Proposer un article

7e Continent prouve la présence de nanoplastiques dans l’océan

écrit par le 29/11/2017 - Ecologie - 0 commentaire

Les scientifiques de l’association Expédition 7e Continent prouvent, pour la 1ère fois, la présence de nanoparticules de plastique dans l’océan.

 

© Expédition 7e Continent

 
Jusque là, les thèses relatives à la présence, la fragmentation nanométrique et la toxicité potentielle du plastique dans l’environnement (notamment dans l’océan) étaient développées en laboratoire. Expédition 7e Continent vient de prouver la présence de particules de plastiques à l’échelle du nanomètre dans le gyre subtropical de l’Atlantique Nord, une première mondiale.

Le plastique qui se trouve rejeté dans l’océan ne se dégrade pas, il se casse en morceaux de plus en plus petits, sous l’effet de la lumière du soleil et de l’érosion. Ces microplastiques mesurent de 1 à 5 mm et sont très, très nombreux dans l’océan. Eriksen et coll. ont estimé en 2014, dans la revue Plos One, que 5 mille milliards de microplastiques flottaient à la surface de nos océans !
 

© Expédition 7e Continent

 
Ces microplastiques peuvent être ingérés par les tout petits organismes, comme le zooplancton, et entrent ainsi dans la chaîne alimentaire.

Les autres microplastiques continuent de se casser en débris encore plus petits. Les chercheurs d’Expédition 7e Continent avaient ainsi démontré en 2016 en laboratoire que ces microplastiques peuvent se fragmenter en débris nanométriques : des « nanoplastiques ».

Expédition 7e Continent a prélevé en juin 2015 de l’eau de mer dans le gyre subtropical de l’Atlantique Nord et a réussi à identifier des nanoplastiques (par diffusion dynamique de la lumière, une technique d’analyse spectroscopique) dans l’eau prélevée. Les particules sont de tailles différentes, entre 100 et 800 nm. Les chercheurs ont ensuite démontré que la signature chimique de ces particules nanométriques n’était pas d’origine naturelle. Il s’agit d’un mélange de polyéthylène, de polystyrène et de polychlorure de vinyle. Expédition 7e Continent vient ainsi de mettre en évidence pour la 1ère fois la présence de nanoparticules de plastique dans l’océan.
 

© Expédition 7e Continent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *