Proposer un article

Invitation au voyage

écrit par le 13/02/2013 et modifié le 8/07/2015 - Psycho, Voyages et Tourisme - 0 commentaire

Tout voyage est initiatique. Il marque une étape dans une vie, particulièrement les grands voyages, lointains ou effectués au cours d’une recherche personnelle, une quête de racine, ou de paix intérieure. Il y a un avant et un après de tels voyages.

Le voyage peut constituer un élément très important dans une quête de vérité, de recentrage. Qui suis-je, quel sens a ma vie ? Qu’est ce que je veux faire maintenant de mon existence ?

Après un choc, une rupture, une remise en question déstabilisante, un grand voyage peut être salutaire et avoir pour objectif de renouer avec soi-même, de se retrouver.
 

Le voyage en tant que fuite de soi n’aboutit à rien.

 
Le voyage en tant que recherche de soi entraîne des changements intérieurs, un rassemblement de morceaux éparpillés par les tourments de la vie autour de son axe principal.

Le voyage permet donc de trouver sa voie, en étant enrichi d’une meilleure connaissance de soi.

Dans toutes les épopées fondatrices, et les textes mythiques, le voyage est une suite d’épreuves dont le dépassement rend plus fort, fait grandir, et permet d’approcher la sagesse, celle qui est issue de soi, celle qui est une part de sa propre vérité.

Ce sont des progressions spirituelles avec des traversées, des combats, des navigations sur des fleuves, des franchissements de montagnes, dans le cadre d’une quête d’un Graal ou d’un secret, qui n’est jamais là où on le croyait, qui en fait s’avère moins important que le voyage en tant que tel.

Le voyage exprime autant le désir de déplacements et de découvertes extérieures que celui de changement intérieur, et de quête personnelle et/ou spirituelle.

La traversée d’une partie du monde équivaut à la traversée d’un miroir, l’envie de voir au-delà, de chercher dans l’inconnu ce qui nous émeut et nous relie aux autres.

Le dépaysement, au sens propre du mot, apprend beaucoup : découvrir des façons de vivre différentes, un autre climat, des ambiances…. Permet de prendre du recul par rapport à son propre vécu.

Vous avez ramené avec vous un peu du pays visité et ces souvenirs engrangés s’offrent à votre mémoire, régulièrement, pour enrichir votre réflexion sur ce que vous vivez au présent, ici et maintenant.
 

Une ouverture sur le monde apprend beaucoup sur les habitudes qui sont les nôtres.

 
« L’étranger » s’offre à nos yeux, ce qui nous permet de questionner ensuite nos propres références.< Que cherche le voyageur ? Part-il à la découverte du monde ? A la découverte de soi ? Recherche-t-il une vérité, un Graal, un secret ? Les préparatifs sont aussi une préparation mentale, une progression psychique. Quelles sont mes attentes ? Quels sont mes objectifs ? Quelle est le sens de ma quête ? Son domaine ? Où-est ce que je rêve d’aller ? Pourquoi ? De multiples questions qui, même restées en suspens, conduiront le voyageur vers son essentiel à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *