Proposer un article

Ivre ou amoureux ?

Écrit par le 21/06/2015 et modifié le 3/07/2015 - Amour - 1 commentaire »

Certes, les chiffres du chômage sont alarmants ; OK, Roland-Garros nous a fait vivre des moments palpitants ; je vous l’accorde, la FIFA vit un scandale retentissant, mais tout ça n’est RIEN comparé à l’information de plus HAUTE importance que je m’apprête à vous divulguer…

Ivre ou amoureux

Imaginez vos prochaines vacances avec votre amoureux sur une plage déserte à St Barth (bah oui tant qu’à faire, autant voir beau et grand). Maintenant fermez les yeux. Vous êtes main dans la main, yeux dans les yeux, à fouler, sous un coucher de soleil rougeoyant, avec votre bien-aimé(e), le sable chaud et les vaguelettes fraîches. Tout votre corps s’emplit d’un langoureux frémissement et d’un profond sentiment d’amour et de bien-être. Vous le savez, vous le sentez, c’est lui ou elle pour la vie (ou en tout cas jusqu’à la fin des vacances quoi). C’est bon ? Vous visualisez là ? Bon… Et bien si maintenant je vous disais qu’en fait, vivre ce moment d’euphorie amoureuse, c’est tout comme se prendre une grosse cuite, vous en penseriez quoi ??

Eh oui, on s’en doutait, on le pressentait même. D’ailleurs, l’expression “ivre d’amour” nous avait mis la puce à l’oreille mais c’est maintenant tout à fait officiel… Mesdames et Messieurs, il a été prouvé, étude scientifique à l’appui, qu’être fin saoul ou être amoureux égalent même combat !

En effet, des chercheurs de l’université de Birmingham ont récemment publié dans la revue scientifique Neuroscience and Biobehavioral Reviews l’information selon laquelle l’ocytocine encore appelée “hormone de l’amour” provoque exactement les mêmes comportements… que l’alcool.

Pour le positif : dans les 2 cas on est plus empathique, on va vers l’autre, on se sent pousser des ailes, on est moins stressé même. Mais pour le négatif en revanche, gueule de bois ou prise de tête avec sa moitié : on peut facilement devenir plus jaloux, méfiant, exclusif, voire agressif.

Édifiant mmm ? Alors, verre de vin ou gros câlin, à vous de choisir l’ivresse qui vous convient !

Quelque chose à ajouter ?

  1. Marie-Aube - 21 juin 2015 à 13 h 58 min

    Tellement pas romantique de se demander si l’amour est chimique, hormonal, scientifique… Et la comparaison avec une bonne cuite non plus ! ^^

Laisser un commentaire