Proposer un article

Magnétothérapie, ces aimants qui vous aiment

écrit par le 21/02/2013 et modifié le 21/02/2013 - Coquette, Forme et sport - 0 commentaire

Les méthodes naturelles pour se soigner ne cessent d’être redécouvertes et plébiscitées. Une attachée de presse me propose de parler de la magnétothérapie. Ça tombe bien, j’ai mal au dos à force de rester devant mon écran toute la journée. Je décide de tester la chose et d’en apprendre un peu plus grâce à Monique Vial, la fondatrice d’Auris (produits de magnétothérapie). Alors, est-ce que ça soulage vraiment, les aimants ?

Questions à l’experte

So What? : Quand avez-vous commencé à vous intéresser à la magnétothérapie ?

Monique Vial : Depuis de nombreuses années, deux décennies déjà, la magnétothérapie m’apparaissait comme une évidence pour prendre en charge naturellement les douleurs articulaires, musculaires ou rhumatismales.

SW? : Comment fonctionnent les aimants et à quoi sont-ils utiles ?

MV : Comment ça marche ? Très simplement ! Lorsque le sang, liquide conducteur, circule à travers le champ magnétique généré par les aimants au contact de la peau, il se crée des microcourants électriques (principe de la dynamo). Ceux-ci stimulent la circulation du sang, de la lymphe, des influx nerveux, améliorent les échanges chimiques et favorisent ainsi la santé des cellules.

SW? : Comment utiliser les aimants ?

MV : C’est facile ! Il suffit de les appliquer localement sur la zone douloureuse. Le choix de l’aimant dépend uniquement de la zone, de la profondeur et de l’intensité du problème. Pour toutes les douleurs articulaires, musculaires, rhumatismales et inflammatoires, il est recommandé de commencer par déterminer par simple palpation l’épicentre de la douleur. Il faut alors placer de part et d’autre de ce point douloureux deux aimants (au minimum) en inversant les polarités, c’est-à-dire l’un face nord contre la peau et l’autre face sud en les espaçant d’environ 5 cm. Pour se simplifier la vie les aimants existent aussi déjà intégrés dans une ceinture, chevillière, coudière, épaulière, genouillère, etc. Les aimants s’utilisent surtout pour soulager, il faut donc les laisser en place nuit et jour jusqu’à obtention du résultat escompté. Leur vertus anti-inflammatoires et antalgiques sont bien connues mais le rééquilibrage énergétique, sans doute moins connu, est tout aussi intéressant car il peut être préventif. Les aimants ne s’utilisent pas en cure ni en permanence mais selon vos besoins.

SW? : Y a-t-il des contre-indications à leur usage, des précautions à prendre ?

MV : La législation nous oblige à préciser que les aimants sont déconseillés aux femmes enceintes, sans aucune raison pour cela, et aux porteurs de pacemaker, ce qui est logique dans ce cas puisque le pacemaker est équipé d’un dispositif de réglage magnétique, un autre aimant pourrait en contrarier la bonne marche.

Ce que j’ai testé

Le grand dosseret magnétique Auris et le collier cervical magnétique Auris.

Le test du dosseret magnétique

Tout d’abord, il faut se harnacher et donc comprendre comment s’installe le dosseret. Cela m’a donné du fil à retordre… Ce n’est pas si compliqué, mais les premiers temps, il faut le coup de main !

Première constatation : je vais devoir passer la journée en mode Quasimodo, l’engin étant relativement confortable et léger, mais un rien encombrant. Il oblige à se tenir correctement, car sinon on a l’impression d’être un peu étranglé. Ma mère, qui l’a essayé aussi, n’a pas supporté. Ça, c’est pour l’aspect « pratique ».

Deuxième constatation : les effets ne se font (bien sûr) pas ressentir le premier jour en cas de douleur installée ou intense. Il est indiqué sur l’emballage qu’il est nécessaire de porter le dosseret jusqu’à la disparition des douleurs, c’est-à-dire plusieurs jours ou plusieurs semaines d’affilée si besoin.

J’ai porté le dosseret quatre jours de rang, pendant plusieurs heures à chaque fois. Peu à peu, mes douleurs ont reculé et j’avais moins de sensation de fatigue dorsale qu’habituellement. En revanche, les capsules ont tendance à diffuser une sensation de chaleur qui peut devenir désagréable lorsque l’on est en mouvement.

J’ai ensuite porté le dosseret plus occasionnellement, toujours plusieurs heures de suite, et j’avoue que mon mal au dos est moins présent lorsque je le mets.

Le test du collier cervical

Un faux mouvement au réveil et voilà une vieille douleur qui s’éveille… J’ai porté le collier cervical toute la journée pendant deux jours, et la douleur a duré moins longtemps que si je n’avais rien fait. Bon, j’avoue que je me suis aussi massée avec du baume de soin des Pyrénées Ballot-Flurin, ça aide également !

Verdict

La magnétothérapie ne fait pas de « miracle », mais peut sensiblement améliorer la vie en soulageant (au bout de quelque temps) les douleurs articulaires, musculaires et rhumatismales.

Pour trouver tous les produits de magnétothérapie Auris, direction www.aurismagnetic.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *