Proposer un article

10 bonnes raisons de regarder The Crown (Netflix)

Écrit par le 12/02/2017 et modifié le 3/05/2017 - Séries télé - 0 commentaire

The Crown, disponible sur Netflix depuis novembre 2016, a reçu un très bon accueil du public. The Crown raconte la vie de la reine Elisabeth II, depuis son mariage et ses 1ères années de règne. La série a été récompensée lors des Golden Globes 2017 : prix de la meilleure série dramatique et prix de la meilleure actrice pour Claire Foy (qui interprète Elisabeth II). Voici 10 bonnes raisons de regarder The Crown.

 
thecrown_keyart_fr
 

Elisabeth II

Reine célèbre s’il en est, on connaît toutefois assez peu de choses sur sa vie privée, ses sentiments. La série nous en donne une interprétation a pirori fidèle à la réalité. Peter Morgan, créateur et scénariste de la série, et son équipe ont effectué des recherches minutieuses dans les archives, les biographies et les minutes de réunions officielles de la famille royale et du gouvernement de l’époque et mené des centaines de conversations avec la maison royale au cours des années. Le tout afin de créer des personnages aussi réels que possible. Restent les passages les plus intimes qui sont, bien entendu, imaginés par l’équipe (c’est une série télé, ne l’oublions pas). Elisabeth II, la vraie, ne s’est pas (encore ?) exprimée au sujet de la série. On a donc le loisir de penser que la série et ses personnages sont relativement fidèles aux originaux. Et on aime !

L’Histoire

La série commence en 1947, avec le mariage de la princesse Elisabeth et de Philip. Et la saison 1 évoque les 10 1ères années de règne d’Elisabeth II. Une période historique très chargée, mouvementée et riche en évolutions (sociales, culturelles, techniques). Comme d’autres, me direz-vous… Les séries historiques, on adore. Pour apprendre ou réviser quelques pages d’Histoire, pour voyager (dans le temps), pour rêver. Bien sûr, l’épisode du Great Smog (brouillard géant) qui a fait suffoqué les Londoniens en 1952 nous a fait dire : « mais non, avec tout ce qu’il se passe de nos jours, c’est ÉVIDENT qu’il s’agit de pollution », ou encore les remarques sexistes de Philip « tu as vu comment Charles pêche ? Comme une fille… » nous font bondir sur nos confortables canapés… Mais c’est ça aussi, les séries historiques…
 
the crown elisabeth II

© Netflix

 

Sir Winston Churchill

L’un de mes personnages préférés de la série ! L’acteur John Lithgow, qui l’interprète, est simplement génial. On (re)découvre un Winston Churchill incapable de quitter ses fonctions, indéniablement extrêmement attaché à son pays, qui a des valeurs… et qui n’oublie pas d’être un homme politique (on se souvient de l’épisode du Great Smog dans lequel Churchill a fait tourner à son avantage la catastrophe écologique après avoir vigoureusement nié le problème de pollution). On retrouve ce que l’on savait de l’Histoire et de l’intimité du personnage, on apprend d’autres choses, et on adore.

Le plaisir de détester Elisabeth II

D’accord, on aime découvrir différents aspects de la personnalité de la reine Elisabeth II, mais on adore aussi la détester. A compter de la seconde où elle devient reine, elle est alors froide, elle prend très rapidement goût au pouvoir et aux lumières des flashs et surtout ne l’assume pas du tout, elle ne cesse de faire des promesses qu’elle ne tient jamais. Elle oublie d’être un être humain. C’est sa version de son rôle de reine, qui ne doit, certes, pas être aisé à endosser, mais c’est une version dure. Très dure. Et on aime la détester pour tout ça !
 
the crown Winston Churchill

© Netflix

 

