Proposer un article

Chronique psy n°1 : lapsus et actes manqués

écrit par le 26/08/2011 et modifié le 30/01/2015 - Psycho - 2 commentaires »

Bonjour chers lecteurs de So What ?. Je suis psychanalyste et je vais tenter de vous faire découvrir ce qu’est la psychanalyse de façon un peu ludique et en quelques chapitres, dans le cadre de cette rubrique Psycho. Pour chaque chronique, vous aurez tout d’abord quelques lignes d’explications théoriques, légères, et ensuite des exercices pratiques à réaliser vous-mêmes, dits «exercices d’auto observation ». Chronique n°1 : lapsus et actes manqués.

 

 

 

Un peu de théorie

 
L’objet d’études du psychanalyste est : l’inconscient.

Nous avons une conscience : ce que nous pensons, ce que nous savons, ce que nous distinguons intellectuellement.

Et nous avons un inconscient : celui-ci se dérobe, est l’objet de « refoulement » par notre psychisme. Il apparaît de temps en temps au détour de prises de conscience, lorsque nous faisons un retour sur nous, seul ou accompagné, mais aussi dans les rêves, dans les lapsus et actes manqués, de façon involontaire.

Cet inconscient est révélateur de notre « moi » profond, il est porteur de nos motivations les plus secrètes. Il n’est pas toujours bien admis dans la « bonne société » de notre vitrine consciente, car il a mauvais presse, étant souvent « politiquement incorrect » !et plus nous voulons l’ignorer, plus il nous échappe et s’exprime à notre insu.

Mais si nous en faisons un allié, alors il nous permet de créer une harmonie entre nos désirs et nos peurs, de mener nos actions en tenant compte de nos désirs et des réalités à vivre.

Aujourd’hui, nous allons parler des actes manqués et des lapsus.

Pour commencer, un texte de Freud (l’inventeur de la psychanalyse)

« si, dès les premiers mots qu’il prononce, le président déclare qu’il clôt la séance, alors qu’il voulait la déclarer ouverte, nous sommes enclins, nous qui connaissons les circonstances dans lesquelles s’est produit ce lapsus, à trouver un sens à cet acte manqué : le président n’attend rien de bon de la séance, et ne serait pas fâché de pouvoir l’interrompre. Nous pouvons sans aucune difficulté découvrir le sens, comprendre la signification du lapsus en question. Lorsqu’une dame connue pour son énergie raconte : « mon mari a consulté un médecin au sujet du régime qu’il devait suivre ; le médecin lui a dit qu’il n’avait pas besoin de régime, qu’il pouvait manger et boire ce que je voulais.

Il y a là un lapsus, certes, mais qui apparaît comme l’expression irrécusable d’un programme bien arrêté. »

Ce texte est issu de l’Introduction à la psychanalyse paru en 1917.

 

Témoignages

 
Continuons par deux témoignages relatant des actes manqués, montrant qu’un acte manqué est en réalité parfaitement réussi puisqu’il dit ce que nous nous cachons à nous-mêmes !

Caroline : « Un matin, prenant le métro comme d’habitude pour aller à mon travail je me suis trompée de direction, et en fait, je me suis rendue à mon ancien bureau, et ne me suis rendue compte de l’erreur qu’une fois devant l’entrée de l’entreprise !

Je me suis demandée alors pourquoi, ce matin-là, mon inconscient m’a fait revenir en arrière. Ai-je des regrets de cet ancien travail ? Suis-je satisfaite de mon nouveau poste ? oui, mais seulement en partie. J’ai des responsabilités que j’ai voulues, et qui correspondent à mes ambitions, mais qui me paraissent parfois un peu lourdes Je ne dois pas me cacher que je regrette en fait l’ancienne équipe, le groupe où je me sentais comme dans une famille. Je n’ai jamais retrouvé une telle ambiance.. Je crois que mon acte manqué signifiait un désir secret de retrouver la bonne équipe d’antan, et sa légèreté. Je dois réfléchir à mieux accepter ce choix que j’ai fait, nécessaire à ma carrière, et que je ne regrette pas, même si quelque chose me manque Je dois peut-être aussi téléphoner à quelques anciens collègues devenus amis, et faire une soirée avec eux, histoire de respirer une bonne « bouffée de chaleur humaine » ?

Mathieu : « Je  préparais une surprise pour l’anniversaire de ma compagne Amélie. Je nous avais acheté deux billets d’avion pour passer quelques jours à New York, car je savais que c’était un rêve d’Amélie.  J’ai conservé le secret jusqu’au jour où…, une semaine avant la date, je place involontairement les billets bien en vue, sur la table du salon, croyant y déposer un autre dossier. Et le soir Amélie me saute dans les bras, très heureuse de la nouvelle et pensant bien sur que c’était ma manière de la lui annoncer!  Mais moi, je suis dépité , un peu… qu’est ce qui m’a pris ? je voulais absolument lui faire la surprise, l’amener à l’aéroport sans lui dire où nous allions. Ai-je eu peur, comme si je me sentais coupable de garder un secret envers Amélie ? Etais-je trop impatient de lui annoncer la nouvelle ? Ai-je eu peur d’aller au bout de la « surprise » ? un peu tout cela, je crois. »
 

C’est à vous, maintenant

 
Racontez et décrivez, pour vous, en quelques lignes; un acte manqué et  un lapsus révélateur, apparus de façon involontaire, en des circonstances où c’est précisément autre chose ou même le contraire que vous auriez aimé dire ou faire !

Et essayez de vous poser la question de ce que révèle cet acte ou ce lapsus : quels désirs et/ou quelles peurs votre inconscient vous dévoile-t-il ainsi, que vous conserviez bien secrètement à l’intérieur de vous ?

 

Geneviève ABRIAL
(Photo: © Franck Boston – Fotolia.com)

Quelque chose à ajouter ?

  1. Genevieve - 30 août 2011 à 17 h 57 min

    En psychanalyse, l’inattention est considérée comme une baisse de vigilance du conscient (et du Surmoi). L’inconscient en profite alors pour s’échapper (c’est le retour du refoulé)
    cependant,
    « le refoulement d’une intention de dire quelque chose constitue la condition indispensable d’un lapsus. » (Freud)

  2. Marie-Aube - 30 août 2011 à 13 h 26 min

    Est-ce que tous les actes manqués et les lapsus ont donc une signification? Ou parfois ça serait juste de l’inattention?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *