Proposer un article

Geekmemore : un site pour faire des rencontres et de l’XP !

Écrit par le 13/02/2012 et modifié le 3/07/2015 - Amour, Cinéma, Jeux vidéo, Musique, Séries télé - 0 commentaire

Même si les joueurs mâles hésiteront toujours à aborder le sujet avec une demoiselle fraîchement rencontrée (sous peine de se retrouver catalogués encore plus rapidement que l’homme nu de la Redoute), cela leur ferait bien plaisir d’apprendre que leur interlocutrice adore se faire l’intégrale de la saga Assassin’s Creed pendant ses week-ends, ou encore qu’elle aimerait ne plus être seule à explorer les gigantesques plaines de Xenoblade Chronicles.

Il est maintenant hautement déconseillé pour un homme célibataire d’avoir honte de ses centres d’intérêt s’il se considère geek, car ces loisirs pourraient très bien être partagés par des centaines de femmes inscrites sur Geekmemore.com. Le principe de ce site encore tout neuf fondé par Sébastien Moricard et deux alliés, celui de faire se rencontrer des hommes et des femmes liés par des activités en rapport avec le jeu vidéo, l’informatique, le cinéma, la littérature SF… bref, tout ce qui peut transiter par un écran ou bien du papier si possible recyclé.

Geekmemore.com est donc un site de rencontres unique en son genre (n’étant pas à l’abri d’une maladresse, n’hésitez pas à me rectifier si besoin est), car proposant des services en rapport direct avec sa thématique (geek). Fort d’un partenariat avec plusieurs sites dédiés à l’actualité des jeux vidéo, du cinéma ou encore des mangas (tels que Gameblog, Serieslive et Manga Sanctuary, notamment), Geekmemore permet à ses membres un accès facile à la culture qu’ils aiment. Pour se divertir, ceux-ci ont à leur disposition articles, vidéos (grâce à la GeekTV), et peuvent même s’adonner à une course à l’XP ! Quand on sait que l’on obtient 1GKP par visite reçue sur son profil (pas plus d’un par jour et par visiteur), tout autant lorsqu’on est ajouté aux contacts de quelqu’un ou l’inverse (même chose pour les messages privés), on se dit que les femmes ont bien plus de chances que les hommes de se retrouver avec un niveau de folie. Malheureusement, si vous avez indiqué dans votre inscription que vous étiez uniquement attiré par les geekettes, vous ne pourrez établir de comparaisons de statistiques avec les membres masculins du site.

Les membres de la gente féminine sont en tout cas sérieusement avantagés pour ce qui est du contenu leur étant offert : t’chat via GeekMSG, envoi de messages, ajout de contacts, avec également la possibilité de voir quel autre membre a visité leur profil. Des privilèges que les hommes devront payer s’ils désirent en faire usage, et c’est vraiment là que le bât blesse pour Geekmemore. Pourquoi ne pas avoir proposé à ces concentrés de testostérone des options basiques mais leur rappelant qu’ils se trouvent bel et bien sur un site de rencontres (en passant par exemple par des abonnements gratuits de 30 jours) ? Sébastien Moricard nous explique que si Geekmemore empruntait cette voie, les conséquences en seraient néfastes :

“1) les filles [seraient] rapidement submergées de messages. 2) les garçons ne [passeraient] jamais en abonnement payant : ils se [recréeraient] un nouveau profil avec une nouvelle adresse mail et un nouveau pseudo tous les 30 jours, ce qui [entraînerait] une multitude de comptes fantôme …”

Pour le premier point, ne vaut-il pas mieux trop que pas assez ? Sont-ils si nombreux à avoir enregistré le numéro de leur carte bleue pour échanger avec des femmes dont certaines ne cachent pas sur leur profil qu’elles sont déjà casées ? Nous ne sommes pas en mesure de le dire. Tout juste sait-on que pendant sa phase de bêta (septembre-décembre 2011), Geekmemore comptabilisait près de 2 000 utilisateurs, et qu’ils approchent aujourd’hui des 15 000.

Reste ensuite la question des prix pratiqués, plus avantageux que ceux des sites concurrents comme UneRencontre.com, où le mois d’inscription est facturé jusqu’à 19,95€ (contre 9,99€ au maximum sur Geekmemore). On apprend même que certaines membres “félicitent” Geekmemore par mail pour ces tarifs relativement bas. Bien sûr, les hommes pourront toujours tiquer de se sentir obligés de payer pour établir des liens avec des personnes du sexe désiré. Mais, à moins de se rendre sur des sites de t’chat gratuits ou que les plus excités d’entre nous apprennent à se civiliser un peu plus en présence de charmantes donzelles, c’est ainsi que le monde tourne sur le net pour les hommes en quête d’amour.

Laisser un commentaire