Proposer un article

9 méchants de séries télé : mais c’est quoi leur problème ?!

Écrit par le 9/02/2019 et modifié le 8/02/2019 - Séries télé - 0 commentaire

On adore détester les méchants de nos séries télé favorites. S’offusquer de leurs crimes (Oh ! Ah ! Beurk !). Osciller entre l’espoir qu’ils s’en tirent (juste cette fois) et le besoin qu’ils se fassent attraper (parce que quand même). Se demander jusqu’où ils peuvent aller. Et pourquoi ? MAIS POURQUOI ? Voici 9 méchants de séries télé… Mais c’est quoi leur problème ?!

Attention cet article contient des spoïlers sur les dernières saisons des séries mentionnées.

1. Le Commandant Fred Waterford (The Handmaid’s Tale)

 
Le Commandant Fred Waterford est l’un des architectes de Gilead : on voit dans des flashbacks que lui et sa femme, Serena Joy Waterford, ont défendu leur conception d’une nouvelle société misogyne, extrêmement stricte, religieuse et supposée sauver l’espèce humaine (et la planète)… Et le Commandant Waterford de laisser toutes ses pulsions malsaines s’exprimer librement maintenant que Gilead existe et que cette nouvelle société le place dans une position de super puissance – notamment par rapport aux femmes. Le Commandant Fred Waterford viole des femmes (les Servantes de la famille), assouvit ses fantasmes Chez Jezebel (le bordel), brime, humilie, frappe et fait mutiler son épouse.

Son problème ? On se connaît pas grand chose de sa vie avant qu’il ne se mette à imaginer Gilead avec Serena. Sa maman ne l’aimait pas ? Son papa terrifiait et frappait sa maman ? Ou alors c’est juste un horrible sale type misogyne ? Peut-il vraiment croire à toutes les foutaises qu’il débite chaque jour au sujet de dieu, du rôle des hommes et femmes ? Le Commandant Fred Waterford est un méchant de série (et de roman) que l’on déteste de toutes nos forces. Vivement qu’il lui arrive des tas de trucs désagréables (on espère, dans la saison 3 de The Handmaid’s Tale).

2. Tante Lydia (The Handmaid’s Tale)

 
Restons dans The Handmaid’s Tale : La servante écarlate. Tante Lydia est une horrible bonne-femme qui enlève, humilie, maltraite et torture d’autres femmes. On ne sait rien de son passé, pour l’instant. Comment devient-on une Tante à Gilead ? Ils les trouvent où ces femmes misogynes qui torturent d’autres femmes ? Dans les hôpitaux psy ? Les prisons de haute sécurité ? Tante Lydia semble avoir subi un lavage de cerveau… Elle débite des monstruosités sur les femmes (qui doivent servir, se faire violer, mutiler…) au nom d’une religion, alors qu’elle est elle-même une femme. C’est difficile de lui trouver la moindre excuse ou juste d’expliquer ses agissements.

Quel est son problème ? On ne sait encore rien sur son passé avant Gilead. Après les coups de couteau qu’elle a reçus d’Emily (merci Emily, on avait trop envie de le faire nous aussi), on en apprendra peut-être plus sur Tante Lydia et son passé dans la saison 3 de The Handmaid’s Tale

3. Villanelle / Oksana Astankova (Killing Eve)

 
Villanelle (de son vrai nom Oxana Astankova) est une psychopathe qui a été entraînée pour tuer. Elle est froide, dénuée de conscience et d’empathie, intelligente, parfois drôle, cruelle. Elle prend plaisir à tuer, s’ennuie si le meurtre est “trop facile” ou “trop rapide”. Elle ne tombe pas amoureuse, elle devient obsédée par une personne (Anna Aanmokoba, sa prof de français, puis Eve Polastri maintenant…).

Son problème serait inné ? Elle aurait eu une enfance horrible, subi des sévices ? On en sait encore assez peu sur sa vie : on sait qu’elle est orpheline, violente depuis toute jeune et que, lorsqu’elle était étudiante, elle est devenue obsédée par sa professeure de français Anna Aanmokoba et a castré et assassiné son mari par jalousie. Il a dû lui arriver des tas de trucs horribles quand elle était petite. On en saura certainement plus sur sa vie dans la saison 2 de Killing Eve

4. Jacopo de’ Pazzi (Les Médicis : Maîtres de Florence saison 2)

 
Jacopo de’ Pazzi est l’ennemi juré des Médicis. Il consacre tout son temps et toute son énergie à imaginer et mettre en œuvre des manigances pour nuire à la famille Médicis (et accessoirement accroître la renommée de sa famille, mais nuire aux Médicis semble être le but premier). Il en devient pathétique. Sa vie ne tourne qu’autour de cette haine que lui inspire la famille Médicis. C’est triste aussi. Jacopo de’ Pazzi ne fait rien d’autre que comploter contre les Médicis : il fait prospérer sa propre banque dans l’espoir de ruiner celle des Médicis, il a élevé ses 2 neveux dans la haine des Médicis, il n’a pas d’autre occupation que de tenter de ruiner et éliminer les Mécidis. Oui, c’est très triste.

Quel est son problème ? On apprend (à la fin de la saison 2) que la haine entre les Pazzi et les Médicis est à l’origine le fait… des Médicis. Ce n’est pas une raison pour que tous les descendants des 2 familles consacrent leur vie à haïr les autres et à perpétuer cette querelle. Je trouve. Mais je ne suis ni une Pazzi ni une Médicis. Je ne saisis peut-être pas l’importance de cette guerre entre familles…

5. Cersei Lannister (Game of Thrones)

 
Ah… Cersei Lannister… Elle est d’abord une mère ultra protectrice prête à tout pour sauver ses enfants et incestueuse (avec son frère jumeau). Puis elle devient une tueuse en série cruelle et barge avide de pouvoir. On ne compte plus le nombre de victimes qu’elle a faites pendant 7 saisons (et il en reste encore 1 à venir). Ennemis, innocents… Elle a quand même fait exploser le Grand Septuaire de Baelor et ainsi tué le Grand Moineau, Margaery Tyrell et beaucoup, beaucoup d’autres personnes qui s’y trouvaient ! Il ne faut surtout pas croiser la route de Cersei à Port-Réal (ni ailleurs).

C’est quoi son problème ? Son père n’était pas le père de l’année aimant et gentil. Elle a été mariée à un homme qu’elle n’aimait pas et qui ne l’aimait pas (Robert Baratheon). Elle a eu 4 enfants en tout (1 avec Robert Baratheon, mort jeune, et 3 avec son frère jumeau Jaime Lannister), qui sont tous morts. Ça l’a rendue de plus en plus cruelle. C’est sûrement ça son problème. L’un de ses problèmes. Elle était déjà incestueuse avant et elle et son frère n’ont pas hésité à pousser dans le vide Brandon Stark qui les avait surpris s’envoyant en l’air ensemble (dans la saison 1 de Game of Thrones). Elle avait déjà de la cruauté en elle… Et on espère qu’elle va sérieusement morfler dans la saison 8 et dernière saison de Game of Thrones ! Elle le mérite !

6. Raymond « Red » Reddington (The Blacklist)

 
Raymond Reddington (qui n’est donc pas le vrai Raymond Reddington) est un criminel recherché : assassin, violent, il est de tous les trafics ou presque, usurpateur. Alors que les théories vont bon train sur la saison 6 de The Blacklist on ne sait finalement pas DU TOUT qui est Raymond Reddington. Père ? Agent double ? Espion russe ? Agent infiltré ? Raymond Reddington est doué dans son domaine, amateur d’art, il tient sincèrement à Elizabeth Keen et à Dembe Zuma. Il est drôle, instruit, a vécu de très nombreuses aventures un peu partout dans le monde, et passe du trafic d’armes au sauvetage de femmes enlevées et destinées à la prostituion ou de migrants illégaux… Et se fait passer pour un autre.

Son problème ? On ne le connaît pas encore, en fait. Victime de tentative de meurtre et assoiffé de vengeance ? Sociopathe ? Agent double consciencieux ? On attend les réponses dans la saison 6 de The Blacklist!

7. Miguel Ángel Félix Gallardo (Narcos : Mexico)

 
Miguel Ángel Félix Gallardo est un narcotrafiquant qui prend la tête du cartel de Guadalajara au Mexique dans les années 70. Il est d’abord un petit trafiquant de marijuana dans l’état du Sinaloa, marié, a 2 filles qu’il aime. Il est débrouillard, intelligent, discret et aime ses proches. Puis il devient le parrain du cartel de Guadalajara : il piège son ami “Rafa” Rafael Caro Quintero, quitte sa femme (qu’il trompait allègrement) et ne pense même plus à ses 2 filles, devient paranoïaque, mégalomane, de plus en plus cruel. À la manière de Pablo Escobar qui devient paranoïaque et un peu dingue à la fin de sa vie (saison 2 de Narcos) ou de Miguel Rodríguez Orejuela (frère cadet de Gilberto Rodríguez Orejuela) qui devient lui-aussi paranoïaque et fait un peu n’importe quoi lorsque son frère est arrêté et avant de l’être aussi lui-même (saison 3 de Narcos).

Conclusion : il ne fait pas bon être un parrain de cartel de drogue. C’est ça, le problème de Félix Gallardo (et de Pablo Escobar et des frères Rodríguez). Toujours à l’affût et sur la défensive face à la police, à la DEA et aux cartels ennemis, jusqu’à devenir paranoïaques, tellement riches qu’ils en deviennent un peu fous, ils se croient tellement puissants et intouchables qu’ils sont de plus en plus cruels et mégalomanes. Et le final de la saison 1 de Narcos : Mexico avec Félix Gallardo qui se tire des griffes de la police et reprend d’une main de fer son cartel en main nous fait présager espérer qu’il va lui arriver des tas de trucs désagréables dans la saison 2…

8. Travis Dawn et Gareth Pratt (La Vérité sur l’affaire Harry Quebert)

 
Travis Dawn (jeune policier devenu chef de la police de Sommerdale) et Gareth Pratt (ancien chef de la police de Sommerdale) ne sont que 2 idiots sans envergure ni jugeote qui sont devenus des meurtriers. Ils ont assassiné Luther Caleb, Deborah Cooper et Nola Kellergan, un peu par hasard. Parce qu’ils avaient décidé que Luther Caleb, par sa différence, était un sale type qui méritait de se faire bastonner. Qu’il y a eu un témoin (Nola Kellergan) puis un autre (Deborah Cooper) dont ils ont décidé de se débarrasser aussi.

C’est quoi leur problème ? Là, je penche pour la stupidité. C’est très triste que ces 2 hommes aient été tellement bêtes et lâches. Ils ont échappé pendant 30 ans à la justice, dommage. Mais sont enfin arrêtés, à la fin de la saison 1 de La Vérité sur l’affaire Harry Quebert. #CEstPasTropTôt

9. Joseph « Joe » Goldberg (You)

 
Joe Goldberg est un jeune psychopathe qui ne peut tomber « amoureux » d’une fille sans que cela devienne un obsession qui le pousse au meurtre. Il commence par croiser le regard d’une fille qui lui plaît (Guinevere Beck en l’occurrence, dans la saison 1), puis fait des recherches à son sujet sur Internet, trouve son adresse et l’espionne, lui vole son téléphone portable et épie ses moindres faits et gestes. Et assassine les personnes qui, selon lui, l’empêcherait de vivre pleinement son « histoire d’amour » avec elle. Beck est un peu niaise et très paumée, certes. Mais ce n’est vraiment pas une raison…

Que est son problème ? Il a été abandonné par ses parents, envoyé dans un affreux foyer puis frappé et enfermé par M. Mooney, son ancien employeur (l’ancien gérant de sa librairie qui l’a recueilli ado ou enfant), dans la fameuse cage de verre réservée aux livres précieux lorsqu’il était jeune. De telles souffrances peuvent laisser de graves séquelles. Et la victime devient bourreau. Et Joe de tuer (ou tenter de tuer) toutes ses petites amies et une partie de leur entourage. Et si ça se trouve, c’est à cause de Joe aussi que Mooney est grabataire aujourd’hui… (Et je me suis demandé si Joe avait réussi à transformer le jeune Paco en tueur aussi…) À suivre dans la saison 2 !

Laisser un commentaire