Proposer un article

10 tue-l’amour

Écrit par le 6/02/2016 et modifié le 31/03/2020 - Sexe - 0 commentaire

Le mois de février est le mois des Amoureux, de la Saint-Valentin… Alors nous avons eu envie de nous demander quels étaient les pires tue-l’amour. Et nous en avons trouvé ! Outre les évidents manque d’hygiène, oubli d’épilation pendant 6 mois pour les jambes et 12 pour les aisselles, et autres odeurs buccales, postérieures, pédestres, voici 10 tue-l’amour…

1. La culotte ou le boxer qui ne ressemblent à rien

 
Élampé, troué, déchiré, tâché, démodé (depuis 20 ans environ déjà)… Les envies de faire courir sa langue sur une peau douce et tiède n’est tout simplement pas compatible avec le vieux slip mal fichu informe (sur lui et sur elle). Alors qu’il suffit de faire un tour dans le 1er supermarché du coin pour trouver un boxer ou une culotte neufs, pas trop chers ni moches. C’est un détail qui compte.

2. « Au fait, on a pensé à envoyer le chèque pour l’électricité ? »

 
C’est vrai qu’il est difficile parfois de ne pas se laisser déborder, dans un couple, par les obligations et autres tâches ménagères. Mais entre 2 coups de langue un Au fait, on a pensé à envoyer le chèque pour l’électricité ?, ça ne le fait pas. Mais pas du tout. Untu-l’amour qui risque même de provoquer une dispute… On préférera un Tu es belle / beau. ou Tu es sexy..

3. Des préparatifs interminables

 
Afin de vivre une soirée super romantique ou ultra sexy, on a parfois envie de faire quelques préparatifs : ambiance, déco, repas, tenue… Oui mais après 20 minutes à essayer de faire tenir le bas gauche au porte-jarretelles gauche, à s’énerver, pester, transpirer, rayer son vernis fraîchement posé, on a déjà moins envie d’être sexy. Et c’est là qu’on aperçoit notre bonne vielle culotte en coton et ses chaussettes en laine assorties, et on se dit que ça serait si vite enfilé…

4. La télévision

television
 
THE tue-l’amour ! Le confort du canapé, empilés en amoureux entre 4 coussins et 3 plaids, hypnotisés par la 1ère émission télé qui passe, c’est évident, ça n’a rien de très sexy. Oui, on est fatigué. Oui, on a eu une journée de m… Et oui, on a des dettes, de la vaisselle sale, des collègues ennuyeux, rien dans e frigo… Raison de plus ! On préférera un film érotique ou X, bien plus efficace pour être sûre de s’envoyer en l’air dans la soirée (voire dans la minute).

5. La routine

 
Un tue-l’amour classique… Un peu de routine, des habitudes cocooning, des rituels entre amoureux, on adore. Faire tous les jours la même chose de la même manière, on aime moins. La routine de notre quotidien et la routine de notre vie sexuelle, sans piment, sans surprises, finissent par inhiber un peu notre désir et rendre notre vie à 2 un peu ennuyeuse. Alors oui, il faut faire des efforts, mais ça en vaut la peine.

6. Le laisser-aller

 
Un classique dans un couple après plusieurs années : on a la flemme, pas le temps, pas l’envie, pas le « besoin » de se faire joli, que ce soit nous ou Louis ! Certes, ça peut être sexy de temps en temps de s’arracher la multi-couches de linge que l’on a sur le dos façon enlève-moi-ça-que-je-découvre-ce-qu’il-y-a-dessous. Multi-couches composée d’un vieux tee-shirt I LOVE EWOK (parce que les lettres se sont effacées, avant c’était I LOVE NEW-YORK, + une vieille chemise + un gilet trop large et trop troué + une culotte 2XL (alors qu’on fait du M ou du L) + un pantalon de jogging qui date du collège (et ce n’est pas parce qu’on n’a pas changé qu’il nous va encore, c’est parce que lui a beaucoup changé…. Mais c’est encore plus sexy de retirer une jolie robe pour découvrir un ensemble de lingerie féminin ou une jolie chemise à ouvrir bouton par bouton sur Louis…

7. Faire comme dans les films

 
Ou essayer ! Oui, parce que, même avec un peu de préparation et d’entraînement, les scènes de sexe acrobatiques et ultra sexy des films le sont beaucoup moins reproduites dans la vraie vie. Le sexe brutal, elle plaquée contre un mur avant même d’arriver dans la chambre, sa chemise à lui arrachée, il lui attrape la jambe après avoir fait glisser sa culotte en dentelle sur ses jambes bronzées, le tout dans un même mouvement synchronisé et sans trébucher… Si on est souple, de la même taille que lui (ou sur des talons très hauts), que son pénis est en angle droit, qu’il a des tas de chemises de rechange (ou qu’on adore repriser des chemises), que le mur en question n’a pas de cadres et n’est pas recouvert de crépi, que les enfants ne sont pas à la maison, c’est possible. Peut-être.

8. Tenter une nouveauté originale sans en avoir discuté ensemble avant

 
Je ne dis pas qu’il faut établir un plan en 2 parties et 2 sous-parties avec la liste des choses à faire, des objets à utiliser et ceux à éviter en guise de préliminaires. Mais aller chercher le moulin à poivre et l’arrosoir au beau milieu des ébats, avant de s’assurer que ce genre d’objets peut plaire à notre partenaire, est peut-être un peu osé, ou risqué, et peut surprendre… Voire effrayer. Ça serait dommage.

9. « Dépêche-toi, on se lève tôt demain ! »

 
Marche avec Dépêche-toi, j’ai du travail / un livre à lire / un coup de fil à passer / mon film à finir… ! Tout d’abord, se mettre la pression pour aller vite est plus ou moins le meilleur moyen de retarder l’orgasme (pour elle et lui – le vagin et le pénis doivent être sensibles, ou susceptibles, après tout). Ensuite, ce n’est pas très romantique ni très agréable d’avoir l’impression de devoir se débarrasser de sa partie de jambes en l’air afin d’aller plus tôt se coucher… Rapide, il y en a qui aiment. Rapide parce qu’on a “mieux” à faire, c’est un bon tue-l’amour.

10. Too much


 
Trop de tout en fait. Trop de parfum, trop d’acrobaties, trop de salive, trop de bougies d’ambiance, trop de musique guimauve, trop de dentelles, trop de sextoys, trop de rouge à lèvre… Dès qu’on dépasse une certaine dose, ça fait peur. Et ça n’est plus du tout excitant. Imaginez la scène : Louis embaumé de parfum, vous qui éternuez sans cesse (va tenter une fellation en éternuant) ; les 50 bougies chauffe-plat qui menacent d’embraser non pas votre libido mais le salon tout entier ; Louis, inquiet et pas concentré ; vous, idem ; musique pseudo-sexy à fond et voisins mécontents qui cognent contre le plafond ; vous total look dentelle de partout, rouge à lèvres qui bave un peu partout sur Louis ; Louis, grosses vagues de salives qui détrempent le canapé donc dégât des eaux ; boîte de sextoys de 80 x 80 cm remplie à ras-bord d’accessoires et le temps de choisir lequel sortir, plus personne n’a envie de jouer avec… Vous connaissez le célèbre proverbe : trop de trop tue le trop. Ou trop de trop tue-l’amour. Enfin, vous voyez…

Laisser un commentaire