Proposer un article

Point de lendemain – Vivant Denon

écrit par le 6/02/2018 et modifié le 6/02/2018 - Livres - 0 commentaire

Un jeune homme candide rencontre un soir à l’Opéra Madame de T…, amie de sa maîtresse la comtesse de… Elle l’invite à le suivre, il la suit, et elle lui fera vivre une (unique) nuit finement orchestrée de désirs charnels…

 

Résumé

Un jeune homme candide rencontre un soir à l’Opéra Madame de T…, amie de sa maîtresse la comtesse de… Elle l’invite à le suivre, il la suit, et elle lui fera vivre une (unique) nuit finement orchestrée de désirs charnels…

Point de lendemain
Vivant Denon
Éditions Folio
Paru le 4 janvier 2018
96 pages
2 €

Auteur

Dominique Vivant Denon est écrivain, graveur, né en 1747 à Chalon-sur-Saône. Il a fait des études à Paris, a été chargé par Louis XV du soin du cabinet des Médailles, a été nommé « gentilhomme ordinaire du roi ». Il a ensuite mené plusieurs missions diplomatiques à Saint-Pétersbourg, Genève, Naples. Il a publié la 1ère version de Point de lendeain en 1777. La seconde, 35 ans plus tard. Vivant Denon a été élu à l’Académie royale de peinture et de sculpture. Il fut membre de l’éxpédition d’Égypte sous Bonaparte, au cours de la quelle il a effectué de nombreux croquis, relevés et pris de nombreuses notes. Il a joué un rôle important dans la sélection des pièces étrangères dérobées en organisant le musée Napoléon, futur musée du Louvre. Suite à la restitution d’une grande parties des œuvres il a démissionné pour se consacrer à ses prorpes travaux, lithographies, gravures, et ses prorpes collections. Il est décédé en 1825 à Paris.

Notre avis

Le conte est très court. Il faut s’habituer au langage (XVIIIème siècle) lorsqu’on vient de fermer un roman moderne par exemple, mais il se lit très bien.

On crois les personnages principaux, le héros et Madame de T… et les voilà déjà qui commencent leur nuit de désir / plaisir. J’aurais aimé que le contexte soit un peu plus posé, qu’on en sache un peu plus sur les personnages, afin de mieux apprécier les subtilités de leur situation (plus de préliminaires, en fait). On aimerait en savoir plus sur l’intriguante Madame de T…

Il y a dans le livre les versions de 1812 et de 1777 de la nouvelle, il n’y a pas énormément de différences entre les 2.

Le conte est toutefois joli, sensuel, trop court peut-être, il nous laisse un peu sur notre faim (comme le héros…). L’ambiance, les lieux sont vraiment bien décrits. Un conte libertin agréable à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *