Proposer un article

5 choses à savoir sur l’alimentation des chiens

écrit par le 28/03/2018 et modifié le 27/03/2018 - Animaux - 0 commentaire

Les chiens sont des canidés, soit des mammifères carnivores vivant sur terre comme les loups, les coyotes, de nombreuses espèces de renards… Et ils sont donc carnivores : ils mangent de la viande crue. Mais des générations de domestication ont abouti à ce que les chiens soient des carnivores à tendance omnivore. C’est-à-dire que leur système digestif a été modifié, et peut digérer plus de choses que celui des autres carnivores. Mais il n’est pas pour autant question de donner à manger tout et n’importe quoi à notre chien ! Voici donc 5 choses à savoir sur l’alimentation des chiens (et même des recettes de nourriture maison pour chiens !). Plus d’infos et de conseils sur l’alimentation canine sur Toutoupourlechien.

Publi-rédactionnel

 

1. Alimentation maison (aussi) pour notre chien

Vous ne mangez pas de plats tout prêts industriels et leur préférez vos repas faits maison ? Vous pouvez aussi préparer les gamelles de votre chien adoré maison ! C’est une tendance qui se développe et on trouve de plus en plus de recettes de gamelles et autres friandises maison pour chiens… Parce qu’il ne s’agit pas de donner à notre animal les restes de nos repas ou de cuisiner pour lui de la même manière que l’on cuisine pour nous. Il n’a pas les mêmes besoins que les humains !

Une ration de nourriture canine doit contenir : 1/3 de viande, 1/3 de légumes, 1/3 de féculents.

Plus précisément :

● viandes crues (sauf porc et gibier sauvage qui doivent être cuits), poissons (cuits à la vapeur, sans ajout de matière grasse), abats crus ;
● légumes (cuits à la vapeur ou crus mixés) ;
● féculents bien cuits sans sel ni ajout de matière grasse (riz, pâtes, semoule, céréales, pommes de terre ; éviter les féculents complets, moins digestes) ;
● œufs, huile végétale (par exemple, huile de colza ajoutée crue à la ration quotidienne, pour leur apport en omégas 3 et 6), complément alimentaire de vitamines et minéraux (un chien a besoin de 40 vitamines et minéraux, que l’on trouve dans des compléments alimentaires spécifiques ; en cas de doute, demander conseil à son vétérinaire).

Les rations quotidiennes sont à donner divisées en 2 voire 3 (pour les plus grands chiens) gamelles par jour.

Concernant les quantités précises d’aliments à donner à son chien, cela dépend de sa race, sa taille, son âge, sa santé… Demander son conseil à son vétérinaire !

Voici une idée de recette de gamelle complète pour chiens : cœurs de poulet + courgette cuite à la vapeur coupée en tous petits morceaux + pâtes vermicelle sans gluten cuites refroidies + huile de colza + compléments alimentaires de de vitamines et minéraux spécifiques. Mélanger les pâtes vermicelle cuites refroidies avec les cœurs de poulet crus, la courgette cuite à la vapeur en tous petits morceaux, l’huile, les compléments alimentaires. Servir ! (Pour les proportions, on se fie aux conseils de son vétérinaire.)

2. Retour au naturel : et si on optait pour une alimentation BARF ?

BARF (« Bones And Raw Food » à l’origine, traduire « nourriture à base d’os et crue ») signifie aujourd’hui « Biologically Appropriate Raw Food » (« nourriture crue biologiquement appropriée »). Il s’agit d’une manière de (re)penser l’alimentation de son chien comme s’il vivait dans la nature (comme ses congénères les autres canidés, loups, coyotes, de nombreuses espèces de renards…). Le régime BARF s’applique aussi aux chats et au furrets.

L’idée est bonne : on critique beaucoup l’alimentation industrielle humaine (trop grasse, trop sucrée, de mauvaise qualité, au cœur de scandales sanitaires…), l’alimentation industrielle canine a elle aussi ses détracteurs et causerait des problèmes de santé aux chiens (obésité, problèmes de croissance, de fécondité…).

L’alimentation BARF est composée de produits appropriés, de bonne qualité et crus : viande et os charnus (entourés de viande), abats, poissons, fruits et légumes broyés, additionnés de quelques compléments afin d’équilibrer l’alimentation comme l’huile, les œufs, la levure de bière.

Le régime BARF est adapté aux chiens donc digeste, meilleur pour leur santé, leur dentition, leur vitalité (oui, je sais, on dirait une pub pour des croquettes là…). L’apport calorique des aliments du régime BARF est moindre que celui des aliments industriels, donc les portions dans le cadre d’un régime BARF sont plus importantes et les chiens, qui sont généralement gourmands, ingurgiteront moins de calories et éviteront les problèmes de surpoids. Le régime BARF plaît, en outre, beaucoup aux chiens ! (Entre un vrai beefsteak et des boulettes de viande industrielles, vous choisirez quoi ?)

Pour trouver de la viande pour votre chien à un coût raisonnable, demandez à votre boucher de vous réserver les morceaux qu’il ne vendra pas, des abats qui seront donc moins chers… IL y a souvent moyen de s’arranger avec les commerçants de proximité. Certains supermarchés proposent des barquettes de viande spéciale pour animaux (attention toutefois à bien lire les étiquettes pour s’assurer un minimum de la qualité de la viande). Plusieurs sites de vente en ligne de viandes crus pour animaux ont vue le jour. Des associations de BARFeurs peuvent aussi vous aider à dénicher des bons produits pour votre chien à petit prix.

Afin d’être sûre de bien concevoir un régime BARF adapté, on demande conseil à son vétérinaire !

3. Des légumes au menu

Nous l’avons mentionné en introduction, le chien est un carnivore à tendance omnivore. Aussi, des légumes ont tout à fait leur place dans son alimentation.

Betteraves rouges (sauf en cas de diabète et occasionnellement), brocolis, carottes (sauf en cas de diabète, de troubles gastriques et occasionnellement), céleris branche, choux, citrouilles, concombres, courgettes, endives (sauf en cas d’insuffisance rénale), épinards (sauf en cas de maladies rénales), patates douces, petits pois, salade vertes… peuvent être ajoutés à l’alimentation canine. (Retirer les graines.)

On fait cuire les légumes à la vapeur ou on mixe ou râpe les légumes crus avant de les donner à son chien. Dans le cadre d’une alimentation BARF, les légumes crus ont d’ailleurs leur place car ils font partie de l’alimentation des petits animaux que le chien mangerait à l’état sauvage (mais « mixés »). Les légumes crus peuvent remplacer une friandise industrielle calorique, par exemple.

Sont à exclure : ail, avocats, échalotes, oignons, poireaux, pommes de terre crues (elles peuvent être données à son chien cuites, et font alors partie de la ration de féculents de l’alimentation), radis. Ces légumes sont toxiques pour les chiens.

4. On peut donner des fruits à son chien

Puisque le chien est carnivore à tendance omnivore, on peut lui donner à manger… des fruits ! Mais pas n’importe lesquels ni n’importe comment. Les fruits apportent aux chiens des vitamines, minéraux et anti-oxydants.

On peut donner à son chien : fraises, kiwis, melons (sans la peau ni les pépins), nectarines, pêches, poires, pommes… On évite, en revanche, les agrumes, ananas, rhubarbe. Et on exclue les cassis et raisins qui sont toxiques pour les chiens.

On donne à son chien des fruits en petite quantité. On retire les graines et noyaux qui sont souvent toxiques pour les chiens. Et lorsqu’on ajoute des fruits à l’alimentation de son chien, on n’oublie pas que le calories ingérées sont à ajouter à celles de la ration habituelle quotidienne, afin de ne pas lui causer de troubles intestinaux ou de prise de poids (mauvaise pour sa santé).

5. Des bonnes friandises pour mon chien

Les propriétaires aiment peut-être autant (voire plus ?) que leur chien lui donner des friandises. Mais il y a friandises et friandises !

Les friandises sont un accessoire indispensable pour éduquer son chien : il s’agit d’une récompense positive pour lui faire comprendre qu’il a bien exécuté quelque chose. Des friandises bien choisies ont aussi des qualités nutritionnelles essentielles pour la santé du chien.

Les friandises peuvent être préparées maison, consister en un morceau de légume (qui apporte des nutriments et est peu calorique), un morceau de viande séchée (il en raffole et le chat aussi)…

Certains aliments qui sont des friandises humaines sont à bannir absolument de l’alimentation canine ! À nouveau, chiens et humains sont différents ! Sont toxiques pour les chiens : ail, alcool, avocat, cacao, caféine, choux, échalote, levure (qui créé de l’alcool), noix de Macadamia, oignon, poireaux, radis, raisin, sel en grande quantité.

On n’oublie pas que les friandises font partie de l’apport calorique de la journée, et elles doivent être inclues dans les rations quotidiennes à déterminer selon la race, la taille, l’âge… de l’animal. On demande conseil à son vétérinaire !

Recette de viande séchée maison : 1,5 kg de viande crue de bonne qualité (foie de volaille, bœuf, poulet…). Couper la viande en lamelles fines de 1 cm d’épaisseur (ou demander au boucher de le faire). Rincer et essuyer sur du papier essuie-tout éventuellement (la viande pleine de sang séchera plus vite au four ensuite). Disposer les morceaux de viande espacés sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson (sans matière grasse !). Faire sécher à 70°C pendant environ 5 à 6 heures (voire plus, selon le four). Laisser refroidir.

Recette de biscuits pour chien maison : 1 boîte de thon au naturel émietté et rincé à l’eau (environ 100 g), 2 œufs , 115 g de farine d’avoine, 2 cuillerées à soupe d’huile de colza (ou d’huile de poisson), 1 verre d’eau. Préchauffer le four à 180 °C. Mélanger farine, thon, œufs, huile, eau afin de former une pâte. Étaler sur une épaisseur de 5 à 8 mm. Former des biscuits au couteau ou à l’emporte-pièce. Faire cuire pendant 20 à 25 minutes. Laisser refroidir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *