Accueil > > Féminisme, point trop n'en faut ?

Féminisme, point trop n'en faut ?

Accueil Forums Sérieuse Féminisme, point trop n'en faut ?

Mots-clés : , ,

Ce sujet a 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Marie-Aube, il y a 8 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #58481 Répondre

    Marie-Aube
    Admin bbPress

    Je suis féministe, convaincue que les femmes doivent jouir des même droits que les hommes, ne doivent subir aucune discrimination en rapport avec leur sexe, doivent continuer à faire entendre leur voix car il reste beaucoup à faire. Mais jusqu’où doit-on et peut-on aller en matière de féminisme ? Doit-on nier les différences qui existent entre hommes et femmes ? Doit-on réclamer une égalité parfaite entre les sexes, qui impliquerait de supprimer les gestes de galanterie, les distinctions en matière de sport… ? Doit-on se contenter de l’état actuel des choses en France ? Que n’a-t-on pas encore essayé ? Quels buts précis doit-on poursuivre en matière d’égalité des sexes ?

    #58482 Répondre

    Marie-Aube
    Admin bbPress

    Je ne pense pas, de manière générale, que tous les moyens soient bons pour atteindre un but. La violence pour obtenir quelque chose ne me semble pas forcément justifiée sauf pour répondre à une urgence vitale ou à de la violence (bien sûr, cela dépend essentiellement des circonstances). Et je crois qu’en France la situation des femmes ne justifie pas la violence. Encore beaucoup d’actes, de paroles, de réflexions, certainement.

    Je ne m’offusque pas d’un geste de galanterie, une porte tenue, qu’un homme me laisse passer devant lui. Je ne crois pas qu’il soit nécessaire de nier les différences entre hommes et femmes pour obtenir le respect de l’égalité entre hommes et femmes. Un geste de galanterie est une attention sympathique, pas une négation de ma capacité à ouvrir une porte ou à trouver ma chaise au restaurant. Nous pouvons être différents et nous entendre, d’égal à égal. Dans un couple, on y arrive bien ! À 7 milliards ou à 2, c’est différent, je le sais.

    Je pense qu’il faut chercher les inégalités qui sont inacceptables, parce qu’elles placent les femmes dans une situation d’infériorité : inégalités salariales, violences verbales et physiques, insultes sexistes, difficultés d’accès aux postes de direction ou aux ministères régaliens…

    Le débat à tendance je trouve à s’étendre à tout et un peu n’importe quoi ces dernier temps. Le mot « femme » n’est pas – et ne doit pas être – une insulte ! Soyons fières de ce que nous sommes, des femmes, donc, pas des hommes, avec nos différences, et nos points communs. Il serait dommage que le féminisme nous éloigne les uns des autres, les femmes des hommes, alors qu’il doit faire le contraire, nous rapprocher, supprimer nos inacceptables différences.

 

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
Répondre à : Féminisme, point trop n'en faut ?
Vos informations: