Proposer un article

Avoir un enfant à 40 ans (ou presque) – Agathe Girod-Roux et Anne-Lise Pernotte

Écrit par le 20/02/2019 et modifié le 21/02/2019 - Famille, Livres - 2 commentaires »

Depuis 2015, une grossesse tardive n’est plus considérée comme une grossesse à risque. Du choix de devenir parent à 40 ans à l’éducation des enfants (par des parents quarantenaires), en passant par la grossesse (tardive) et l’arrivée de bébé quand on a 40 ans, ce livre nous donne des clés de la parentalité tardive.

 

Résumé

Depuis 2015, une grossesse tardive n’est plus considérée comme une grossesse à risque. Du choix de devenir parent à 40 ans à l’éducation des enfants (par des parents quarantenaires), en passant par la grossesse (tardive) et l’arrivée de bébé quand on a 40 ans, ce livre nous donne des clés de la parentalité tardive, à travers 4 chapitres.

Partie 1 : Je veux un bébé
Partie 2 : La grossesse tardive, une grossesse pas comme les autres ?
Partie 3 : Bébé est enfin là !
Partie 4 : L’éducation, la grande affaire !

Avoir un enfant à 40 ans (ou presque)
Agathe Girod-Roux et Anne-Lise Pernotte
Éditions Eyrolles
Paru le 3 janvier 2019
272 pages
16,90€

Auteures

Agathe Girod-Roux est journaliste. Elle est devenue maman à 40 ans (ou presque) et a fondé, avec Anne-Lise Pernotte, le site avoir-un-enfant-a-40-ans.fr.

Anne-Lise Pernotte est consultante dans le digital et fondatrice du webzine côtébébé. Elle est, elle aussi, devenue maman à 40 ans (ou presque) et a fondé, avec Agathe Girod-Roux, le site avoir-un-enfant-a-40-ans.fr.

Notre avis

La mère quadra est la nouvelle mère !

Ce livre est éclairant et rassurant. Il est très agréable à lire, complet, intéressant, moderne.

La 1ère partie du livre nous parle des envies tardives de maternité. Et nous déculpabilise. Nous pouvons avoir envie d’enfant à l’approche de nos 40 ans, et alors ? Il y a plusieurs raisons possibles à cela, et aucune n’est mauvaise. Elles sont juste là. Mais cela ne doit pas nous empêcher d’y réfléchir sérieusement. Le chapitre parle des techniques médicales qui aident à concevoir un enfant. On y voit plus clair. Chacune reconnaîtra, je pense, sa situation, quant à son envie tardive de concevoir un enfant. Il y a, comme tout au long du livre, des témoignages de mères ayant eu un enfant à 40 ans (ou presque), de pères, de médecins et autres spécialistes. J’ai adoré lire les témoignages des mères. On se sent déjà moins seule !

La 2ème partie du livre est centrée sur la grossesse tardive : l’aspect médical, la préparation physique et psychologique, l’accouchement. Cette partie nous ôte bien des peurs et idées préconçues, souvent erronées. On peut tout à fait avoir un enfant à 40 (ou presque) ! On trouve aussi dans cette partie du livre des informations sur les changements que notre corps subit pendant une grossesse, des conseils pour bien l’aborder, quelques témoignages. Éclairant et rassurant.

La 3ème partie du livre parle de l’arrivée du bébé, comment s’en occuper et en prendre soin. On y apprend des choses (pour celles qui n’ont pas encore eu d’enfants et s’y connaissent donc peu ou pas du tout – et c’est logique). Comment s’occuper, soigner son bébé. S’occuper de soi aussi. De son couple. Comment prendre son rôle de mère et de père. Et les émotions et déconvenues physiques – surmontables – post grossesse et accouchement. On est moins effrayé après la lecture de cette partie, et on se sent tout à fait capable d’aborder cette étape : non parce que c’est tellement facile à faire, mais parce qu’on n’est pas seule, que d’autres l’ont fait, et qu’on apprend, comme tout le monde, en devenant parent.

La 4ème partie du livre aborde le sujet de l’éducation de l’enfant : les différentes phases de l’apprentissage selon l’âge de l’enfant. Tout ce que le bébé doit apprendre à faire (s’asseoir, marcher, parler…), et tout ce que les parents apprennent de leur enfant en l’élevant. On parle aussi des méthodes alternatives d’instruction. Tout cela est bon à savoir avant de se lancer, pour imaginer et anticiper, au moins un peu, ce qui nous attend dans cette aventure…

Ce livre est très bien fait, je l’adore. Les nombreux témoignages sont rassurants, intéressants. Les informations et avis des spécialistes (médicaux, psychologiques et sociologiques) sont éclairants. Il semblerait même qu’avoir 40 ans soit un avantage pour devenir primo-parent car nous sommes plus stables, plus mûrs, plus réfléchis à 40 ans qu’à 20, normalement. Le livre s’adresse aux mères et aux pères quarantenaires. Parle de différentes formes de parentalité, de bébés, de la vie, de nous !

Indispensable pour les futurs parents quadra (les pères et les mères).

Quelque chose à ajouter ?

  1. Marie-Aube - 28 février 2019 à 10 h 12 min

    Bonjour Anne-Lise et merci pour votre passage sur So What ?.

    Au plaisir de vous lire à nouveau !

  2. alisepernotte - 27 février 2019 à 11 h 39 min

    Merci pour ce superbe article ! Ravies que notre livre vous ait plu. Vous en avez parfaitement compris l’essence… Pour Continuer à échanger, il y a ausi notre page facebook : https://www.facebook.com/avoirunenfanta40ans/

Laisser un commentaire