Proposer un article

4 films repérés au Festival de Cannes 2017

Écrit par le 4/06/2017 et modifié le 9/06/2017 - Cinéma - 0 commentaire

Du 17 au 28 mai 2017, les Français – et le monde entier – ont pu découvrir la 70ème édition de l’incontournable Festival de Cannes. De nombreux films ont été en concurrence durant ces 12 jours et c’est dimanche 28 mai que le jury a délibéré et a distribué ses prix. Parmi les 19 films en compétition, So What ? a repéré ses 4 films préférés, dont 3 qui ont été récompensés.

 

© Bronx (Paris). Photo : Claudia Cardinale © Archivio Cameraphoto Epoche/Getty Images

 

120 battements par minute de Robin Campillo

L’histoire : réalisé par le Français Robin Campillo, 120 battements par minute nous montre les actions de l’association Act Up au début des années 90, alors que le sida fait des ravages. On découvre également l’histoire d’amour entre Sean et Nathan, joués par Nahuel Perez Biscayart et Arnaud Valois. Le film a obtenu le Grand Prix du Festival de Cannes.

Pourquoi on l’a repéré : un sujet important et donc un film important. Grâce à ce film, la thématique du sida est une nouvelle fois abordée avec les actions de Act Up. Pour ne pas oublier que cette maladie est toujours présente aujourd’hui.

Faute d’amour de Andreï Zviaguintsev

L’histoire : un film dramatique russe sur le divorce d’un couple, composé de Boris et Genia, interprétés respectivement par Alexey Rozin et Maryana Spivak. Les disputes ne font que s’enchaîner mais le couple semble oublier le fils de 12 ans Aliocha (Matvey Novikov), qui disparaît face au manque d’attention de ses parents. Le film a obtenu le Prix du Jury au Festival de Cannes.

Pourquoi on l’a repéré : le dernier Zviaguintsev est un drame familial. Sujet assez morose, ce film parle de l’Homme et de son égoïsme. Dans le film, c’est le couple de parents qui fait preuve d’égoïsme. Boris et Genia sont concentrés sur leurs petites personnes et en arrivent à oublier leur fils. Un film dur et éprouvant qui fait réfléchir.

Le Redoutable de Michel Hazanavicius

L’histoire : réalisé par Michel Hazanavicius, Le Redoutable peint le portrait de Jean-Luc Godard à l’aide d’un roman de son ex-femme, Anne Wiazemsky. À la sortie du film La Chinoise, Jean-Luc (Louis Garrel) se remet en question. Malheureusement, c’est une vraie crise que va traverser le cinéaste. Le film n’a reçu aucun prix au Festival de Cannes.

Pourquoi on l’a repéré : Le Redoutable est une bonne comédie comme on les aime. Hazanavicius prend un risque avec ce film en montrant le vrai visage du cinéaste Jean-Luc Godard, mais les fans de cinéma et de personnages fascinants seront ravis. Déjà la bande-annonce nous laisse sans voix : simple et sans prétention, elle donne vraiment envie de voir le film !

The Square de Ruben Östlund

L’histoire : The Square est un film suédois mettant en scène Claes Bang dans le rôle de Christian, un père de famille divorcé qui prépare sa prochaine exposition sur la tolérance. Homme de principe, quand il fait face à des difficultés, ses valeurs s’envolent… The Square est LE film qui a été sous les feux des projecteurs à Cannes : il a, en effet, obtenu la Palme d’Or du Festival. Le réalisateur suédois Ruben Östlund n’est pas inconnu du Festival de Cannes car il a obtenu, en 2014, le prix du jury pour son film Snow Therapy.

Pourquoi on l’a repéré : Ruben Östlund nous propose une critique sur l’art contemporain et le monde bourgeois avec ce film. Un petit drame sympathique qui mérite d’être vu (et si nous suivons les conseils du jury, présidé par Pedro Almodóvar).

Laisser un commentaire