Proposer un article

Cendrillon

écrit par le 16/09/2015 et modifié le 14/09/2015 - Cinéma - 0 commentaire

 
Cendrillon

Ella vit avec ses parents et a une enfance heureuse, puis sa mère meurt et son père se remarie avec Lady Tremaine qui a 2 filles. Toutes les 3 viennent vivre avec Ella et son père. Lorsque le père d’Ella meurt, sa belle-mère et ses demi-sœurs se montrent sous leur vrai jour : cruelles et jalouses. Elles imposent à Ella de faire toutes les corvées de la maison, et la surnomment Cendrillon. Ella prend sur elle et tient la promesse qu’elle a faite enfant à sa mère : être courageuse et bienveillante. Un jour Ella croise un beau jeune homme dans la forêt, qui dit travailler au palais – il s’agit en fait du Prince. Elle tombe amoureuse de lui au premier regard. Lorsque le Prince organise un bal au Palais invitant toutes les jeunes filles à s’y rendre, Ella espère bien retrouver ce beau jeune homme. Mais sa belle-mère lui interdit de se rendre au bal. Heureusement, Ella rencontre alors sa fée marraine qui l’aide à se rendre au bal…

Genre : conte, fantastique, famille
Nationalité : américaine
Production: Walt Disney
Sortie en salles en France : 25 mars 2015
Durée : 1h44

 

Réalisateur ………………. Kenneth Branagh
Scénariste ………………. Chris Weitz

Lily James ………………. Ella
Ben Chaplin ………………. Père d’Ella
Hayley Atwell ………………. Mère d’Ella
Cate Blanchett ………………. La belle-mère d’Ella, Lady Tremaine
Holliday Grainger ………………. Anastasie, fille de Lady Tremaine et demi-sœur d’Ella
Sophie McShera ………………. Javotte, fille de Lady Tremaine et demi-sœur d’Ella
Derek Jacobi ………………. Le Roi
Richard Madden ………………. Le Prince
Stellan Skarsgård ………………. Le Grand Duc
Helena Bonham Carter ………………. La fée marraine

 

DVD Cendrillon

Langues : anglais, français
Durée du film : 1h44
Sortie : 26 août 2015

Bonus :

  • court métrage La Reine des Neiges : Une fête givrée (8 minutes)
Cendrillon DVD
Blu-ray Cendrillon

Langues : anglais, français
Durée du film : 1h44
Sortie : 26 août 2015

Bonus :

  • court métrage La Reine des Neiges : Une fête givrée (8 minutes)
  • Le conte de fées prend vie
  • L’essayage des costumes
  • Début alternatif : l’enfance d’Ella
  • Les amis poilus d’Ella
  • La mise en scène du bal
Cendrillon BR

 
Vous avez sûrement noté que le résumé n’est ni plus ni moins que celui du conte de Disney éponyme.

Le film est terriblement ennuyeux. Les décors de la maison d’Ella sont très jolis, ainsi que que son carrosse et c’est bien tout ce qui m’a plu dans ce film. Les costumes sont hideux, Ella a le charisme d’une gaufre (on a vu l’actrice dernièrement dans la série Downton Abbey, et on l’y a très nettement préférée), et est enlaidie dans ce film et paraît donc bien pâle notamment à côté de sa belle-mère. Et tous les autres personnages d’ailleurs sont plus ou moins dénués de charisme.

Le seul personnage qui m’ait plu est celui interprété par Cate Blanchett, qui campe une méchante belle-mère comme on les aime, magnifique et vicieuse. Mon second personnage préféré est le gros chat gris de la belle-mère.

Les méchants sont idiots et ridicules (tout le monde sait ça). Comment les reconnaître ? A leur costume fluo et particulièrement laid pour les demi-sœurs d’Ella, au fait qu’ils chassent les souris (c’est comme ça que l’on sait que le chat de la belle-mère est méchant, parce qu’ils veut chasser les souris, amies d’Ella…), à leurs répliques crétines. Comment reconnaît-on les gentils dans ce film ? Ils meurent, ou sont très, très malheureux.

Mention spéciale aussi pour la fée marraine, qui nous offre les seules répliques drôles du film (même si les visages écrasés contre les vitres de la serre quand la citrouille grossit pour se transformer en carrosse, c’est potache et too much, donc pas amusant). Helena Bonham Carter est une fée marraine habitée, amusante, jolie, qui donne du pep’s au personnage.

On a en fait l’impression de regarder une parodie du conte de Disney (déjà très guimauve, manichéen et ennuyeux), mais en pas drôle.

On aurait aimé de l’originalité, des costumes flamboyants, des décors époustouflants, des personnages drôles et émouvants pour faire passer cette histoire soporifique. Mais non.

Je ne saurais trop vous conseiller d’éteindre votre téléviseur et d’ouvrir un bon recueil des contes de Grimm pour (re)découvrir l’histoire de Cendrillon, en un peu plus violent, certes, mais beaucoup plus intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *