Proposer un article

8 femmes à suivre

Écrit par le 8/03/2021 et modifié le 8/03/2021 - Mes droits - 0 commentaire - Lecture : 8 minutes

Nous avons sélectionné 8 femmes d’influence, reconnues pour leur engagement. Engagement pour les femmes, les animaux, l’environnement, les enfants, les réfugiés… 8 femmes de tous âges, toutes nationalités, dont les messages sont percutants, actuels, indispensables. Des femmes fortes qui mènent un combat utile, des héroïnes, des femmes à suivre !

Gloria Allred

Gloria Allred femmes à suivre

© Gloria Allred

 

Gloria Allred (de son nom de jeune fille Bloom) est née le 3 juillet 1941 à Philadelphie aux États-Unis.

Son histoire personnelle lui a inspiré son combat : elle est devenue mère jeune, à 18 ans, d’une fille. Elle a été violée lors d’un voyage et est tombée enceinte suite à ce viol. Elle a avorté clandestinement (l’avortement n’était pas encore légal aux États-Unis), avortement qui a failli lui coûter la vie.

Gloria Allred a d’abord été représentante syndicale avant de devenir avocate, spécialisée dans les droits des femmes, la défense des droits civiques. Elle est aussi commentatrice de radio et de télévision.

Son engagement

Gloria Allred utilise les médias pour défendre la cause des femmes, notamment. Elle a défendu deux femmes lesbiennes qui voulaient se marier en 1994 – et a eu gain de cause. Une Californienne qui a poursuivi la chaîne de supermarchés Walmart pour discrimination contre les Noirs en 2018. Et plusieurs accusatrices d’Harvey Weinstein, de Donald Trump et de Bill Cosby. Incontestablement une des femmes à suivre !

Jane Goodall

Jane Goodall

© Johanna Lohr

 

Jane Goodall, est née Valerie Jane Morris-Goodall, en 1934 à Londres en Angleterre. Elle est primatologue, anthropologue et éthologue. Jane Goodall est une pionnière dans les recherches sur les rapports humain-animal.

Sa carrière remarquable a débuté en 1957, lorsqu’elle se rend au Kenya sur invitation d’une amie. Elle y rencontre l’anthropologue et paléontologue Dr Louis S. B. Leakey, dont elle devient l’assistante. Ils vont ensemble effectuer des fouilles archéologiques en Tanzanie. Avant d’y étudier les chimpanzés sauvages. Le Dr Leakey proposa à Jane de mener à bien cette étude – ce qu’elle fait en 1960. Jane revient en Tanzanie avec sa mère Vanne afin d’y étudier les chimpanzés dans leur milieu naturel.

À partir de 1963, les travaux de Jane Goodall sont publiés dans le magazine National Geographic.

Pour en savoir plus sur sa vie (fascinante), regardez le documentaire Jane de Netflix. Inspirant !

Son engagement

Jane Goodall s’est engagée toute sa vie ou presque pour la préservation de la vie animale sauvage d’Afrique.

Elle a créé en 1977 l’Institut Jane Goodall. Cette organisation à but non lucratif axe ses actions sur les domaines de la recherche, l’éducation et la conservation de la faune.

Jane Goodall est toujours active aujourd’hui et voyage à travers le monde dans le but d’alerter l’opinion publique et de sensibiliser sur l’urgence de prendre soin de notre planète et de tous ses occupants.

Malala Yousafzai

Malala Yousafzai femmes à suivre

© DFID

 

Malala Yousafzai est née le 12 juillet 1997 à Mingora au Pakistan.

Son père, Ziauddin Yousafzai, poète et militant en faveur de l’éducation, possède une école de filles.

Malala Yousafzai est une militante des droits des femmes qui s’est opposée aux talibans.

Son engagement

Malala Yousafzai s’est fait connaître en 2009, alors qu’elle avait 11 ans, grâce à son témoignage « Journal d’une écolière pakistanaise » publié sur un blog de la BBC, sous le pseudonyme Gul Makai. Elle y dénonçait, soutenue par son père, les violences des talibans qui incendiaient notamment les écoles pour filles.

En 2012 elle est victime d’une tentative d’assassinat. Elle est soignée dans un hôpital londonien et sa médiatisation internationale s’intensifie – avec elle celle de son message et de son combat.

