Proposer un article

Mon patron… et moi ! – Carol Marinelli

écrit par le 6/09/2018 et modifié le 3/09/2018 - Livres - 0 commentaire

Ella rêve secrètement de travailler dans le milieu du cinéma. Un jour, elle décide de quitter l’Australie pour s’installer en Italie et décroche le poste d’assistante du célèbre Santo Corretti. Un poste qui est bien plus prenant que ce qu’elle pensait, tant sur le plan physique que moral, puisque travail et plaisir vont finir par se mêler…

 

Résumé

Ella rêve secrètement de travailler dans le milieu du cinéma. Un jour, elle décide de quitter l’Australie pour s’installer en Italie et décroche le poste d’assistante du célèbre Santo Corretti. Un poste qui est bien plus prenant que ce qu’elle pensait : Ella se tient prête à toute heure de la journée afin de répondre au moindre désir désir de son employeur. Malgré son principe de ne jamais mélanger plaisir et travail, Ella finit par tomber sous le charme de Santo Corretti. Alors que le scandale frappe la puissante famille Corretti, Ella découvre un autre visage de Santo, une facette de sa personnalité qui la bouleverse tant qu’elle cède à la passion entre ses bras. Un moment magique ? Peut-être, mais, une nuit qui marquera le début de bien des ennuis…

Mon patron… et moi !
Carol Marinelli
Réédition avec une couverture de Pénélope Bagieu. Édition collector.
Éditions Harlequin
Paru le 1er mars 2018
216 pages
9,90€

Auteure

Auteure de romance née au Royaume-Uni, installée en Australie, Carol Marinelli écrit pour les Éditions Lignes, Harlequin, Presents et Medical. Elle écrit aussi des romans féminins contemporains avec une touche sombre sous le nom de Tessa Bell. Quand elle n’écrit pas elle lit, quand elle ne lit pas elle écrit.

Notre avis

J’ai un avis plutôt partagé sur ce roman car j’ai beaucoup aimé l’histoire et les personnages, mais j’ai l’impression que tout est allé beaucoup trop vite. J’ai ressenti cela dès le prologue quand Ella passe son entretien et que, soudainement, sans que l’on sache vraiment ce qui s’est passé, on la retrouve alors qu’elle travaille pour Santo depuis déjà 6 mois dans le 1er chapitre. Pareil concernant leur relation. Ella passe son temps à dire qu’elle ne veut pas mélanger plaisir et travail, qu’elle connait la réputation de Santo et qu’elle ne tombera pas dans ses filets. Puis il suffit qu’elle le voit pleurer après un drame familial pour qu’elle en oublie tous ses principes et qu’elle le rejoigne dans son lit. J’ai trouvé cela un peu rapide !

Sinon, mise à part cela, j’ai beaucoup aimé l’histoire, les personnages et leur relation. On comprend l’attachement qu’Ella développe pour Santo, car, malgré son machisme et sa réputation de Don Juan, il n’en reste pas moins attendrissant et quelqu’un de bien. J’ai beaucoup moins aimé la manière dont commencent leurs rapports sexuels : j’ai eu, à chaque fois, l’impression qu’Ella était forcée. Elle commence par dire non, à plusieurs reprises, Santo n’écoute pas et la déshabille, puis Ella finit par accepter. Je n’ai pas réussi à savoir si Ella refusait par principe mais souhaitait quand même ce rapprochement ou si, réellement, elle ne voulait pas mais qu’elle se laissait faire (en prenant tout de même du plaisir). Ça m’a dérangée.

J’ai vraiment apprécié Teresa, la grand-mère de Santo et les dialogues entre Ella et sa maman, très émouvants. La fin du roman est touchante.

C’est une histoire courte, légère, qui se lit vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *