Proposer un article

Huit mois pour te perdre – Marie-Diane Meissirel

Écrit par le 25/11/2016 et modifié le 11/07/2017 - Livres - 0 commentaire

Emma est française, expatriée en Croatie, où elle conseille le ministère de la justice. Dunja est croate, à 60 ans elle aimerait prendre sa retraite mais doit travailler pour gagner sa vie et entretenir son fils musicien. Les deux femmes ont un lien : le bébé d’Emma, Bruno, dont Dunja est la nourrice…

 
huit_mois_couv_aplat_dessin2
 

Résumé

Emma est française, expatriée en Croatie, où elle conseille le ministère de la justice. Dunja est croate, à 60 ans elle aimerait prendre sa retraite mais doit travailler pour gagner sa vie et entretenir son fils musicien. Les deux femmes ont un lien : le bébé d’Emma, Bruno, dont Dunja est la nourrice. Alors qu’Emma s’absente souvent pour son travail, Dunja et Bruno fusionnent et l’amour de Dunja pour l’enfant ne cesse de grandir. Le quotidien de ces trois personnages n’est pas parfait, mais ils ont trouvé un certain équilibre. Jusqu’au jour où Emma, rentrant de voyage, apprend que son appartement a été cambriolé et que Bruno et Dunja ont disparu. Ces deux événements pourraient-ils être liés au passé d’Emma qui a longtemps travaillé sur les questions de crimes de guerre dans la région ? Qu’est-il arrivé à Bruno et Dunja ? Emma arrivera-t-elle à les retrouver à temps ?

Huit mois pour te perdre
Marie-Diane Meissirel
Éditions Daphnis et Chloé
Paru le 23 juin 2016
173 pages
17€

Auteure

Marie-Diane Meissirel est née en 1978, elle a suivi des études à Sciences Po puis à HEC, a beaucoup voyagé notamment en Inde, au Vietnam, à Hong-Kong. Elle a écrit plusieurs romans Un été à Patmos (2012, Éditions Fereniki), Un héritage grec (2014, Éditions Daphnis et Chloé), Huit mois pour te perdre (2016, Éditions Daphnis et Chloé). Elle vit à Hong-Kong.

Site officiel : www.marie-dianemeissirel.com.

Notre avis

Ce qui frappe le plus dès les premières pages c’est une interrogation. Comment l’auteur va-t-elle réussir à tout raconter dans un livre qui paraît si court ?

Et c’est là son talent. Marie-Diane Meissirel va à l’essentiel mais n’oublie rien. Dans ce roman à 2 voix, des milliers d’informations précieuses qui couvrent aussi bien une histoire d’amour, celle d’une mère épuisée, celle d’une femme dépassée, l’histoire d’un pays entre guerre, trahison, deal et corruption.

Dans son roman, l’auteure nous embarque dans deux destins qui semblent lointains. Mais qui se croisent, s’entrechoquent, se confondent…

Un talent d’auteur, une histoire inquiétante, un décor finement maîtrisé… Une pépite qui se lit facilement et qui laisse le lecteur naviguer dans des eaux troubles et lointaines… A moins qu’elles ne soient plus proches et limpides qu’on ne les imagine…

Laisser un commentaire