Proposer un article

Challenge : une année 100% couture sans shopping mode

Écrit par le 31/05/2019 et modifié le 24/05/2019 - Loisirs créatifs, Mode - 0 commentaire

Il y a 16 ans, j’ai découvert la couture. Non pas par hasard, mais parce que j’avais envie de me lancer depuis un moment. À l’époque, cette activité m’était soit présentée comme difficile, soit comme ringarde. Il m’aura fallu une rencontre pour que le déclic se fasse et que la magie opère. Et, il y a quelques années, je me suis lancé un défi : coudre tous mes vêtements et ne plus en acheter !

 

© Avril sur un fil

 
Bien entendu, à mes débuts de couturière amatrice surtout, entre la couture et moi, il y a eu des hauts et des bas, des réussites et des projets qu’il valait mieux oublier. Il y a eu des périodes aussi où on s’est éloignées. C’était pour mieux se retrouver.

En décembre 2016, j’ai décidé d’arrêter d’acheter des vêtements et de tous les coudre. Et pourquoi ? Les raisons sont multiples. Il y a non seulement la possibilité de coudre un vêtement sur mesure, taillé pour mes mensurations, mais aussi une prise de conscience de l’incidence de la mode sur l’environnement. J’ai voulu à cet instant sortir de la spirale de la fast fashion et aller vers une mode plus responsable.

Au départ, mon défi d’une année sans shopping devait durer… un an ! Il ne s’est jamais arrêté.

Je ne me suis pas lancée les yeux fermés dans cette aventure, étant donné que je cousais déjà beaucoup de vêtements pour moi. Mais, j’aimais aussi beaucoup faire les boutiques. Et acheter. Sans d’autres limites que celles du budget. Je pensais que ce serait une réelle difficulté d’arrêter le shopping. Mon bilan au bout de la première année m’a révélé le contraire. Aucun manque de ce côté. Au bout de 3 ans, je peux même affirmer que c’est tout le contraire !

Une année sans shopping 100% couture - Avril sur un fil

© Avril sur un fil

Toutes les couturières pourront vous le dire, c’est une réelle fierté de porter des vêtements que l’on a cousus de ses mains. On peut les ajuster. Apporter la touche d’originalité que l’on souhaite. Ou enlever le détail qui ne nous convient plus.

En revanche, coudre un vêtement prend beaucoup plus de temps que de l’acheter dans le commerce. Il faut faire preuve d’un minimum d’anticipation quand notre jean préféré montre des signes de faiblesse. C’est là une vraie difficulté quand on se lance dans ce défi. Coudre ce qui nous plait mais surtout ce dont on a besoin, pour ne pas être prise de court.

J’ai ensuite eu l’envie d’aller plus loin. De penser ma garde-robe dans son ensemble et de n’avoir que des vêtements préférés qui s’associent parfaitement les uns les autres. D’aller vers une garde-robe raisonnée en accord avec qui je suis. Je partage mes réflexions et avancées sur mon blog couture, Avril sur un fil.

Atelier Avril sur un fil

© Avril sur un fil

Ce challenge peut faire peur au départ. Mais, on peut très bien se lancer en ne prenant en compte qu’une seule catégorie ou encore un pourcentage des vêtements dont on a besoin. Adapter ses objectifs au temps dont on dispose. À notre niveau de couture aussi. Surtout ne pas brûler les étapes. Faire les choses avec bienveillance. Sans jamais perdre de vue le chemin qu’on aura accompli. Et ce, même si on craque.

Si vous aussi avez envie de vous lancer, il n’y a qu’un seul préalable : savoir se servir de sa machine à coudre ! Afin d’éviter les achats inutiles, vous pourrez utiliser en priorité les patrons et tissus dont vous disposez dans votre stock.

La première étape de ce challenge est de faire le tri dans votre dressing et l’inventaire de ce qui vous manque. Cette étape facilitera l’identification des projets prioritaires. J’aime beaucoup faire des listes d’idées ou d’envies. Alors je vous conseille de noter vos patrons préférés et de les comparer aux pièces dont vous avez besoin dans votre garde-robe. Vous pourrez ensuite ajouter une colonne à votre liste avec les tissus que vous aurez choisis pour chacun des projets. Pour démarrer, choisissez 3 pièces au maximum dans votre liste… et lancez-vous !

Laisser un commentaire