne dis pas que la série ne peux exister sans Charlie Sheen, mais Ashton Kutcher?? Je n’ai jamais compris ce choix… Ou plutôt, j’ai suivi les péripéties de ce remplacement et la longue liste d’acteurs qui ont refusé le rôle avant Kutcher. .. Et enlever Evelyn, Judith, Berta ou même Rose n’est pas non plus une bonne idée en effet. Dommage de laisser les fans sur une fin en demi-teinte, cette série est géniale tout de même et de loin l’une de mes préférées!

  2. Photo du profil de Alex Alex - 27 mai 2015 à 14 h 36 min

    Je ne suis pas d’accord pour Mon Oncle Charlie qui a su se renouveler après le départ de Charlie Sheen. La série commençait à tourner en rond depuis 1 ou 2 saisons en sa présence.

    Certes tout n’est pas bon suite à son départ, et le final divise énormément (même si je trouve que c’est un excellent moyen de régler ses comptes) mais l’ensemble reste de bonne facture avec un grand Jon Cryer.

    Si on s’intéresse aux défauts, on peut sans aucun doute regretter « l’absence » de personnages emblématiques comme Evelyn, Judith ou Berta qui aurait pu prendre une place encore plus importante.

    Pour « Plus Belle La Vie » cette série est gâchée dès la première minute. Il faut être courageux pour s’infliger ça chaque soir.

    Concernant House, dire que le personnage n’a pas évolué et n’est pas devenu plus humaniste me surprend énormément vu l’évolution qu’il a eu que ce soit avec Wilson ou Cuddy. Et ces punchlines cyniques, même après 8 saisons, restent un point fort pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*