Proposer un article

Sombre vallée – Thomas Willmann

écrit par le 12/01/2018 et modifié le 12/01/2018 - Livres - 0 commentaire

XIXème siècle, dans les Alpes. Greider arrive dans un petit village au milieu des montagnes. Il prend le temps de se faire accepter par les villageois, d’abord méfiants. Au fil des semaines, la vie reprend son cours. Puis des hommes disparaissent l’un après l’autre…

 

Résumé

XIXème siècle, dans les Alpes. Greider arrive dans un petit village au milieu des montagnes. C’est le début de l’hiver. Bientôt plus personne ne pourra quitter le village à cause de la neige. Mais Greider souhaite s’installer dans ce village, et peindre. Pour cela, il prend le temps de se faire accepter par les villageois, d’abord méfiants. Au fil des semaines, la vie reprend son cours. Greider est toléré parmi les habitants du village. Puis des hommes disparaissent l’un après l’autre…

Sombre vallée
Thomas Willmann
Éditions 10/18
Paru le 21 septembre 2017
336 pages
7,80€

Auteur

Thomas Willmann est journaliste culturel. Il collabore avec plusieurs journaux allemands et anime une chaîne à l’université Ludwig-Maximilian de Munich. Il est aussi traducteur et écrivain. Sombre vallée est son 1er roman, adapté au cinéma en 2014 par le réalisateur Andreas Prochaska, avec au casting Sam Riley, Paula Beer et Tobias Moretti.

Notre avis

J’ai tout de suite apprécié l’écriture de Thomas Willmann.

Pendant les 120 1ères pages, il ne se passe pas grand chose dans la sombre vallée : Greider arrive dans le village alpin, s’y installe, prend son temps pour se faire accepter des villageois. On apprécie les descriptions, l’ambiance posée de ce village perdu dans les montagnes, loin de toute civilisation, entouré d’une nature aussi belle qu’hostile. L’arrivée de Greider était l’événement de la saison, puis la vie du village reprend son cours…

On s’impatiente ensuite un peu (toujours pas de disparus), mais on continue la lecture que le style de Thomas Willmann rend agréable. Toujours pas de disparus. Et quand disparu il y a, le rythme reste lent, on n’avance pas ou très peu. On finit par s’agacer du rythme du roman.

Il y a des passages, dans la 2ème partie du livre seulement, qui remontent le temps et on découvre peu à peu le passé de certains personnages. Cet effet narratif devrait donner un bon rythme au récit, mais ce saut dans le temps arrive trop tard, selon moi. On trouve petit à petit l’explication de la disparition des personnages, on comprend, à partir de la 2ème moitié du livre, assez rapidement et facilement pourquoi Greider est dans ce village. Puis arrive à nouveau un long, très long passage qui nous renvoie dans le passé et nous explique toute l’histoire du héros et des personnages principaux de l’histoire – une histoire bien glauque. Avant un retour dans le présent et le final. Sombre vallée est un polar sans suspens ni rebondissements.

Ce rythme n’a pas fonctionné pour moi. La lenteur de la mise en place, puis quelques sauts dans le temps, puis le présent, et enfin un long saut dans le passé et le final. J’ai trouvé ce rythme très déséquilibré, et cela a gâché ma lecture.

Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *