Proposer un article

Autopsie de l’art premier – Philippe Charlier

Écrit par le 22/08/2012 et modifié le 16/10/2012 - Cultivée, Livres - 0 commentaire

À travers l’étude d’une centaine de statuettes issues d’une collection privée, Philippe Charlier décrypte pour le grand public les signes qui manifestent physiquement la maladie. En se penchant sur l’histoire de ces représentations, il met en lumière les traditions et les mœurs méconnues. Il montre aussi quels objets ont pu être confectionnés par des artisans pour lutter contre les maladies. Présentées au public pour la première fois, les statuettes de cet ouvrage ont été collectées en des lieux très divers. Les photographies sont le fruit du travail de Vincent Gauvreau.

Médecin légiste, docteur ès lettres, Philippe Charlier trace des ponts permanents entre médecine et archéologie, en travaillant autant sur les textes et l’iconographie, que sur les restes humains à proprement parler. De sa fonction d’enseignant, il a gardé la facilité de mettre ses connaissances à la portée de tous et l’a manifesté dans ses chroniques pour RFI (Micromégas, Histoires d’os) et France 2 (Secrets d’Histoire, présenté par Stéphane Bern).

Philippe Charlier met à la portée de tous l’art premier et explique ce qui, dans ces objets, s’apparente à des maladies ou des anomalies physiques rares. On apprend de plus à regarder d’un autre œil les civilisations qui ont donné naissance à ces objets, en se familiarisant avec leurs coutumes et leurs croyances. Une très belle plongée artistique, anthropologique et médicale.

Éditions du Rocher, 145 pages, 17.90 € (document)


pub

Laisser un commentaire