Proposer un article

Les dessous de l’innocence – Stella Tanagra

écrit par le 23/10/2018 et modifié le 19/10/2018 - Livres, Sexe - 0 commentaire

Tilda est mariée, son mari est toujours à l’extérieur pour son travail et, pendant ses vacances, Tilda s’ennuie. Alors elle fantasme : Tilda s’est imaginée un amant dans chacune des pièces de leur maison et, en rêve, laisse libre cours à ses pulsions. Jusqu’au jour où fantasmer ne lui suffit plus…

 

Résumé

Tilda est mariée, son mari est toujours à l’extérieur pour son travail et, pendant ses vacances, Tilda s’ennuie. Alors elle fantasme : Tilda s’est imaginée un amant dans chacune des pièces de leur maison et, en rêve, laisse libre cours à ses pulsions. Jusqu’au jour où fantasmer ne lui suffit plus…

Les dessous de l’innocence
Stella Tanagra
Éditions Tabou
Paru le 27 mars 2018
160 pages
15€
Public averti

Auteure

Stella Tanagra est née en 1988. Auteure, libertine, modèle de charme, blogueuse sexo (stellatanagra.com), elle réside en Île-de-France.

Notre avis

Dès la 1ère page, on s’aperçoit que le style d’écriture est mauvais : phrases ridicules, ponctuation hasardeuse, syntaxe incorrecte, phrases mal écrites, mauvaise concordance des temps. On peut lire, par exemple : Barbe apparente (page 63) ou bien Comment se fait-il ? (page 65).

Ajoutons à cela un récit ennuyeux. Tilda s’ennuie d’ailleurs pendant ses vacances. Rien d’original dans les fantasmes de Tilda, rythme lent. Puis Tilda se rend chez son kiné, s’envoie en l’air avec son kiné, puis son mari rentre, puis ils s’envoient en l’air tous les trois. L’histoire n’est pas très originale non plus.

Et Tilda est une héroïne complètement débile. Elle ignore où se situent ses hanches par exemple (lorsqu’elle est chez le kiné), conduit comme un pied…

Parfois le roman est drôle tellement il est mauvais. Bref, j’ai eu mal à mon orthographe, ma grammaire, ma syntaxe… L’histoire ne m’a pas particulièrement plu. Dommage, le résumé me plaisait bien et il y avait un potentiel pour un chouette récit érotique ! Je ne vous conseille pas de roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *