Proposer un article

Belle et Gourmande (et pas fauchée)

écrit par le 31/08/2011 et modifié le 23/10/2011 - Beauté, Thème du mois - 0 commentaire

Pour prendre soin de soi, sans produit douteux, ni syndrome du portefeuille vide, rien de tel qu’un petit tour dans sa cuisine… Conseil, astuces et recettes pour se transformer en Cyril
Lignac du cosmétique.

 

Si certaines d’entre nous se régalent à dévaler les allées des supermarchés, à se frayer un chemin de boutique en boutique le samedi entre 15h et 16h : moi je l’avoue une heure de bouchon pour aller m’entasser dans tout un tas de magasins bondés d’analogues sardines, ça ne me sied pas au teint… Surtout lorsque mon globe oculaire tombe sur la note que la caissière me colle sous le nez. 3 zéro pour deux semaines de produits de beauté ? Mon portefeuille ne tiendra vraisemblablement pas le coup. CQFD. Autrefois, les femmes employaient ce qu’elles avaient sous la main pour leurs soins de beauté. Hum…Un coup d’œil dans le frigo, quelques emprunts dans le placard à épicerie et le tour est joué. Simple, bon marché, et sain…les cosmétiques maisons : j’adhèèèère !

Au diable additifs douteux !

Il est tout à fait possible de fabriquer une gamme étendue de cosmétiques à partir d’ingrédients élémentaires et faciles à dénicher. Les trois principaux ingrédients pour nos mixtures beauté sont les huiles végétales, les huiles essentielles et les hydrolats (eaux florales), auxquelles s’ajoutent le gel d’aloès, la cire d’abeille, la glycérine, les argiles et de nombreux ingrédients alimentaires : fraise, concombre, banane, avocat et autres fruits, lait et yaourts, œufs, vinaigre, miel, farines et sons, levure de boulanger… Parmi les huiles végétales, certaines sont de véritables cosmétiques par nature : argan, olive, tournesol, macadamia, ricin, amande douce, etc. De même, plusieurs huiles essentielles sont adaptées aux soins de la peau et des cheveux. Certaines, comme la lavande fine, le géranium, le petit-grain ou le bois de rose, sont si polyvalentes qu’elles conviennent à pratiquement tous les types de peaux. Pour tous ces ingrédients, choisir bio est évidemment stratégique : bah oui… les trucmuches qui mêlent chiffres et lettres dans la liste d’ingrédients n’ont rien à faire sur ma peau. Et si je peux dorloter la planète et prendre soin de moi… que voulez-vous, on est écolo ou on ne l’est pas !

On se calme !

Certaines règles simples sont tout de même à respecter afin d’optimiser au mieux notre patouille. Pour respecter une bonne hygiène, il suffit d’employer des produits frais et du matériel très propre. Pour les préparations qui demandent de la conservation (crèmes, laits, baumes) il est préférable d’ébouillanter les ustensiles avant la préparation. De plus l’ajout d’huiles essentielles antioxydantes et antimicrobiennes (lavande, petit-grain, romarin) permet d’améliorer la conservation des produits. Enfin, gare au surdosage ! Certains produits même ceux à la bonne bouille toute naturelle, comme les huiles essentielles peuvent créer des allergies. Il faut simplement savoir qu’une concentration de 1% correspond à 1 goutte d’huile essentielle pour 1 cuillère à café de solvant (huile, alcool), soit 5 ml. Or, dans les cosmétiques, on emploie généralement des concentrations de 1 à 3%. On nous le répète pourtant assez : on ne force donc pas trop sur la bouteille !

Allergiques aux fourneaux bonjour !

La vue d’une cuisine vous donne des boutons ? Votre caddie ne contient que le minimum vital  (des Kinders et du café) ? A celles qui ne rêvent que d’un foyer sans popote, sachez qu’il existe un max d’astuces  beauté 100% nature, efficaces et qui ne nécessitent ni frigo, ni cuillère, fouet ou autres instrumentsde torture…

  • L’huile : le top pour hydrater, notamment les peaux extra sèches et sensibles. Super riche en acides gras essentiels, elle renforce en profondeur le film hydrolipidique de la peau. Les peaux sèches misent sur l’huile d’olive, d’argan, de soja… Les peaux qui manquent de souplesse utilisent de l’huile de jojoba ou de bourrache. Les peaux qui ont besoin d’être apaisées restent à l’huile d’amande douce ou de calendula. A savoir : on conserve ses huiles à l’abri de la lumière, de l’humidité et de toute source de chaleur. Comment l’utiliser ? Soit pure sur le visage; soit en en mélangeant quelques gouttes à sa crème de jour habituelle. L’idéal : l’appliquer pure le soir, puisque la peau se régénère la nuit.
  • La levure de bière : riche en vitamines B et en minéraux, elle est excellente pour traiter les bobos de la peau, comme l’acné ou les furoncles. Elle peut vraiment donner de l’éclat aux peaux – et cheveux – ternes. Comment l’utiliser ? Sous forme de gélules à avaler (en pharmacie).
  • Les vitamines A et B : indispensables à la beauté de la peau. Les vitamines A (que l’on trouve dans les légumes verts, le beurre, le poisson, les laitages, la volaille, les carottes, le jaune d’œuf) protègent la peau et renforcent sa résistance face à l’agression des ultra-violets. Elles en accélèrent également la cicatrisation. Quant aux vitamines B (dont regorgent le jaune d’œuf, le beurre, les laitages, le poisson, la volaille, les viandes rouges, les carottes, les légumes verts, le chou, le foie, les avocats, les bananes), elles protègent et préservent la peau.

Et si l’Homme râle devant le frigo ouvert (et vide)… faites-lui donc une démonstration de la douceur de vos jambes, du tourbillon de votre crinière soyeuse, de votre frimousse éclatante de vitalité…

Photo: © philippe Devanne – Fotolia.com

 

RECETTES FACILES POUR APPRENTIE CUISTO’SMETIQUE

Qui se réveille zen, s’est démaquillée au coucher…LE DEMAQUILLANT !

Peaux grasses : récolter le jus d’un concombre (il régule les sécrétions sébacées) à l’aide d’une centrifugeuse. Y ajouter 5 cuillères à soupe de lait en poudre et un demi-verre d’eau. Les peaux sujettes aux boutons peuvent rajouter 2 gouttes d’huile essentielle de thym.

Peaux mixtes : faire bouillir 25 grammes de menthe dans un demi-litre d’eau (rangez illico vos bouteilles de sirop les donzelles, on parle bien de menthe -en feuilles- connue pour son fort pouvoir antibactérien et antiseptique). Laisser infuser un quart d’heure, filtrer et laisser refroidir. Enfin ajouter 2 cuillères à soupe de lait en poudre.

Peaux sèches : faire bouillir une poignée de verveine et une autre de tilleul (vertus adoucissantes et apaisantes) dans un demi-litre d’eau. Laisser infuser un quart d’heure, filtrer et laisser refroidir. Enfin, ajouter 3
cuillères à soupe de lait entier (plus riche que le lait écrémé, plus adapté pour les peaux sèches).

Astuce : ce lait doit être mis en bouteille (de préférence en verre), et conservé au frigo. A utiliser avec un coton puis à rincer avec un tonique. Agiter la préparation avant utilisation.

Qui sort le combi-short Liberty, a fait peau neuve…LE GOMMAGE CORPOREL!

Marche à suivre : une cuillère à soupe de sel, une cuillère à soupe de sucre, une cuillère à soupe de miel, une demi cuillère à soupe d’huile d’olive. Avis aux paresseuses adeptes du recyclage : une formule très simple et économique consiste à récupérer le café de la cafetière et à l’humidifier avant de l’utiliser tel quel comme gommage. Je jure que c’est efficace !

Qui a bonne mine, entretient son minois…LE GOMMAGE VISAGE !

Une cuillère à café de miel, une cuillère à café de poudre d’amandes, et une petite cuillère à café d’huile d’olive. Masser délicatement le visage en petits mouvements circulaires. Insister sur la « zone T » (front, nez, menton). En revanche, éviter le contour des yeux. Rincer à l’eau claire et tiède.

Qui lève le masque, n’a rien à cacher…LE MASQUE VISAGE !

Pour un grain de peau nickel : écraser une fraise et mélanger à une demi-cuillère à café de jus de citron. Laisser poser 15 minutes.

Pour une peau assainie : mélanger une cuillère à soupe de levure de bière, 1 cuillère à soupe de yaourt, une cuillère à café de jus de citron, et une cuillère à café d’huile d’olive. Laisser poser 15 minutes.

Pour lutter contre les points noirs : mélanger deux cuillères à soupe d’argile à deux cuillères à soupe de lait. Ajouter vingt gouttes d’huile de noisette. Laisser poser 20 minutes. Rincer ensuite à l’eau tiède.

Pour un plein de vitamines : mixer un abricot sec avec un peu d’eau bouillante. Laisser refroidir puis laisser poser pendant 15 minutes. Rincer à l’eau de rose (apaise et régénère les peaux fatiguées).

Pour un teint éclatant : mélanger 3 à 4 cuillères à café de levure de bière avec un peu d’eau. Laisser poser 15 minutes.

Pour une peau hydratée : écraser un avocat bien mûr puis mélanger à une cuillère à café d’’huile d’olive. Laisse poser 15 minutes.

Astuces : appliquer en couche épaisse, en évitant le contour des yeux. Laisser poser puis retirer à l’eau tiède ou à l’aide d’un coton imbibé. Une fois par semaine pour les peaux grasses ou mixtes, tous les quinze jours pour les peaux sèches et sensibles, tous les mois pour les peaux normales.

 

Photo: Fotolia.com

So what-derful ! Nos chouchous beauté…

Le cheveu en bataille, la mine harassée ? Déjà aux coquillettes-beurre depuis 6 jours ? Marre d’avoir besoin d’un bac+17 pour comprendre les composants des cosmétiques ? Qu’à cela ne
tienne, So What ? vous a déniché quelques produits – petits budgets – à rougir de plaisir…

Le lait corporel Bio Secure : peau de crocodile ? Le lait corporel Bio Secure, au karité à l’aloe vera et aux huiles d’argan et de colza hydrate et protège les peaux assoiffées ! On aime le prix, le format ainsi que la texture : très économique ! Format éco 730ml, 17€.

Le démaquillant Yes To Carrots : Yes To Carrots est connue pour sa grande richesse en minéraux et en oligo-éléments de la Mer Morte, réputée pour être à l’origine de la beauté divine de Cléopâtre. On aime ce démaquillant délicat (à faire mousser puis à rincer), on adoooore l’odeur et on apprécie la formules à base de bêta-carotène, un actif anti-âge destiné à réduire les conséquences des agressions que subissent la peau, qui fait croire aux copines qu’on rentre de la plage tous les jours…250ml, 11,90€.

Le shampoing So’bio etic : il ne paye pas de mine, on le trouve en grande surface, il ne coute que quelques euros, fleure bon le printemps et rend nos cheveux comment dire ?  I R R E S T I B L E S…250ml, 4,65€.

Le savon d’Alep : il faut certes un certain temps pour s’habituer à l’odeur disons trop bizarre spéciale de ce savon qui nous change des arômes fruits rouges et pêche de vignes propres à nos anciens gels douches. Pourtant à l’utilisation, il nourrit, apaise et purifie la peau grâce aux vertus cicatrisante et antiseptique du laurier… En plus c’est naturel, ça ne pollue pas et cela reste très économique. 220ml, 3,90€

La crème visage Phyt’s : un poil chère pour les budgets serrés, les crèmes visages Phyt’s sont pourtant le bon investissement pour celles qui passent de tube en tube sans trouver chaussure à leur pied… Elles se déclinent en plusieurs modèles selon le type de peau. Changement radical au bout de quelques jours d’utilisation. Un petit pois de crème suffit à chaque utilisation. 40g, 25,20€.

Le stick pierre d’alun : alternative aux déodorants ordinaires, actuellement décriés, la pierre d’Alun est un antiseptique qui permet de lutter contre les bactéries responsables de la mauvaise odeur de la transpiration sans la masquer par une autre. Attention il existe deux types de pierres d’Alun qu’on ne peut pas différencier selon leur apparence mais uniquement selon leur composition. Veillez à opter pour une pierre naturelle et non synthétique (Potassium Alum et non Ammonium Alum). Très économique (un stick dure près de 6 mois), sans odeurs et surtout sans danger…120g, 5,99€

 

Pour rappel, le sel d’aluminium est un des principaux principes actifs utilisés dans la conception des produits anti-transpirants et peut d’ailleurs représenter jusqu’à 25% de la solution. Il est aujourd’hui soupçonné d’augmenter les risques de cancer du sein… En fait, ce sel se dissout dans la sueur et entre ainsi en contact avec les glandes sudoripares, les recouvrant d’une fine pellicule qui limite la quantité de sueur produite. Or, ce sel aurait une activité proche de l’œstrogène, hormone féminine connue pour être impliquée dans le développement et la progression du cancer du sein.

 

Aurélie RENNE

Photot savon: © stéphane jouet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *