Accueil > > GPA, PMA, AMP, fin de vie : la bioéthique en débat

GPA, PMA, AMP, fin de vie : la bioéthique en débat

Accueil Forums Louis GPA, PMA, AMP, fin de vie : la bioéthique en débat

Ce sujet a 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour par Photo du profil de Marie-Aube Marie-Aube, il y a 2 ans et 4 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #35223 Répondre
    Photo du profil de Marie-Aube
    Marie-Aube
    Admin bbPress

    Un sujet pour parler de bioéthique : gestation pour autrui (GPA), procréation médicalement assistée (PMA), assistance médicale à la procréation (AMP), fin de vie, voici des thèmes qui soulèvent de houleux débats et d’importantes questions sur notre société. Avis, questions, doutes, réfections, parlons bioéthique!

    #37264 Répondre
    Photo du profil de Marie-Aube
    Marie-Aube
    Admin bbPress
    #37266 Répondre
    Photo du profil de Marie-Aube
    Marie-Aube
    Admin bbPress

    Depuis la modification législative sur le mariage pour tous, on entend un peu plus parler de gestation pour autrui (GPA) et de mères porteuses.

    Je ne pense pas que je serais choquée de voir cette forme de procréation légale en France. Le principe : les gamètes fécondées d’un couple insérées dans l’utérus d’une autre femme pour le temps de la grossesse et l’accouchement. Avec des règles très strictes, des moyens de protection des mères porteuses, leur famille (notamment bien sûr leurs propres enfants), les enfants nés de GPA, cette solution pourrait sûrement aider de nombreux couples.

    Si, par exemple, les mères porteuses ne doivent pas recevoir d’argent en échange (interdiction qui ne doit pas être remise en cause de vendre/louer de quelque manière que ce soit son corps ou une partie de son corps), sauf paiement par le couple de parents des frais médicaux liés à la grossesse et l’accouchement, si la mère porteuse doit déjà avoir des enfants propres avant de pouvoir se proposer pour devenir mère porteuse, si l’accord doit être soumis à consultation psy, éventuellement, bref, avec un encadrement stricte de cette mesure, la légalisation de la GPA et des mères porteuses pourrait sûrement aider des couples sans contredire le principe du respect de l’intégrité physique des mères porteuses…

    C’est une solution déjà approuvée dans plusieurs pays. Exemples : Royaume-Uni, Canada, plusieurs états des États-Unis, Danemark, Brésil, Grèce, Russie… D’autres pays ne l’interdisent pas! En France, Allemagne, Italie, Espagne, Suisse et au Québec, c’est interdit.

 

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : GPA, PMA, AMP, fin de vie : la bioéthique en débat
Vos informations: