Proposer un article

Interview d’après course de Julie et Marlène, la team Lidl du 4L Trophy par So What?

Écrit par le 15/04/2014 et modifié le 25/09/2019 - Forme et sport, Portraits - 0 commentaire

Photo 4L 2 Basse resolution

Du 13 au 23 février dernier a eu lieu le 17ème raid 4l Trophy où 1323 équipages se sont élancés depuis les routes de France jusqu’à Marrakech, la ligne d’arrivée. Nous avions interviewé Julie et Marlène qui s’y étaient préparées et voici leurs sensations d’après-course!

So What?: Tout d’abord, tout l’équipe de So What? vous dit bravo Julie et Marlène d’avoir participé à ce défi et d’ être arrivées au bout!

Julie & Marlène: MERCI à vous !
Nous voilà de retour pour un petit article post Trophy …

So What?: Etes-vous contentes et fières d’avoir participé à ce 4L Trophy?

Julie & Marlène: Nous voilà très fières d’avoir monté ce projet, d’avoir vécu ces 10 jours d’aventures sensationnelles et d’être arrivées à la fin sans problèmes majeurs ! Cette expérience est très difficile à décrire : de nouveaux paysages, de nouvelles rencontres, des pires galères et moments de bonheur, des surprises, des sourires, une ambiance de solidarité au quotidien. Un grand moment qui restera à vie dans nos mémoires !

So What?: Avez-vous été suivies et encouragées par des supporters?

Julie & Marlène: Nous avons été fortement suivies par nos fans et familles pendant le projet et la course. Un grand merci à nos sponsors et plus particulièrement à Lidl France sans qui toute cette aventure n’aurait pas été possible. Malheureusement, durant le 4L Trophy, nous avions peu de contact avec eux dû à des problèmes de réseaux. Nous nous sommes rattachés à leurs mots et leurs cadeaux de départ. Ce soutien n’a pas de prix dans un tel projet ! Encore merci à tous  Mais ne l’oubliez pas, durant le raid, le soutien le plus précieux est celui de la personne assise à côté de soi dans la voiture. Cette relation humaine 24/24 10J/10J permet d’aller de l’avant quoiqu’il arrive !

So What?: Comment étiez-vous organisées, notamment pour la conduite et autres ?

Julie & Marlène: Avec plus de 6 000km à effectuer, autant vous dire que nous nous sommes partagées la route à quelque chose près ! OK, on doit l’avouer, nous étions très complémentaires et nous en avons profité pour changer plusieurs fois de conducteur en plein milieu de l’autoroute, du désert ou d’une ville !
La boussole, une carte, des bruits de moteur, des appréhensions sur ce qui ce passe ne sont pas toujours faciles à gérer quand on est au volant. Fallait bien aviser au cas par cas !
Nous sommes désormais un équipage prêt à faire face à toute épreuve, nous pouvons recommencer !

So What?: Quel est le meilleur souvenir que vous retiendrez de ce défi et qui restera gravé dans votre mémoire?

Julie & Marlène: C’est en faisant du hors piste avec nos amis rencontrés deux jours auparavant que nous avons découvert des paysages splendides ! Aucun signe de vie à l’horizon ! Nous avons alors décidé de nous arrêter déjeuner là, au milieu de nul part. Boîtes de thon + salade de fruits + tam tam + deux 4L + 4 Trophistes = Le bonheur !

So What?: Forcément, quel a été votre moins bon souvenir?

Julie & Marlène: L’appréhension que nos copains du 4L trophy ne puissent pas partir à l’étape marathon. Suite à notre hors piste de deux jours auparavant, nous n’avions pas du tout ménagé nos chères 4L… De leur côté, la voiture enchaînait les pannes et nous devions tous passer un contrôle mécanique
pour pouvoir faire l’étape marathon, 2 jours dans le désert libre avec un bivouac sauvage.

So What?: Qu’est-ce que vous avez trouvé le plus dur durant cette aventure?

Julie & Marlène: Etant des filles, on dira ouvertement que les conditions d’hygiène sont plutôt douloureuses et encore, on s’habitue … Quatre jours sans douches avec uniquement des lingettes bébé sont bien pire que de ne pas manger une journée ou uniquement des conserves !

So What?: Avez-vous eu des soucis techniques avec votre véhicule? Si oui, avez-vous pu mettre en pratique vos préparations techniques d’avant course?

Julie & Marlène: Comment dire ?! Nous avons eu quelques pannes mineures comparé aux autres (changement de longerons, des joints de culasse, …) Nous en sourions même : un klaxon perdu lors d’un ensablage, les fusibles des feux stop et clignotants arrière en panne et un rétroviseur qui tombe en plein milieu d’une ligne droite dans le désert. Autant vous dire que deux filles pouvaient clairement y arriver même si ça nous a valu quelques frayeurs ! Niveau sécurité, nous avons dû tenir le rétro à la main autant que possible pour éviter de rentrer dans quelqu’un : oui, dans le désert sans route, on se double tous par la droite ou la gauche !
Nos cours de mécanique nous ont finalement juste permis de faire les vérifications quotidiennes de la voiture ou encore d’aider des équipages masculins en panne et désespérés !

So What?: Pouvez-vous nous raconter une (ou plusieurs) anecdote(s) drôle(s), comme vous voulez?

Julie & Marlène: Le départ de l’université de Rabat après un réveil en catastrophe ! Pour la petite anecdote : il pleuvait le samedi soir lorsque nous sommes arrivées à Rabat. Nous avons donc décidé de dormir dans notre superbe 4L fourgonnette ! Nous avons tellement bien dormi que des messieurs de l’organisation ont dû venir frapper à notre porte pour nous réveiller à….10h. Le départ était à 7h ! Evidemment nous nous sommes faites remarquer pour tout le raid avec cette anecdote…

So What?: Et une autre (ou plusieurs) plus sérieuse(s)?

Julie & Marlène: La rencontre des marocains ! Cette aventure s’est couplée avec la rencontre d’innombrables marocains : au bord des routes, dans les villages, en plein souk, dans les écoles, en plein désert, de partout nous rencontrions des personnes prêtes à nous aider en échange d’un carambar ou d’un sourire. Un véritable esprit d’entraide et de troc envers tous les trophystes !

So What?: Comment s’est déroulée la course entre vous, qu’est-ce que cela apporté à votre relation?

Julie & Marlène: Cette aventure nous a clairement permise de nous retrouver, de mieux se connaître et surtout « au naturel », en dehors de nos zones de confort. La course est une aventure qui permet d’avancer à deux quelques soit le moment de bonheur ou de peur. Ce n’est pas pour rien que l’on parle de sport automobile. Un équipage est comme une équipe de sport collectif qui n’a qu’un seul objectif en tête. Ainsi, la communication, l’empathie et l’adaptation à l’autre sont essentiels pour conserver une bonne ambiance entre les 4 tôles de la 4L !

So What?: Est-ce que le fait d’avoir participé à ce défi vous a donné envie d’accomplir d’autres projets ou des défis de ce genre?

Julie & Marlène: Complètement ! Nous voilà pleine d’énergie pour le suivant projet : trouver un CDI !
Pour rester dans le domaine des courses automobiles, nous nous sommes donné rendez-vous dans 10 ans pour le Trophée Rose des Andes, rallye 100% féminin en Argentine.
A 35 ans, mariées ou non, avec enfants ou non, nous lâcherons tout pour nous évader en Amérique du Sud pour réaliser ce rêve et vivre de nouveaux moments magiques ! Messieurs, c’est annoncé et écrit !

So What?: Donner 3 à 5 mots pour résumer votre aventure?

Julie & Marlène: Bonheur, peur, système D, pas de douches, vie au jour le jour !

So What?: Avez-vous une phrase pour motiver les futures participantes 2015?

Julie & Marlène: Let’s do it ! Un projet qui nécessite beaucoup de travail en amont mais qui en vaut plus que la peine ! Vivre 10 jours d’aventures de ce genre tout en perdant les repères quotidiens ne sont qu’enrichissant personnellement et vous vaudront des milliers de sourires à votre passage !

So What?: Merci Julie et Marlène et à bientôt pour de nouvelles aventures!!!

Sans-titre-1

Laisser un commentaire