Proposer un article

Ces profs de séries télé qu’on aurait aimé avoir (ou pas)

écrit par le 3/09/2017 et modifié le 4/08/2017 - Séries télé, Thème du mois - 0 commentaire

Le métier de professeur est relativement souvent représenté dans les séries télévisées. On en croise bien sûr dans les séries pour ados. Mais pas seulement. Voici 9 professeurs et instituteurs de séries télévisées qu’on aurait aimé avoir (ou pas).

 

 
Dans nos séries télévisées on rencontre des professeurs et instituteurs de différents styles. Il y a les personnages sympa, qui sont instituteurs parce qu’ils aiment les enfants, enseigner, transmettre, éduquer. Il y a les professeurs passionnés, et la matière qu’ils enseignent est avant tout une passion qu’ils vivent de toutes les manières possibles. Il y a les professeurs sexy, qui font chavirer le cœur de leurs élèves adolescents ou étudiants (et parfois craquent aussi, mais ça, on trouve que c’est dégouttant). Il y a enfin les professeurs énigmatiques pour qui le métier d’enseignant est une couverture (mais on n’en a trouvé qu’un comme ça, en fait)…

Ross Geller (Friends)

© Warner Bros.

 
Ross donne des cours de dinosaures à la fac. Il est féru de paléontologie depuis tout jeune. Et devient un professeur passionné, intimidé (surtout au début), un peu trop gentil (il se fait avoir par des étudiants qui veulent faire remonter leurs notes). Ce qui lui confère même un petit côté sexy… Il fait partie de ces professeurs de séries télé qui ont craqué sur l’une de leurs étudiantes (majeure). On aurait pu apprécier les cours du professeur Ross Geller, si on avait été férue de paléontologie…

Ezra Fitz (Pretty Little Liars)

© ABC Family / Freeform

 
Le jeune professeur de littérature beau gosse… Sur le papier, il y a de quoi faire rêver les lycéennes que nous étions : littérature + jeune + mignon. Mais dans les 1ers épisodes de la série Pretty Little Liars Ezra s’envoie en l’air avec une jeune femme inconnue dans un bar, avant de s’apercevoir qu’il s’agit d’une lycéenne mineure de sa classe… et de vouloir malgré tout se lancer dans une relation amoureuse avec elle. Et ça, c’est dégouttant. Et Ezra Fitz de ne plus nous paraître sexy. Donc, nous n’aurions pas aimé l’avoir comme professeur.

Susan Mayer (Desperate Housewives)

© ABC

 
Susan Mayer a été institutrice (et illustratrice de livres pour enfants, et femme de ménage sexy sur Internet…). Elle est sympathique, gentille, attentive, concernée, aime sans aucun doute les enfants, les autres, sait s’y prendre avec les jeunes. Même si dans sa relation avec sa fille Julie elle fait plus office de fille que de mère, en tant qu’institutrice, elle semblait assurer. On aurait pu aimer l’avoir en tant qu’institutrice (tant que sa vie privée très, très compliquée ne venait pas nous perturber…).

Alaric Saltzman (The Vampire Diaries)

© The CW

 
Le sexy professeur d’histoire et de sciences occultes de The Vampire Diaries nous aurait plu. Il est mignon, passionné par les matières qu’il enseigne, c’est plutôt quelqu’un de bien, même si, la série étant ce qu’elle est, le personnage a un côté (très) sombre et cache bien des secrets. Aussi sa vie est devenue compliquée, très compliquée, au fil des saisons. Mais Alaric Saltzman est ouvert d’esprit (professeur de sciences occultes…), généralement gentil et attentionné. Son côté mauvais garçon (alcoolique notoire, transformé en diverses créatures malfaisantes, meilleur ami du mauvais garçon Damon Salvatore…) nous aurait aussi séduites, ils faut le dire. On peut imaginer que l’on aurait aimé l’avoir comme prof d’histoire (ou de sciences occultes) à la fac.

Tom Keen (The Blacklist)

© NBC

 
Instituteur carrément sexy (surtout à partir du moment où l’on apprend qu’il n’est pas un sympathique instituteur en fait), gentil, ami et mari idéal, attentionné, compréhensif. Tableau idyllique qui cache un tueur violent… Aurait-on aimé avoir comme instituteur un meurtrier sous couverture ? Sans hésitation : absolument pas ! Aussi sexy qu’il soit (et quand on était à l’école primaire, son sex-appeal ne nous aurait pas intéressées de toutes façons) c’est juste inconcevable d’imaginer se rapprocher de quelque manière que ce soit d’un assassin orphelin violent travaillant pour des réseaux de criminels sans scrupules. Un instituteur qu’on n’aurait pas aimé avoir !

Lily Aldrin (How I Met Your Mother)

© CBS

 
Lily est institutrice en maternelle : forte, originale, féministe, amie loyale, drôle, une institutrice comme on aurait aimé en avoir ! C’est un de ces personnages gentils dont le métier d’institutrice fait ressortir les qualités humaines. On aurait appris plein de choses avec elle ! Son côté artiste, son humour, son petit grain de folie auraient enrichi nos journées d’école, sans aucune doute. Après s’être cherchée (lors de la saison 1) Lily s’aperçoit qu’être institutrice est vraiment sa vocation, et ça, c’est important pour les élèves. Bref, voici un personnage qu’on aurait adoré avoir comme institutrice.

Henry McCord (Madam Secretary)

© CBS

 
Professeur de théologie à l’université (réintégré par la NSA ensuite) cultivé, passionné, mignon, un homme bien qui a le sens des valeurs, féministe (il soutient le choix de carrière de sa femme), qui sait devenir violent quand il trouve que c’est nécessaire (il a appartenu aux Marines et aime l’action dans son travail pour la NSA). Un professeur passionné pour qui enseigner c’est transmettre ses connaissances et un peu de sa passion. Débattre avec lui doit être intéressant. Bien sûr, il est très pro-américain, mais cela pourrait donner lui à des débats passionnants… Un professeur qu’on aurait pu aimer avoir (à la condition d’étudier la théologie donc et que son autre profession, agent de la NSA, n’empiète pas sur nos cours).

Fabien (Scènes de Ménages)

© M6

 
Prof d’histoire-géo passionné, cultivé, militant, (très) sensible, écolo, qui a tendance à se laisser marcher sur les pieds ou bien à copiner avec ses élèves (redoublants). Un féru d’histoire qui en a fait sa profession. On aurait sûrement appris beaucoup de choses avec lui, à condition de pouvoir l’écouter ! S’il n’y a pas de discipline dans ses classes, on ne peut pas suivre un cours correctement… Et il semblerait qu’il ait un peu de mal à se faire respecter de tous ses élèves. D’après ce qu’il raconte de ses journées, il a peu d’élèves attentifs. Mais pour une année (loin du bac, au cas où on ne puisse pas suivre tant la classe manque de discipline), ça aurait pu être agréable de l’avoir comme prof !

Tamara Jacobs (Dawson)

© The WB

 
La professeur d’anglais qui a eu une relation avec un de ses élèves, Pacey, mineur, dans la série Dawson. Cette relation a bien occupé une partie de la saison 1 de la série. Comme pour Ezra de Pretty Little Liars, quels que soient son niveau dans sa matière, sa capacité à enseigner, on ne sort pas avec ses élèves mineurs, c’est illégal, dégouttant, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme professeur ! On sait passez peu de choses sur elle, elle est visiblement passionnée par la matière qu’elle enseigne et son métier. Mais sa tendance à apprécier les jeunes lycéens n’est pas acceptable. Donc, clairement, non, on n’aurait pas aimé l’avoir comme professeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *