Proposer un article

Birdman (ou la surprenante vertu de l’ignorance)

Photo du profil de Mam'zelle SOU écrit par le 15/03/2015 et modifié le 14/03/2015 - Cinéma - 0 commentaire

 
birdman
 
À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego… S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir…
 
Genre : comédie, drame
Nationalité : américaine
Sortie en salles en France : mercredi 25 février 2015
Site officiel : www.birdmanthemovie.com
 
Vidéo promo (V.F.):
 

 

Réalisateur ……………….. Alejandro Gonzalez Inarritu
Scénaristes ……………….. Armando Bo, Alejandro Gonzalez Inarritu, Alexander Dinelaris, Nicolás Giacobone
Compositeur ……………….. Antonio Sanchez

Michael Keaton ……………….. Riggan
Zach Galifianakis ……………….. Jake
Edward Norton ……………….. Mike
Emma Stone ……………….. Sam
Naomi Watts ……………….. Lesley

 
Fais cooooommeuh l’oiseauuuuu ! Ça vit d’amour et d’eau fraîche un oiseaaauuuuuu !! D’un peu de chasse et de pêcheuh l’oiseauuuu ! Mais jamais rien de l’empêêêêcheuhhh l’oiseeaaaaau…d’aller plus hauuuut !!…

Oh là j’ai du mal à m’arrêter. Cette petite introduction musicale est une fine excuse pour traduire aux non anglophones le titre du nouveau film d’Alejandro González Iñárritu sorti dans nos salles gauloises le 25 février dernier : BIRDMAN = L’HOMME OISEAU. Enfin, Birdman ou la suprenante vertu de l’ignorance pour être précis. Cette petite pépite, en plus d’avoir été moultement oscarisée (dont meilleur film et meilleur réalisateur), a également reçu le prix hautement convoité qui est celui du coup de cœur de Mam’zelle SOU !

Pour le résumé, cf. 1er onglet, mais franchement les synopsis au fond, on s’en tamponne, ce qui compte c’est ce qui se passe une fois que, lumière éteinte, enfoncée dans son fauteuil rouge plus ou moins moelleux, le doux fumé des pop-corns nous chatouillant les narines, l’écran s’illumine et là…

Bah là franchement c’est pas le même effet à tous les coups, mais cette fois-ci, sans l’ombre d’un doute, la magie opère. Ballet de personnages aussi tarés que passionnants, théâtre dans le théâtre, portraits psychologiques pertinents, acteurs étincelants, mise en scène visuelle et sonore surprenante et entêtante. Elle permet entre autre de se plonger directement aux côtés des personnages. On est irrémédiablement catapultés au cœur de l’intrigue telle une petite souris se baladant dans les couloirs de ce théâtre où l’histoire se déroule, à observer d’un œil fasciné et attendri le fonctionnement d’une répétition d’une 1ère d’un acteur déchu à Broadway.

Je m’arrête là. Allez-y et pi c’est tout ! Birdman, du ciné de haute voltige qui va vous faire planer !

Par Mam’zelle SOU
Retrouvez mes articles et billets d’humeur sur www.mamzelle-sou.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *