Proposer un article

Grands sauts de cabri vers le Nouvel An en Chine !

écrit par le 17/02/2015 et modifié le 8/11/2016 - Conso - 0 commentaire

Le Nouvel An chinois arrive toujours après celui du calendrier occidental et n’est jamais à la même date d’une année sur l’autre ! Cette année, il se situe le 19 février et inaugure une période placée sous le signe de la Chèvre. Classe, non ? Et en Chine, que se passe-t-il à ce moment-là ? Récit d’une rédactrice qui vit à Shanghai…

chinese new year

 

Ce que l’astrologie chinoise prédit pour cette année

Les événements supposés survenir cette année seront à l’image du caractère capricieux de la Chèvre : imprévisibles ! La Chèvre est aussi censée favoriser la créativité dans tous les domaines de l’art. Toutefois, pour le chant, voix chevrotantes s’abstenir !

Des flux migratoires intenses et des villes désertées

En Chine, le Nouvel An permet de disposer de 3 jours fériés. Ces jours sont très appréciés car le nombre moyen de jours de congés payés par an est inférieur à 10 ! Le plus souvent l’employeur ajoute 2 jours de congés, qui seront rattrapés le week-end précédent ou suivant (faut pas déconner !). La semaine de vacances permet alors aux Chinois de faire de nombreux kilomètres pour retrouver leurs familles, parfois à l’autre bout du pays. Avant cette période, les réservations des trains et des avions se font à vitesse grand V. Il faut donc s’y prendre très en avance pour avoir ne serait-ce qu’un siège ! Il reste possible de voyager sans place attitrée. J’en connais qui ont passé plus de 10 heures dans le train entre la station debout et la position assise au sol…

Vous l’aurez compris, hormis dans les transports, l’activité du pays ralentit pendant le Nouvel An ! Shanghai, mégalopole de 24 millions d’habitants l’année, se vide et ralentit sa cadence. Les magasins sont fermés et les voitures et les bus, en nombre réduits, ne manquent plus d’écraser les passants.

La fête du Nouvel An

Dans le XIIIème arrondissement de Paris, un défilé aux couleurs vives et chatoyantes parcourt les rues pour le plus grand plaisir des yeux.

En Chine, les feux d’artifice et les pétards envahissent l’espace visuel et sonore sans discontinuité pendant un mois. L’objectif est de repousser les mauvais esprits pour la nouvelle année. Pas de normes de sécurité rabat-joie ici. Tout le monde peut acheter tout à fait librement son matériel pyrotechnique et le faire exploser en pleine rue devant son immeuble ! Cela va sans parler des brûlures et incendies évités de justesse… En famille, les plus âgés offrent aux plus jeunes des hongbao ou enveloppes rouges cartonnées contenant des billets. Au travail, on organise un diner du Nouvel an pouvant réunir jusqu’à plus de 500 salariés.

Autant vous dire qu’on ne s’ennuie pas à cette période de l’année ! La Chèvre n’a plus qu’à faire son entrée en scène… Bêêêêêêê !

Lydie Helmy – www.carnetdeletoile.com
(Illustration: © illustratiostock – Fotolia.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *