Proposer un article

Expédition 7e Continent a son propre voilier pour mener ses actions

écrit par le 22/03/2018 et modifié le 16/03/2018 - Ecologie - 0 commentaire

80% de la pollution plastique de l’océan provient de l’activité humaine à terre, les déchets plastique dans la nature se décomposent en micro et nano particules. Dans sa lutte contre la pollution par les plastiques des mers et des océans l’association Expédition 7e Continent se dote d’un nouveau voilier.

 

© Expédition 7e Continent

 
7e Continent est le tout nouveau voilier d’Expédition 7e Continent. Il a été financé par la fondation IRIS (qui, sous l’égide de la Fondation de France – réseau de philanthropie en France, a pour objectif la sauvegarde de « la fragile beauté du monde »). Il permettra à Expédition 7e Continent de poursuivre sa lutte contre la pollution des plastiques dans les mers et les océans.

Selon la fondation IRIS : Le plastique a envahi tous les milieux de la planète et, inexorablement, il finit par se concentrer dans l’océan. Même dans les îles les plus reculées nous avons vu les traces de l’anthropocène (chronologie de la géologie permettant de caractériser les époques de l’histoire de la Terre, NDLR) sous forme de déchets plastiques de toutes sortes. Pour la Fondation IRIS dont l’objet est de sauvegarder la fragile beauté du monde, trouver des pistes pour arrêter cette marée, et vite, est devenu une préoccupation importante. Nous avons cherché des associations, des techniques, des hommes et des femmes qui se battaient contre ce fléau. Beaucoup, comme Sisyphe, récoltent les plastiques sur les plages pour en retrouver autant les mois suivants ! Il faut donc chercher des solutions à la source du problème, en sensibilisant et en éduquant les populations, tout en essayant de comprendre le cycle du plastique et de prévoir les évolutions de ce qui est déjà en microparticules dans l’environnement. Cette approche holistique nous l’avons trouvée dans l’association Expédition 7e Continent et son équipe très dynamique qui a su travailler avec des chercheurs et les différents acteurs pour démultiplier son action.

Le voilier a été construit à Plymouth en Angleterre en 1998, et appartenait à un ancien amiral de la marine anglaise depuis une dizaine d’années. C’est une goélette (bateau léger à 2 mâts) de 27 mètres. Il sera mis à la disposition des scientifiques d’Expédition 7e Continent.
 

© Expédition 7e Continent

 
Jusqu’à présent, Expédition 7e Continent ne possédait aucun voilier et devait affréter des bateaux pour ses expéditions en mer. Si l’association ne rencontrait aucun obstacle pour trouver des voiliers, les équipes devaient s’adapter aux bateaux qui n’étaient pas conçus spécialement pour leur travail. Le voilier 7e Continent est entièrement équipé et dédié aux travaux des scientifiques de Expédition 7e Continent. Ce qui ne manquera pas de faciliter le travail des équipes à bord.

Nous cherchions à acquérir notre propre navire pour en faire le porte-drapeau français de la lutte contre la pollution plastique explique Patrick Deixonne, membre de la Société des explorateurs français et fondateur de l’association Expédition 7e Continent. François Lambert, le nouveau président d’Expédition 7e Continent précise qu’aucun océan n’est préservé par la présence massive de plastiques qui véhiculent perturbateurs endocriniens, métaux lourds, polluants et qui sont autant de pièges pour la biodiversité et avec un impact probable sur la santé humaine.

Le nouveau voilier sera présenté au public le 27 mars 2018 à l’occasion de Escale à Sète (la fête des traditions maritimes qui se déroulera du 27 mars au 2 avril 2018). L’équipe d’Expédition 7e Continent sera à bord du voilier pendant toute la semaine et y mènera des actions pédagogiques. À cette occasion, les collèges et lycées de Sète viendront échanger avec les membres de l’association (dans le cadre d’un partenariat avec l’Union Nationale des Sports Scolaires). L’Ordre du « Mérite Maritime » sera remis le 29 mars à Patrick Deixonne pour ses actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *