Proposer un article

Cinquante nuances de Grey (film)

écrit par le 11/02/2015 et modifié le 11/06/2015 - Cinéma - 0 commentaire

 
50 nuances de grey

Date de sortie : 11 février 2015
Genre : navet, érotique, drame, romantique
Nationalité : américaine
Durée : trop longtemps 125 minutes
Budget : 40 000 000 $ (pour la comm’ je suppose…)
Distributeur : Universal Pictures films

Voir la page Facebook officielle.

L’histoire : « une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans ». (Si, si, c’est un scénario.)

Inspiré du livre éponyme de E.J. James.

Bandes-annonces :

 

Réalisation ……………….. Sam Taylor-Wood
Scénario ……………….. Kelly Marcel

Jamie Dornan ……………….. Christian Grey
Dakota Johnson ……………….. Anastasia Steele
Eloise Mumford ……………….. Kate Kavanagh
Luke Grimes ……………….. Elliot Grey
Rita Ora ……………….. Mia Grey
Marcia Gay Harden ……………….. Grace Trevelyan Grey
Andrew Airlie ……………….. Carrick Grey
Max Martini ……………….. Jason Taylor
Dylan Neal ……………….. Bob Adams
Callum Keith Rennie ……………….. Ray Steele
Victor Rasuk ……………….. José Rodriguez
Jennifer Ehle ……………….. Carla May Wilks
Anthony Konechny ……………….. Paul Clayton
Elliat Albercht ……………….. Olivia
Emily Fonda ……………….. Martina
Rachel Skarsten ……………….. Andrea
Steven Cree Molison ……………….. Benson
Anne Marie DeLuise ……………….. Docteur Greene
Tom Butler ……………….. le président de l’Université WSU

 

DVD Cinquante nuances de Grey

Sortie : 18 juin 2015
Langues : anglais, français
Sous-titres : anglais sourds et malentendants, français, néerlandais
Durée du film : trop longtemps (comique de répétition) 125 minutes

Bonus :

  • version cinéma et version longue
Cinquante Nuances de Grey en DVD
Blu-ray Cinquante nuances de Grey

Sortie : 18 juin 2015
Langues : anglais, espagnol, français
Sous-titres : anglais sourds et malentendants, français, espagnol, danois, néerlandais, finnois, hébreu, islandais, norvégien, portugais, suédois
Durée du film : trop longtemps (comique de répétition) 125 minutes

Bonus :

  • version cinéma et version longue
  • L’univers de Fifty Shades of Grey (Christian, Ana, famille et amis)
  • Derrière les nuances : making of du film
  • E.L. James et Fifty Shades
  • Fifty Shades : le plaisir dans la douleur
  • L’appartement de Christian : viiste virtuelle
  • Vidéoclips
  • Les coulisses du tournage du clip de The Weekedn Earned it
  • 1ères images du 2ème volet Cinquante nuances plus sombres
Cinquante Nuances de Grey en BR

 
Anastasia et Christian se rencontrent, 2 minutes plus tard Anastasia de lui dire « vous aimez tout contrôler ». C’est là qu’on apprend qu’elle a lu le livre et il y a moins de suspens donc. Non pas qu’il y en avait, qu’on ait lu le livre ou pas, on connaît (malheureusement) l’histoire.

Est-ce que j’ai appréhendé ce film persuadée de le détester ? Oui. Mais sait-on jamais ? En fait, non, je n’ai pas été déçue.

L’histoire ne donne pas non plus envie : le coup de la jeune vierge idiote qui découvre le sexe avec un vieux pervers riche, c’est sexy ?? Retour aux fantasmes des années 80 avec des Pretty Woman par exemple (pauvre femme désœuvrée sauvée ou tirée de son ignorance par un mâle riche… Vive le féminisme je dis !).

Commençons par la bande-son. La toute 1ère musique n’est pas mal : I Put A Spell On You d’Annie Lennox. On se dit que la musique sauvera l’histoire ? Ben non. Suit une multitude de musiques guimauve dès que Christian sort un gros engin ou autre hélicoptère, ridicule. Et caricatural. Et un peu années 80 aussi. La plus insupportable des musiques : Earned It de The Weeknd. Écoutez, vous saurez…

Dakota Johnson est horripilante. Je sais que le rôle veut ça (elle joue bien en fait ?) : mal fagotée (même s’il arrive à Christian de lui dire le contraire, les goûts et les couleurs…), encore plus mal coiffée, totalement idiote (oh ! s’exclame-t-elle lorsqu’elle voit des buildings, visiblement pour la 1ère fois de sa vie…), qui passe son temps à se pincer les lèvres. Moi aussi, j’avais envie de la frapper au bout d’un moment – je comprends peut-être Christian en fait…

Jamie Dornan alias Christian Grey, n’est pas crédible pour un sou, un minet qui passe son temps à faire semblant d’écrire dans un immense bureau vitré, bizarrement, ça ne suffit pas à nous faire croire qu’il est chef d’entreprise talentueux et milliardaire. Pervers, peut-être… Et encore. Chacun ses goûts, mais je ne l’ai pas même trouvé sexy…

Mais où est le charisme ??

Le film ne prend même pas le temps de faire monter la sauce (au mauvais goût de bluette post-adolescente) : moins de 2 minutes pour savoir que Christian est un dominateur malade du contrôle, surtout au lit, et encore moins pour voir une Anastasia sans personnalité, et encore moins sexy.

Pour un film érotique, 2 acteurs pas sexy, c’est dommage, je trouve.

Christian de nous répéter mille fois qu’il n’est pas romantique, qu’il ne fait pas « ce genre de choses » : danser au milieu du salon, balade en hélico ou voiture, dîner avec la famille, c’est quoi alors ? Quand je vous disais que les personnages ne sont pas crédible…

Je n’ai pas tenu pendant tout le film (merci à la touche avance rapide de la télécommande).

A croire que la production s’est dit le livre ayant bien fonctionné malgré sa discutable qualité littéraire, le film fonctionnerait forcément, sans faire d’efforts… Et ils ont raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *