Proposer un article

Des recettes qui piquent ? « Un dîner à Bali »

Écrit par le 27/03/2013 et modifié le 26/05/2013 - Cuisine, Livres, Thème du mois - 0 commentaire

Mars est un mois qui pîque, et d’un point de vue culinaire, les recettes un peu relevées sont souvent originaires du Sud.
Un peu de chaleur et d’exotisme  par ces temps de grand froid, voilà qui ne peut pas faire de mal !

Et pourquoi pas, carrément, un dîner à Bali ?

Une cuisine de caractère, un pays où les épices abondent sur les marché…
Sambals, curry, nosi goreng, satay, kefta porc citronnelle, poisson en papillote de bananier, salade gado-gado…
Les becs sucrés ne seront pas en reste, avec un pudding de riz noir, des bananes rôties ou un avocado juice…

Ed. Marabout
Sandra Mahut
70 pages, prix conseillé :  7,99€


pub

Pour vous mettre en appétit et réchauffer vos papilles, voici la recette du Sambal Frit.
Il s’agit d’un condiment pour accompagner vos poissons, pour une marinade, ou pour servir de base à une vinaigrette un peu relevée !

Pour un pot, il vous faut :
–    1 cc de pâte de crevette
–    1 cc de curcuma
–    6 petites échalotes
–    15 cl d’huile de coco
–    5 gousses d’ail
–    3 piments longs rouges
–    1 petit piment rouge
–    1 cc de sel fin

Épépiner et émincer les piments. Écraser la pâte de crevette avec le sel dans un bol à la fourchette.
Éplucher et émincer finement l’ail et les échalotes.
Mettre à chauffer l’huile dans une sauteuse, faire sauter les échalotes et l’ail jusqu’à coloration (baisser le feu s’ils noircissent trop vite).
Ajouter les piments, le curcuma et la pâte de crevette.
Mélanger, retirer du feu et vider le trop plein d’huile.
Mettre en pot.
Se conserve un mois maximum au réfrigérateur.

Le livre « Un dîner à Bali » est bien conçu et donne envie de découvrir cette gastronomie à la croisée de l’Inde et de l’Asie.
Appréciable également, un lexique imagé des aliments balinais, avec leurs possibles alternatives occidentales. Parce qu’il n’est pas toujours évident de trouver du combawa, des feuilles de kéfir ou de la cive par chez nous.

Neigeline Bunet

Laisser un commentaire