Proposer un article

Guides touristiques pour voyageuses (un peu) organisées

Écrit par le 11/08/2012 et modifié le 25/09/2019 - Livres - 0 commentaire

Sur le départ pour les vacances et toujours pas de réservation dans des hôtels ni de planning précis à la minute dans la valise???? Pas de panique! Si vous avez la destination et le moyen de transport, il ne vous manque plus que des guides touristiques pratiques pour jouer les baroudeuses à Florence, Barcelone, Londres, Amsterdam ou en France… C’est vous qui voyez.

 

Les vacances c’est un peu l’aventure, non? Donc si tout est organisé, décidé, contrôlé, ça enlève un peu de plaisir. Mais de là à se stresser, non! Pour jouer les aventuriers en amoureux ou les baroudeuses du dimanche entre amies, il vous faut:

  • une valise bien remplie (vêtements, de la place pour les vêtements achetés sur place, chaussures de marche et chaussures de ville, trousse de toilette avec TOUT ce qu’il faut dedans, trousse de pharmacie, un joli carnet et des stylos comme carnet de voyages pour les souvenirs, appareil photos, téléphone portable, mini bikini riquiqui…)
  • les guides touristiques qui vont bien
  • cartes routières et plans de villes

Un peu parce que la panoplie chaussures de marche – sac à dos – appareil photos ne serait pas complète sans les indispensables guides touristiques et cartes, et surtout parce que les guides touristiques sont, bien choisis, plein de bonnes adresses et conseils pratiques pour les vacancières et vacanciers!

Et il existe de nombreux guides touristiques (cf. les rayons de vos librairies préférées ou les sites Internet)! Des guides pour tout savoir de la région dans laquelle vous allez passer vos vacances, et des guides plus spécialisés pour des vacances détente (spa, thalasso) ou des vacances solidaires. Nous avons regardé ça d’un peu plus près, voici notre sélection.

1. GéoGuide: région par région, les guides donnent tout d’abord des informations pratiques sur la région (code de la route, par exemple pour un pays étranger, informations sur les hébergements, pourboires, monnaie, décalage horaire…), puis par ville ou région géographique des informations générales sur les lieux et des informations pratiques sur les visites, des adresses d’hébergements et de restaurants.Avec  des adresses pour déguster une délicieuse glace ou boire un vrai bon café en Italie par exemple. Si les indications sont assez générales et parfois pas assez claires, elles sont néanmoins utiles, et les adresses sont plutôt bonnes (de délicieux restaurants, classés par prix, des hôtels avec du charme et confortables à des prix raisonnables). Les guides sont en couleurs, plutôt jolis. Un bon outil pour voyageuses avertie. (Éditions Gallimard, de 7,50€ à 16,90€.)

2. Guide des plus belles adresses écolo-bio (2012-2013): des informations sur les labels touristiques durables en France, utiles, et région par région, une liste d’hébergements avec informations pratiques (chambres, activités…) et engagement Écolo-bio des hôtes avec (de la fabrication des hébergements écologiques à la sensibilisation des clients sur l’environnement). A des prix assez différents (chambres doubles à partir de 35€). Pas d’hôtels froids aux murs mornes dans ce guide! Nous n’avons pas testé les adresses, mais les photos et descriptions nous donnent envie! (Éditions Green Travel, 19,80€.)

3. Guide des Grands Week-ends 2012 Hôtels Restaurants: un guide assez sobre, à chaque hôtel un restaurant est associé, pour organiser un week-end agréable en France (nous n’avons pas testé les adresses). Les prix sont très variables, un peu élevés. Avec informations pratiques, texte de présentation des lieux en français et en anglais. Une liste des spécialités et des vins pour chaque restaurant. (BG Éditions Yves Meillier, 20€.)

4. Guide 2012 des plus belles maisons d’hôtes de France: un guide sobre aussi, comme le précédent du même éditeur, d’adresses de maisons d’hôtes plutôt chic et avec du charme (pas testées tout de même!). Informations pratiques, une photo (petite) et un texte en français et en anglais décrivant les lieux. Chambres à partir de 61€, les prix sont un petit peu élevés, mais pour s’organiser un week-end méga super romantique on devrait trouver notre bonheur dans ce guide. (BG Éditions Yves Meillier, 20€.)

5. Petit Futé Remise en forme: un petit guide (240 pages) repli d’adresses de centres des thalassothérapie, thermalisme, spa balnéothérapie… Pour se chouchouter. Les premières parties sont consacrées à des explications sur les équipements pour se créer un espace bien être à la maison (avec un jardin, beaucoup de place et un peu d’argent tout de même) et sur des cosmétiques (plus abordables), et des informations générales sur l’histoire et les techniques de thalassothérapie, thermalisme, balnéothérapie. Ensuite, région par région, les centres sont décrits avec informations pratiques et détails de quelques soins et tarifs. Les prix restent généralement raisonnables. (On va tester ça et on vous raconte!) (Les Nouvelles Éditions de l’Université, 14,95€.)

6. Petit Futé Tourisme Solidaire: un guide vraiment bien, déjà, l’idée, on adore, voyager et découvrir le monde tout en agissant pour aider des populations ou en protégeant l’environnement, un idéal. Le guide donne des informations pratiques et très utiles à toute voyageuse solidaire en herbe qui ne saurait pas trop par où commencer. On nous explique un peu l’histoire du tourisme, son influence néfaste sur les populations ou l’environnent locaux s’il n’est pas raisonné, et les différentes formes qu’un voyage solidaire peut prendre. Savez-vous ce qu’est le « congé de solidarité »? Une possibilité donnée par la législation pour les salariés, sous conditions, de partir de 2 semaines à 6 mois pour effectuer un voyage solidaire et qui leur assure de retrouver leur entreprise d’origine avec un emploi et un salaire équivalents à ceux qu’ils avaient. Avec de nombreuses adresses d’associations qui proposent de vous aider à organiser votre voyage solidaire. Il y a aussi les voyagistes équitables, qui proposent des séjours dans des pays en développement et offrent des prestations qui tiennent compte et qui sont proposées en partenariat avec la population locale, dans le but de leur faire profiter directement des retombées positives du tourisme (de l’argent quoi). Généralement le voyagiste conclut un partenariat avec la population locale concernant un projet précis de développement (création d’une école, d’un puits…). Avec un carnet d’adresses de voyagistes équitables. Pensez aussi au tourisme en contact avec les populations locales, à l’écotourisme et à l’écovolontariat, à la préservation du patrimoine… Les causes qui vous tiennent à cœur ont forcément leur tourisme solidaire, et voici une bonne idée à creuser. A tester, et nous sommes sensibilisés à la lecture de ce guide. (Les Nouvelles Éditions de l’Université, 14,95€.)

Laisser un commentaire