Proposer un article

Au fait, z’avez joué à… Sonic Forces ?

écrit par le 12/03/2018 et modifié le 13/03/2018 - Jeux vidéo - 0 commentaire

Si la réponse est non, laissez-moi donc éclairer votre lanterne. Dans le cas contraire, découvrez le point de vue d’un joueur convaincu par une qualité baboulifiante ou d’un intérêt n’ayant pas trouvé l’interrupteur. Un retour presque garanti sans relecture parce que le naturel, ça fait craquer.

 

 
Je suis content de parler de Sonic Forces en ma qualité de rédacteur plutôt qu’en celle de journaliste. Je suis aussi particulièrement réjoui de ne pas être contraint de conclure ce test par une note censée résumer le fond de la pensée qui va noircir ces prochaines lignes. Parce qu’elle ne témoignera pas d’une connaissance suffisamment avancée du jeu pour vous aiguiller au mieux sur un achat ou un nom à barrer.

Sorti en novembre dernier sur PS4, Xbox One, Switch et PC, Sonic Forces était apparu dès son annonce, en août 2017, comme le côté obscur du nouveau SEGA, en opposition au Sonic Mania qui se présentait comme le Sonic que les fans souhaitaient tellement qu’ils auront fini par le faire eux-mêmes.

Reprenant la recette de Sonic Generations dans son alternance de niveaux de plates-formes 3D avec phases en 2D, Sonic Forces démarre son aventure dans un monde quasi-intégralement conquis par le Dr. Robotnik. Pour asseoir encore plus sa domination, le bougre s’allie aux ennemis historiques de son rival bleu, en y ajoutant un nouveau venu répondant au nom d’Infinite.

Le scénario demandera rapidement au joueur de concevoir son avatar avec lequel il traversera une bonne partie des niveaux du jeu. Les éléments de personnalisation pleuvront à chaque épreuve remportée sans toutefois donner le sentiment de façonner, petit à petit, un digne équivalent aux meilleurs représentants de la team Sonic. En plus de cela, les accessoires dont on pourra équiper notre avatar, comme le lance-flammes, pourront encore plus perturber la lisibilité d’un ensemble déjà pas bien clair.

Mais le pire de Sonic Forces se situe peut-être bien dans le calibrage du gameplay. Ce dernier donne ainsi globalement une impression d’injustice difficilement acceptable pour un joueur rompu aux précédentes productions de la Sonic team. Il m’a par exemple fallu m’y prendre à plusieurs fois pour tromper la mort sur un passage 3D d’apparence anodin. Le point de non retour est arrivé sur une épreuve en 2D (même pas indispensable à la progression en plus) où, après une quinzaine d’échecs consécutifs à vouloir réussir une misérable série de sauts, votre serviteur s’est refusé à croire qu’il avait perdu en dextérité d’un coup d’un seul. Et d’avoir rejeté la faute sur un développeur ayant visiblement comblé le départ de plusieurs membres-clés par des avatars eux aussi peu convaincants. Après avoir ainsi renoncé à relancer Sonic Forces suite à ce constat, je suis donc bien content de ne pas signer cette critique d’un 4/10 peut-être pas représentatif de la qualité globale du soft, mais en tout cas conforme à l’image qu’il m’en restera pendant longtemps.
 

 
Sonic Forces, développé par la Sonic Team et édité par SEGA, est sorti le 7 novembre 2017 sur PS4, Xbox One, Switch et PC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *