Proposer un article

Fils d’Héliopolis – James Scudamore

écrit par le 8/07/2014 et modifié le 10/07/2017 - Livres - 0 commentaire

Ludo dos Santos est né à Héliopolis, favela de São Paulo au Brésil, et a été adopté par Zé Carnicelli, un riche industriel propriétaire d’une chaîne de supermarchés. Et il ne se retrouve pas plus dans les favelados (habitants des favelas) que dans les fortunés brésiliens…

 
cou poche Fils d'Heliopoisjpg
 

Résumé

Ludo dos Santos est né à Héliopolis, favela de São Paulo au Brésil, et a été adopté par Zé Carnicelli, un riche industriel propriétaire d’une chaîne de supermarchés, dont la femme, Rebecca, consacre sa vie à aider les enfants défavorisés des favelas. Ludo ne se retrouve pas plus dans les favelados (habitants des favelas) que dans les fortunés brésiliens. Il se cherche, tente, réfléchit, suit ses intuitions. Une sorte de voyage initiatique sur fond des différents visages du Brésil.

Fils d’Héliopolis
James Scudamore
Éditions 10/18
Partution : 22 mai 2014
384 pages
8,10€

Auteur

James Scudamore : né en 1976, auteur, il a vécu au Japon, au Brésil et en Angleterre. Il est diplômé du collège Christ Church d’Oxford et de l’université East Anglia au Royaume Uni. Il est marié et vit à Londres.

Bibliographie :
The Amnesia Clinic, 2007 (récompensé par le Somerset Maugham Award en 2007)
Fils d’Heliópolis, 2009 (titre original Heliopolis, sélectionné pour le Man Booker Prize)
Wreaking, 2013

Site officiel : www.jamesscudamore.com

Notre avis

Un très beau roman!

On voyage : on découvre, on goûte, on écoute, on boit, on respire, on vit au tempo du Brésil, des favelas aux quartiers chics. On se laisse emporter sans aucune difficulté par Ludo et on découvre avec lui – grâce à lui – le Brésil, le vrai.

Ludo nous interpelle, on veut qu’il se trouve, on apprend avec lui que le monde dans lequel il évolue est, au final, petit, on comprend ses égarements, ses excès, ses passions. On n’est pas forcé d’approuver toujours.

L’écriture est très belle, le rythme soutenu, entre le présent et les flashbacks souvenirs de Ludo. On le rencontre un matin après une nuit agitée et on parcourt ses souvenirs depuis son enfance, à la recherche de son identité, on suit ses journées mouvementées, alcoolisées, désabusées, et toujours riches en émotions.

On est aussi pris dans le suspens de ses mésaventures, qu’il semble bien savoir comment transformer en situations désagréables ou juste inconfortables.

Bref, j’ai adoré ce roman, j’ai vécu quelques jours dans le Brésil de James Scudamore et j’en redemande!

A lire!

Pour prolonger le plaisir…

Heliópolis existe réellement et est la plus grande favela de São Paulo (et la 2ème plus grande du Brésil), avec en 2007 environ 125 000 habitants sur environ 1 million de mètres carrés! Heliópolis se situe au sud-est de la ville. Elle est composée d’habitants de classe moyenne et de classe défavorisée. La favela s’urbanise (comme James Scudamore l’indique!). Boutiques, centre de formation, hôpital, logements neufs y sont construits. Plusieurs associations de résidents gèrent et améliorent la vie du quartier.
 

* * * * *

 
Recette d’empanadas

On a très envie de goûter les petits plats dont se régale Ludo dans ce roman, voici donc une recette d’empanadas pour amener un petit bout du Brésil dans sa cuisine.

empanada, meat pie on white background

© uckyo – Fotolia.com

Il vous faut pour 6 empanadas de 20 cm de diamètre ou 12 de 10 cm de diamètre :
– 1 pâte brisée ou feuilletée
– 250g de bœuf haché ou poulet haché
– 125g d’oignons hachés
– persil
– cumin
– paprika
– tabasco éventuellement
– huile olive
– 1 poignée de raisins secs
– olives noires

Préparer la pâte : voir nos recettes de pâte à tarte maison.

La farce : faire revenir dans de l’huile les oignons hachés, ajouter la viande hachée, assaisonner. Ajouter les aromates et épices, les olives émincées, les raisons secs.

Étaler la pâte, découper des ronds, ajouter la farce sur la moitié des ronds, refermer en forme de chausson, mouiller les bords pour les souder. Dorer le dessus à l’œuf éventuellement.

Mettre au four pendant 20 minutes, à four chaud (th. 8 – 240°C).

Manger accompagné d’une salade!
 

* * * * *

 
Recette de Caïpirinha

A consommer avec modération, voici la recette du cocktail, largement dégusté dans le roman…

Caipirinha

© ExQuisine – Fotolia.com

Il vous faut pour 1 verre :
– 5 cl de cachaça (rhum brésilien)
– 1 citron vert
– 2 cuillères à soupe de cassonade
– glaçons pilés

Préparation : couper le citron en 8 quartiers, retirer le blanc amer, piler dans un verre avec la cassonade, jusqu’à extraction du jus. Verser la glace pilée puis la cachaça dessus. Mélanger jusqu’à dissolution du sucre. Servir et boire aussitôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *