Proposer un article

J’ai jacassé avec la créatrice de LeBestiaire

Écrit par le 25/09/2012 et modifié le 27/09/2012 - Coquette, Mode, Thème du mois - 1 commentaire »

Délaissant le temps de chien de ce jeudi de septembre pas des plus joyeux, c’est avec beaucoup de plaisir que je me suis invitée dans l’appartement-atelier très cosy de Marie Rouillier, la créatrice de la griffe « LeBestiaire ». Avide de sujets « bêtes », je ne pouvais résister à ses œuvres textiles si animales…

Marie Rouillier, créatrice de LeBestiaire

Les mains occupées entre mon stylo et le – gros – chat alangui qui réclamait des caresses, j’ai écouté Marie raconter la genèse de son succès, entre deux gorgées d’un chouette thé aux agrumes (lorsque je pouvais libérer une de mes mains pour accéder à ma tasse, bien sûr, je ne suis pas une pieuvre).

Un pan de mur avec croco et chouette…

Sortie depuis une dizaine d’années des Arts Appliqués Duperré, Marie a depuis bien roulé sa bosse, dans les projets les plus divers. Elle a été tour à tour styliste photo, assistante de créateur, assistante attachée de presse, styliste textile pour un designer parisien… avant de se retrouver au chômage. Elle a dû alors rebondir, tel un kangourou. Elle se lance dans la confection de vêtements simples, mais elle abandonne sa marque malgré un succès naissant, car la couture n’est pas sa tasse de thé, elle lui préfère broderie, dessin et autres bidouillages textiles. Puis elle lance un site internet de créateurs avec une amie. Mais lancer une nouvelle boutique dans la fourmilière du Net était aussi utile que peigner une girafe…

Un petit coin d’atelier

Après avoir repeint plusieurs fois son appartement, dans lequel elle tournait comme un lion en cage, Marie dessine une spectaculaire fleur sur le mur de sa salle de bain… Devant ce pan de mur, elle a une illumination : voilà ce qu’elle veut faire ! Dessiner, peindre, customiser, en un mot, laisser galoper sa créativité, c’est ça son dada. Oui, mais sur quel support ? Le textile s’impose comme une évidence, et voilà la jeune femme qui prend le taureau par les cornes et bricole en deux temps trois mouvements son premier sweat-shirt de la collection « Volatiles ». Elle l’essaie, hésite, se dit que c’est importable, qu’il faut avoir envie de transformer tout le monde en piaf, que ça ne casse pas trois pattes à un canard, poste finalement sa création sur Facebook et attend les retours. Surprise, ils tombent comme des mouches sur le réseau social et sont tous positifs ! Marie crée alors plusieurs pièces et organise une vente chez elle, où les deux propriétaires remplis de flair de la boutique Les Vignoles la démarchent. Ils lui proposent d’imaginer une collection d’une vingtaine de pièces sur le thème des pigeons parisiens. LeBestiaire était officiellement lancé.

Le premier sweat-shirt LeBestiaire

Depuis, ses tops, sweats et T-shirts cartonnent. Marie n’a jamais aucun invendu dans les pattes et touche une clientèle très large, serpentant des adolescentes curieuses aux seniors stylées, en passant par les femmes enceintes et une poignée d’hommes (LeBestiaire lance une collection homme cet hiver). De quoi être aussi fière qu’un paon ou gaie comme un pinson… mais la créatrice garde les pieds sur terre et s’étonne encore de créer un tel buzz fashion.

Une création portée

Entre belles rencontres, coups de chance et œil de lynx toujours à l’affût des merveilles dont regorge le monde animal et végétal, Marie a tissé sa toile au fil de projets éclectiques qui lui interdisent de s’ennuyer, même quand ses journées durent de potron-minet à l’heure où les chouettes se mettent en chasse… Mais le plaisir de tout faire et de voir ses créations vivre lui apporte la bouffée de motivation nécessaire pour accepter de nombreux projets et courir plusieurs lièvres à la fois.

Série Octopus

Série Plumes

Pour conclure, les créations de LeBestiaire sont des pièces uniques et artisanales pas piquées des hannetons !

Vous pouvez retrouver cet oiseau rare sur http://lebestiaire-paris.blogspot.fr/ ou www.facebook.com/LeBestiaire.paris.

Les photos 1, 2 et 3 sont de mon fait. Les autres m’ont gracieusement été fournies par LeBestiaire.

Quelque chose à ajouter ?

  1. Mulot - 3 octobre 2012 à 19 h 36 min

    Je suis totalement sous le charme aussi … c’est si beau ce qu’elle fait !

Laisser un commentaire