Dès 2013 Malala Yousafzai rencontre des personnalités influentes et politiques, la reine Elisabeth II et Barack Obama, par exemple. Elle diffuse son message à la tribune de l’ONU. Et bénéficie du soutien de personnalités engagées, Angelina Jolie et Gordon Brown, notamment. Elle obtient en 2014 (elle a 17 ans) le prix Nobel de la paix, avec l’Indien Kailash Satyarthi. Elle a aussi reçu plusieurs distinctions pakistanaises et internationales pour son engagement. Admirable, courage, une des femmes à suivre sans aucun doute.

Élisabeth Badinter

Élisabeth Badinter peinture

© thierry ehrmann

 

Élisabeth Badinter, née Bleustein-Blanchet le 5 mars 1944 à Boulogne-Billancourt, est une femme de lettres, philosophe, féministe et femme d’affaires française. Elle a obtenu une agrégation de philosophie. Et devint en 1996 présidente du conseil de surveillance de Publicis, société fondée par son père. Elle publié son premier livre, L’Amour en plus, en 1980, qui parle d’amour maternel et interroge son fondement exclusivement naturel.

Son engagement

Élisabeth Badinter est connue pour ses réflexions philosophiques et sociologiques qui interrogent le féminisme, les notions de féminité, de virilité, la place des femmes dans la société, les droits des femmes immigrées.

Élisabeth Badinter défend aussi la laïcité. Et l’idée que le féminisme n’a pas pour vocation de conduire à une guerre des sexes. Elle est aussi favorable au mariage homosexuel, à la PMA, à une GPA « éthique » et est opposée à l’interdiction de la prostitution.

Angelina Jolie

Angelina Jolie

© Foreign, Commonwealth & Development Office

 

Est-il besoin de la présenter ? C’est pour son engagement qu’Angelina Jolie a sa place dans notre liste des femmes à suivre. Angelina Jolie Voight est née le 4 juin 1975 à Los Angeles, aux États-Unis. Elle est actrice, réalisatrice, scénariste, productrice, mannequin, écrivaine et ambassadrice de bonne volonté, américano-cambodgienne (nationalité cambodgienne reçue en hommage à ses actions humanitaires dans ce pays).

Angelina Jolie commence sa carrière d’actrice avec le film à petit budget Cyborg 2 en 1993 (elle a 18 ans). Sa carrière décolle dans les années 2000, notamment avec le film Tomb Raider. Angelina Jolie a été plusieurs fois récompensée au cours de sa carrière.

Son engagement

Angelina Jolie prend conscience de la dramatique situation des réfugiés lors du tournage de Tomb Raider au Cambodge au début des années 2000. En 2001 elle effectue sa première mission humanitaire en Sierra Leone et en Tanzanie. Puis elle se rend au Cambodge, au Pakistan, en Thaïlande, en Équateur, au Kosovo, au Kenya, entre autres. Elle effectue un don d’1 million de dollars aux réfugiés afghans en réponse à un appel international d’urgence du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR). Et est nommée « Ambassadrice de bonne volonté » pour le HCR en 2001. Elle participe aussi régulièrement à la Journée mondiale des réfugiés à Washington.

En 2005 Angelina Jolie annonce la fondation du National Center for Refugee and Immigrant Children, organisation caritative qui fournit une assistance juridique gratuite aux enfants demandeurs d’asile. En 2006 elle créé la Fondation Jolie/Pitt, qui fait des dons notamment à Global Action for Children et à Médecins sans frontières.

Angelina Jolie est aussi engagée pour la protection de la nature et des animaux. Elle est amie avec Jane Goodall et membre de l’Institut Jane Goodall.

Emma Watson

Emma Watson 2017

© Mars Films

 

Emma Charlotte Duerre Watson est née le 15 avril 1990 à Paris en France, de parents britanniques. C’est une actrice britannique, devenue célèbre grâce à son rôle d’Hermione Granger, dans les films Harry Potter. Elle a remporté plusieurs prix pour ce rôle.

Emma Watson est sortie diplômée de l’université Brown en 2014.

Son engagement

Emma Watson se consacre à plusieurs projets en lien avec le féminisme notamment. Elle prononce un discours remarqué en 2014 au siège des Nations Unies à New York dans lequel elle appelle hommes et femmes à faire de l’égalité des sexes une priorité. Elle s’intéresse à l’éducation des jeunes filles dans le monde et s’est rendue au Bangladesh et en Zambie en 2015 dans le cadre de la campagne HeForShe, une campagne de solidarité pour l’égalité des sexes lancée par l’ONU Femmes.

Oprah Winfrey

Oprah Winfrey

© aphrodite-in-nyc

 

Oprah Gail Winfrey est née le 29 janvier 1954 à Kosciusko dans le Mississippi aux États-Unis. Elle est animatrice et productrice de télévision et de cinéma, actrice, critique littéraire et éditrice de magazines.

Oprah Winfrey est célèbre pour son son talk show The Oprah Winfrey Show, produit par sa propre société Harpo Productions. Elle a gagné de nombreux prix pour ce talk show, programme le plus vu dans l’histoire de la télévision.

The Oprah Winfrey Show a été diffusé sur la télévision nationale américaine pour la première fois en septembre 1986. Dans les années 90, Oprah Winfrey a changé le ton de son show, parlant de problèmes sentimentaux des femmes, de géopolitique, de spiritualité et de méditation. Elle a réalisé des interviews devenues ultra célèbres, comme celle de Michael Jackson en 1993, 4ème événement le plus regardé dans l’histoire de la télévision américaine avec 100 millions de spectateurs. Le dernier épisode du Oprah Winfrey Show a été diffusé en mai 2011.

Oprah Winfrey a soutenu Barack Obama lors de sa campagne de 2006.

Son engagement

Oprah Winfrey a lancé en 1998 Oprah’s Angel Network, une organisation caritative qui aide les personnes dans le besoin à travers le monde et donne de l’argent à des associations caritatives. En 2004 un épisode du Oprah Winfrey Show est tourné en Afrique afin d’attirer l’attention du public sur les jeunes enfants vivant dans la pauvreté et atteints par le SIDA. En 2005, suite à l’ouragan Katrina, Oprah Winfrey a demandé à ses fans d’effectuer des dons. Ajoutés aux 10 millions de dollars qu’elle a donnés, ceux-ci ont permis de reconstruire des maisons dans plusieurs états touchés par l’ouragan. Oprah Winfrey s’intéresse aussi au sort des animaux. Elle a été nommée « 2008 Person of the Year » par l’association de défense des droits des animaux People for the Ethical Treatment of Animals (PETA).

Oprah Winfrey a investi 40 millions de dollars et de son temps pour fonder The Oprah Winfrey Leadership Academy for Girls, vers Johannesburg en Afrique du Sud. L’école a ouvert en 2017 et accueille de plus en plus de filles.

Oprah Winfrey a été qualifiée de « femme la plus puissante au monde » par CNN, Time.com et Life. Elle a reçu en 2011 le prix “Jean Hersholt Humanitarian Award” pour ses actions philanthropiques. Elle compte parmi les femmes à suivre !

Tarana Burke

Tarana Burke femmes à suivre

© MIT Media Lab

 

Tarana Burke est née le 12 septembre 1973 à New York aux États-Unis. Éducatrice, elle a débuté sa carrière en développant des programmes artistiques pour les jeunes. Elle est militante et directrice des programmes au Girls for Gender Equity.

Tarana Burke a subi des violences sexuelles qui ont inspiré ses combats.

Son engagement

En 2003 Tarana Burke a créé le programme Jendayi Aza (devenu Just Be Inc en 2006), programme de rites de passage africains pour jeunes filles dont le but est d’instruire les jeunes femmes en matière de santé et de bien-être.

Tarana Burke est connue pour avoir lancé la campagne Me Too à partir de 2007, dénonçant les violences sexuelles. Elle est régulièrement intervenue dans le cadre de l’affaire Harvey Weinstein dans les médias. Elle a reçu plusieurs prix pour son engagement.

 

Notre liste de femmes à suivre n’est, bien sûr, pas exhaustive. On peut en ajouter beaucoup ! Comme par exemple Michelle Obama, avocate et essayiste américaine, ancienne première dame des États-Unis qui a rejoint en 2010 la Croix-Rouge américaine dans le but de soutenir les victimes du séisme en Haïti et a lancé la campagne « Let’s Move ! » pour lutter contre l’obésité, et qui œuvre aussi à encourager les jeunes filles à poursuivre des études. On peut aussi ajouter Margaret Atwood, romancière, poète et critique littéraire canadienne, et féministe engagée. Ou bien Nadia Remadna, travailleuse sociale et militante associative française, fondatrice en 2014 de l’association La Brigade des mères qui lutte contre l’embrigadement et la radicalisation des jeunes. Ou encore Mona Eltahawy, auteure, commentatrice, journaliste et militante féministe égyptienne. Et bien d’autres femmes à suivre…

Laisser un commentaire