Proposer un article

5 bonnes raisons d’aller sur l’île de La Réunion

écrit par le 3/08/2017 et modifié le 29/07/2017 - Voyages et Tourisme - 0 commentaire

En plein cœur de l’Océan Indien, l’île de La Réunion est un département français formidable. Avec une diversité incroyable de climats, de cultures ou de couleurs, une partie de l’île volcanique est inscrite au Patrimoine mondiale de l’UNESCO. Pour les amoureux de la nature ou des sensations fortes, c’est une destination de rêve. Mais l’île de La Réunion a ses charmes pour plaire à toutes et à tous.

 

© Émilie Mussard

1. Ti paille-en-queue*

Avec des espèces endémiques, l’île de La Réunion possède une réserve naturelle marine, un parc national et plus de 200 microclimats. Faire le tour de l’île en une journée est un drôle de moment lorsque l’on passe sur les côtes arides, dans les montagnes fraîches et sous une pluie tropicale. Les vagues sont puissantes et le volcan est très actif. Mais l’île de La Réunion c’est aussi le chant des baleines lors de l’hiver austral et la lenteur des endormis (une espèce de caméléon) dans les jardins créoles. Le paille-en-queue est d’ailleurs l’emblème de l’île de La Réunion, un oiseau de mer très apprécié.
 

© Émilie Mussard

2. La cascade jolie mamzelle*

Le surf et le canyoning sont des sports très prisés à La Réunion et les fonds marins autour de l’île offrent une biodiversité formidable. Les vagues s’écrasent sur les falaises de lave séchée et certaines plages sont couvertes de sable noir (parfois brûlant) d’origine volcanique.
 

© Émilie Mussard

3. Chemin volcan*

Lorsqu’on se tient dos à l’Océan et face aux montagnes, notamment au volcan le Piton de la Fournaise, la vue est impressionnante. Sur l’île de La Réunion, les randonnées sont pour tous les niveaux et tous les goûts. Équipée, on peut marcher en bord de mer, dans la savane, au cœur d’une foret primaire tropicale, à plus de 3 000 mètres ou, tout simplement, dans les nuages !
 

© Émilie Mussard

4. Les letchis d’un rouge vermeil*

Un p’tit creux ? L’île de la Réunion possède une multitude de fruits colorés, sucrés et juteux dans des marchés qui sentent bon les samoussas. Là bas, on boit l’eau de coco, on mange la mangue José, le litchi de Noël, l’ananas Victoria, les goyaviers du voisin qui tombent dans le jardin, le corossol qui sent bon… Ti’Jaques i pu, ti’Jacques i colle, mais ti’Jacques lé bon.
 

© Émilie Mussard

5. Cabri Massalé*

A la case, on mange des plats traditionnels créoles qui sont composés de cuisine zarabe, malbar, zoreil, chinoise, yab, cafre, etc. En effet, les habitants de l’île de La Réunion ont des origines différentes, ce qui offre une multitude de couleurs de peau, de religions, le (fameux) créole réunionnais et, bien évidemment, une diversité culinaire.
 

© Émilie Mussard

Bonus track : mes bonnes adresses !

Kélonia : un centre de sensibilisation qui accueille les tortues marines blessées ou malades, un observatoire pour les amoureux de l’environnement.

Le jardin des parfums et des épices : même sous la pluie, cet endroit est un paradis. Parmi des arbres fruitiers immenses, on se perd dans une jungle où la nature est protégée et on échange avec un guide passionné.

Conservatoire botanique national de Mascarin  : une balade parmi les caféiers, les plantes endémiques et d’autres variétés. Le restaurant a la particularité d’être installé dans une ancienne porcherie et la cuisine est un régal !

Le labyrinthe En-Champ-Thé : pour celles et ceux qui s’y connaissent en thé, c’est l’endroit pour faire les malins. Et pour venir en goûter. Pour les autres, c’est l’occasion de découvrir le thé sous toutes ses formes.

● Cilaos : Si vous passez par ce village très apprécié des randonneurs, n’oubliez pas de déguster le vin et les lentilles typiques du cirque de Cilaos !
 

© Émilie Mussard

 
 
* Les titres des paragraphes sont inspirés de chansons créoles réunionnaises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *