Proposer un article

J’arrête de me ronger les ongles (semaine 1)

Écrit par le 6/06/2016 et modifié le 6/06/2016 - Beauté, Psycho - 0 commentaire

1/3 des Français, en particulier les enfants et les adolescents, serait touché par un trouble obsessionnel compulsif (TOC) qui semble pourtant être un geste banal : se ronger les ongles. Ce TOC, appelé onychophagie par les médecins, est provoqué par le stress, l’anxiété, l’habitude, l’ennui… Devinez quoi ? Je me ronge les ongles depuis l’âge de 9 ans (ainsi que les peaux parfois jusqu’au sang, ce qui douloureux). Il m’est déjà arrivé d’arrêter quelques jours, quelques semaines, mais cette mauvaise habitude revient toujours. Je vous propose de suivre ma progression sur 2 mois et de tenter d’arrêter de vous ronger les ongles avec moi !

arrêter de ronger ses ongles
 

Une manie pas si inoffensive que cela

 
Véritable addiction, problème psychologique, physique mais aussi esthétique. Il existe différentes méthodes existent pour échapper à cette manie. Certains pencheraient pour l’hypnose, d’autres pour des traitements médicaux, des thérapies.

Tout d’abord, il nous faut trouver la motivation d’arrêter de nous ronger les ongles. Et se poser cette question : pourquoi arrêter de se ronger les ongles ?. Il faut se rendre à l’évidence, avoir les ongles et les peaux rognés n’est pas esthétique – et parfois j’ai même honte de montrer mes mains. Dans le monde du travail ou dans les relations personnelles et intimes, cette fâcheuse habitude peut poser un réel problème. Aussi, avec de beaux ongles longs au bout de nos jolies mains on peut se faire des manucures, mettre du vernis… Et pour les beauty addicts, c’est une motivation supplémentaire !

De plus, se ronger les ongles n’est pas hygiénique : les mains et les ongles sont couvertes de germes, bactéries, virus, parasites. On peut donc se retrouver sujette à des infections (abcès, panaris) ou bien encore des infections internes (diarrhées, gastros, infections buccales, herpès…). Des pathologies peuvent même apparaître, notamment au niveau de la dentition, de la gencive, du palais. On se rend vite compte que cette petite manie en apparence bénigne ne l’est en réalité pas.
 

A vous (et moi) de jouer !

 
Ensuite il faut se demander comment arrêter. Et ce n’est pas une tâche aisée ! Tout comme arrêter de fumer, de boire… Car le fait de se ronger les ongles est une addiction. Avec de la motivation et de la détermination, c’est toutefois réalisable ! Plusieurs méthodes existent pour aider à cesser de se ronger les ongles : les vernis spéciaux, les pansements, la méthode du doigt par doigt (elle consiste à arrêter de se ronger les ongles doigt après doigt pour se déshabituer progressivement)… A vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Au bout de quelques temps cette fichue manie vous quittera.

Semaine 1 – jour 1 :

13128612_10206598155212716_1114388814_o                  13128761_10206598155292718_1579597606_o

Rendez-vous la semaine prochaine pour voir mon évolution !

Laisser un commentaire