Proposer un article

« Mon petit pancake chéri » ou les surnoms d’aliments qu’on se donne entre Amoureux

Écrit par le 23/08/2011 et modifié le 3/07/2015 - Amour, Thème du mois - 2 commentaires »

Qu’ils soient classiques, dépassés, romantiques ou d’animaux, les petits surnoms concernent tous les couples. Il faut croire que dès que les choses sérieuses commencent, qu’une histoire d’amour nait et que le lien
affectif se crée, la tête nous tourne et nous fait jusqu’à oublier les prénoms!

Certes, les « Mon petit canard au pain d’épice », « Ma coquillette au beurre salé »  et autres « Petit carré de chocolat fondant » lancés à (trop) vive voix au milieu du rayon fruits et légumes de notre supermarché, ne nous poussent pas à répondre dignement. Ils nous poussent plutôt à vouloir disparaître, la tête enfoncée dans le bac à laitues ! Mais pourquoi tant de poils hérissés ou de grimaces esquissées face à de simples et agréables « Mon sucre » ou (allez, soyons folles) « Ma douceur »?

Nous avons donc mené notre enquête et, parce que c’est vous, nous allons vous livrer la réponse, comme ça, toute crue dans la bouche. C’est tout simple : sachez, qu’il y a des gens sur notre belle planète qui ont peur que leur moitié oublie réellement leur prénom ! Il y a aussi ceux qui pensent que c’est la facilité, que c’est même lâche. C’est sûr, votre homme qui vous appelle « Ma chérie » pouvait parfaitement utiliser le même petit surnom pour celles d’avant (voir celles d’après!).

Mais nous avons trouvé une solution ! Faites un pacte ensemble : vous acceptez qu’il vous baptise d’un surnom (après tout, il a l’air d’y tenir !), mais à condition d’en dénicher un qui vous fera vous sentir unique ! Je vous garantis que s’il vous appelle « Mon profiterole à la crème anglaise » ou « Ma cuisse de poulette dorée au miel », c’est pour vous, et rien que pour vous ! En tous cas, moi, je vous le laisse ! Par contre, mais vous l’avez bien cherché, vous allez surement mettre un peu de temps à vous y habituer.

D’autres personnes, en revanche, n’ont aucun mal à intégrer et apprécier ces changements d’appellations et se voient immédiatement plus rassurées et davantage aimées. Combien de femmes se sentent délaissées quand leur mari se contente de « Martine » ou « Sophie » ? Combien d’hommes se sentent rassurés à l’appel d’un « Mon petit chat » ? C’est bien connu, mon homme, c’est « Choupinou » quand tout va bien et « Robert » quand il a fait des bêtises !

Et puis les surnoms c’est tellement pratique. Pas parce que l’on peut appeler tous nos partenaires pareil et éviter l’erreur tant redoutée et impardonnable  – l’erreur de prénom! Non, c’est utile parce que ça nous permet d’avoir à peu près tout ce que l’on souhaite. Susurré à l’oreille ou roucoulé dans le cou, le moindre « Doudounou » vous ouvrira toutes les portes … des restaurants, du cinéma, des magasins, voir même celle de votre chambre d’amour… testé et approuvé encore hier soir !

Finalement, peu importe  votre choix du surnom affectif, du moment que vous en choisissez un qui vous plaise à tous les deux! Parce que, qu’il soit comique, ridicule, drôle, original ou ringard, ce petit mot doux va rassurer, apprivoiser, apaiser ou même souder votre couple. Au pire, s’il ne fait rien de cela, croyez bien qu’il fera sourire, rire ou nourrira les conversations de vos proches. Imaginez le jour où vous apprenez
que votre patron se fait appeler « Mon nounours gâteux » ou que cet austère huissier de justice est surnommé « Papouillette »…

 

Petite blague au passage :

Un vieux monsieur raconte à une jeunette sa longue histoire d’amour avec sa femme. 55 ans de mariage ! Assis sur un banc, il lui parle alors de « son p’tit cœur qui … », « sa moitié », « quand sa pomme d’amour a fait ceci » ou « quand son marron glacé a fait cela »… La jeunette, buvant ses paroles, lui dit tout émerveillée : « Quel bonheur de vous voir encoreautant amoureux de votre épouse ! Tous ces petits surnoms affectueux après tant et tant d’années de vie commune, c’est formidable, qu’est-ce-que je vous envie ! »… Et le papi lui répond alors « Oh ma petite, ne m’enviez pas, en réalité, ça fait longtemps que j’ai oublié son prénom! ».

 

Nos surnoms affectueux auraient une signification cachée…

  • Les  surnoms classiques comme « ma chérie » ou « mon cœur »  dénoteraient une volonté de s’approprier l’autre, d’officialiser son  amour, de le rendre stable et sécurisant. « Mon ange » traduirait  un besoin d’idéalisation de l’autre, de croire que tout est parfait,  paradisiaque.
  • Les  surnoms d’animaux sauvages : « mon guépard sauvage », « mon  beau loup des steppes » ou « ma-tigresse-à-moi-et-rien-qu’à-moi »  seraient un appel à la sensualité, voire même à la sexualité, torride et
    féline. Alors, s’il vous plait, on les réserve pour l’intimité, hein ?
  • Les  surnoms d’oiseaux comme « petit colibri » ou « ma poule en  or » feraient inconsciemment référence à une certaine légèreté.  L’amour donnant des ailes, ne nous en privons pas !
  • Et les surnoms gourmands dans tout ça? Sachez que soit votre homme est très appétissant (et vous en avez de la chance), soit vous êtes une  indécrottable gourmande et vous ne pouvez vous empêcher de le voir comme un gâteau à la crème ou un fondant au chocolat… Bref, pas d’affolement…  Voilà enfin des douceurs à consommer sans aucune modération!

 

Laura JAUVERT

Quelque chose à ajouter ?

  1. Jjauvert@club-internet.fr - 15 mars 2013 à 13 h 22 min

    Nounours gâteux
    du style-Ce ton enjoué est reconnaissable entre tous.
    J’aime

  2. florence sire - 13 mars 2013 à 7 h 10 min

    avec son écriture légère, sensuelle on imagine volontiers une midinette, qui éclaire notre journée par ses commentaires pleins de bon sens et d’amour.
    Cela fait du bien par les temps qui courent.
    C’est décidé je m’abonne.
    Merci Laura

Laisser un commentaire