Edouard, duc de Windsor

Le fameux roi (Edouard VIII) qui a abdiqué, laissant le trône à son frère cadet, George VI, père d’Elisabeth II, par amour pour Wallis Simpson, qui ne pouvait être femme du roi d’Angleterre puisqu’elle avait divorcé plusieurs fois déjà. Interprété par Alex Jennings, on adore le personnage : d’abord distant, il nous semble immature, égoïste (l’image largement véhiculée sur lui), puis triste parfois, concerné, et émouvant. On se rend compte que sa famille et son pays lui manquent, qu’il aurait aimé être roi d’Angleterre, mais qu’il aimait juste beaucoup plus sa future femme, Wallis. Il est un peu l’opposé d’Elisabeth II, humain et attachant. Et on l’adore dans la série ! (On sait que le vrai Edouard et sa femme Wallis ont fréquenté des dirigeants nazis, ça, on n’adore pas du tout, mais la série ne l’a pas montré.)

Les costumes

La costumière, Michèle Clapton, et son équipe (35 à 40 personnes !) font un travail remarquable dans la série. On adore la garde-robe de la reine et des autres personnages. Une des manières de plonger sans réserve dans l’univers de The Crown. On aime le style impeccable que l’on attend d’une famille royale, les tenues de soirée magnifiques, les looks des années 60, les tenues adaptées à chaque activité (équitation, visites officielles, balades dans les bois…). On aime aussi les tenues originales et très féminines de Margaret (icône de la mode à son époque). Et on sait l’importance des costumes dans une série. Les costumes racontent eux aussi l’histoire.
 

 

Les Beatles, Lady Di, Margaret Thatcher

Je m’avance un peu, mais Peter Morgan, le créateur et scénariste de la série, a déjà imaginé que la série durerait 6 saisons, chaque saison relatant une décennie du règne d’Elisabeth II. Et dans la suite on s’attend donc à croiser Les Beatles, dont la famille royale était fan, Lady Di ou encore Margaret Thatcher… On a hâte de voir les acteurs qui seront choisis pour interpréter ces personnages, et on a aussi hâte de voir ces personnages emblématiques croiser la route de la très dure et très conservatrice Elisabeth II.

Le format de la série

Les saisons (la saison 1 et la saison 2 attendue pour novembre 2017) contiennent chacune 10 épisodes d’une heure chacun. Ce format est idéal, selon nous, pour les séries (et de plus en plus utilisé) : 10 épisodes longs mais seulement 10 épisodes, donc ils sont tous utiles, intéressants, aucun ne nous noie en attendant des révélations et de l’action juste placés à la fin parce qu’il fallait bien nous occuper entre le 1er et le 24ème épisode. On apprécie vraiment. La tension ne nous quitte pas, chaque minute nous intéresse, la narration est bien rythmée.
 
the crown elisabeth philip

© Netflix

 

Adieux rêves de Princesses…

Vous rêviez encore de devenir Princesse quand vous serez grande ? Regardez The Crown et vous serez à jamais dégoûtée de la vie de château et des obligations royales… Il semble que reine d’Angleterre soit l’un des pires métiers au monde. Aucune liberté, des centaines d’obligations et de contraintes ennuyeuses, qui parfois semblent même dérisoires voire incongrues (encore plus de nos jours vues avec nos yeux de spectatrices du XXIème siècle bien sûr). Pour un petit bain dans ce qui doit s’approcher le plus de la réalité de la vie de famille royale d’Angleterre… Et commencer à se pencher sur son plan B de choix professionnel (et mettre de côté Princesse, donc).

Le décor

Si les costumes sont magnifiques, les décors le sont aussi. Assister à la relève de la garde devant Buckingham Palace ne vous suffit plus ? Entrez dans les appartements de la reine, même à travers des écrans, avec The Crown ! On aime découvrir les pièces, les couloirs, se balader, voir les décors des propriétés de la famille royale, on aime les magnifiques paysages, on pénètre au 10 Downing Street (lieu de résidence et de vie du Premier ministre), on se balade (peut-être pas assez) à Londres… On adore !
 
the crown elisabeth II

© Netflix

Laisser un commentaire