Proposer un article

Portrait : June & Lula, la musique à 2 voix

Écrit par le 20/05/2013 et modifié le 12/11/2014 - Musique, Portraits - 1 commentaire »

June & Lula, on vous en parlait il y a quelque temps sur So What?, comme d’un véritable coup de cœur musical. Leur premier album Sixteen Times réunissait 12 morceaux inspirés de la musique à la fois folk, blues et country, le tout saupoudré de malice et de bonne humeur. 2 voix qui se marient à la perfection, pour une sublime harmonie. Si on vous en reparle aujourd’hui, c’est parce que leur deuxième album  Yellow Leaves sera disponible dès le 27 mai 2013!

Pour les voir sur scène :

10 avril 2013 à Fribourg (Suisse) au Nouveau monde
12 avril 2013 à Juvizy sur Orge (91) à l’espace Jean Lurçat
29 mai 2013 à la Boule Noire, Paris.
5 juillet 2013 au festival la ferme électrique, Tournan en Brie
11 juillet 2013 au festival les estivales du canal, Vierzon
18 juillet 2013 au festival les indézicables, Annecy
19 juillet 2013 au jazz festival, Montreux (Suisse)

Laissons-leurs la parole :

Mais qui sont …. June et Lula ?

Photo :

Nom : Céline (June) et Tressy (Lula)
Dates de naissance (indiscret, non? Ça commence bien hein?) : J&L 1988
Lieu de naissance : June née au Guatemala / Lula née en France
Profession : Autrices compositrices interprètes

 

Pour vous connaître un peu mieux…

Quel est votre chanteur/chanteuse/groupe préféré, et ceux qui ont inspiré votre musique :
June : Il y en a plein… je cite ceux et celles du moment : ces derniers temps je me nourris principalement de Antony and the Johnsons et Keny Arkana
Lula : Ella Fitzgerald, Nina Simone, Louis Prima, Dick Annegarn, Simon Autain … pour n’en citer que quelques uns !

Film préféré et pourquoi :
June : Les derniers films à m’avoir marqués sont : Pariah, A Marine Story, XXY, Erin Brockovich… Et là on comprend que mon sujet de prédilection en ce moment c’est les questions de sexualité, de genre, les féminismes.
Lula : La famille Tanenbaum (Wes Anderson), Les portraits (Alain Cavalier), The host (Bong Joon Ho), La vie est une goutte suspendue (Hormuz Key) … il y en a beaucoup … divers et variés … ce sont des films qui ont pour points communs beaucoup de poésie et une philosophie de vie très positive, ce sont des films qui me procurent énormément d’émotions, qui me font me sentir bien.

Livre préféré et pourquoi :
June : J’ai lu récemment Black Feminism, qui est un regroupement de textes de femmes féministes Noires américaines, ça m’a passionné parce que le féminisme devrait permettre à toutes les femmes de se rassembler pour lutter pour leurs libertés, donc je pense qu’il est important pour moi en tant que blanche de la classe moyenne de prendre conscience de mes privilèges et de m’ouvrir à d’autres réalités.
Lula : L’écume des jour de Boris Vian, c’est un auteur que j’adore, je n’ai encore jamais lu de livre aussi bien écrit et faisant appelle à ce point à l’imagination. C’est un livre qui dévoile une réalité, un autre mode de fonctionnement et dans lequel, quelque part, je me retrouve.

Une petite manie / habitude :
June : J’aime peindre en noir et blanc.
Lula : Je ris beaucoup la nuit quand je dors.

Guilty pleasure / petit plaisir (pas forcément sexuel hein?!) :
June : Aller me promener et flâner dans les parcs, regarder les gens.
Lula : Découper des trucs … j’ai la folie des ciseaux.

 

A propos de votre profession

Avez-vous toujours voulu faire ce métier?
June : Non, je dirais même que je n’avais jamais osé espérer pouvoir faire ce métier. Même si je travaillais pour, je ne me faisais pas d’illusions quand au peu de chances que nous avons de vivre de la musique. Je me voyais plutôt accompagner des artistes, ou devenir technicienne, ou trouver un job alimentaire et ça m’aurait très bien convenu ! Je considère donc que c’est une chance incroyable que nous avons avec June&Lula et j’essaie d’en profiter au maximum.
Lula : Je chante depuis que j’ai 6 ans, je n’ai jamais imaginé ma vie en dehors de la musique, c’est ce que j’ai toujours voulu faire. Nous avons effectivement beaucoup de chance de pouvoir en vivre, pour le moment, mais quoi qu’il arrive, la musique prendra toujours toute la place dans ma vie.

Expliquez-nous votre profession au quotidien :
June & Lula : Il y a plusieurs quotidiens. Les phases de création sont des périodes à la maison, pendant lesquelles nous composons et travaillons notre musique. Les périodes de tournées se résument à de longues heures en camion, de bons coups d’adrénaline avant les concerts, rencontres avec le public, des chambres d’hôtel qui se suivent et se ressemblent, des retours à la maison très fatiguées, juste le temps de dormir et on repart !

Racontez-nous vos débuts :
June & Lula : Nous jouions à Paris sur les terrasses des cafés et dans les bars. Nous avons très vite rencontré notre producteur Christian Herrgott, puis presque sans transition, nous nous sommes retrouvées en studio. Les deux années de promo et tournée qui ont suivies ont passé à une vitesse folle, avec en même temps l’impression d’avoir vécu 10 ans en un. Donc nos débuts sont comme une hyper-accélération.

Quelle est la philosophie de votre nouvel album Yellow Leaves ? :
June & Lula : Philosophie est un bien grand mot qui fait un peu peur ! Nous dirions plutôt que nous avons continué sur notre chemin de prédilection : l’écriture pour deux voix, et des sujets qui nous touchent.
La musique tend plus vers la pop ou le swing car nous avons évolué chacune musicalement vers des styles autres que le blues, folk, country qui caractérisait franchement le premier disque.
Les thèmes abordés dans les paroles sont plus engagés, plus tournés vers l’extérieur (expulsions de Roms, personnes sans-abris dans les villes, traite des animaux, hétérosexisme) mais aussi nos sentiments personnels sont toujours présents, et cette fois les thèmes de la séparation et de la disparition sont très présents.

3 choses que vous aimez dans votre profession :
June : Il y en a plus de trois !! Monter sur scène, jouer sur scène, descendre de scène, rencontrer le public, rencontrer des personnes sur la route qui ont des projets extraordinaires et qui se battent pour leurs idées, écrire une chanson et l’aimer, la partager avec Lula, sentir les deux voix se mélanger, la partager avec nos musiciens…
Lula : Complètement! J’ajouterais à tout cela le plaisir de se lever le matin en sachant qu’on fait le métier qu’on a toujours rêvé de faire, même si ce n’est pas facile tous les jours !

3 choses que vous n’aimez pas dans votre profession :
June : Se confronter à des personnes qui pensent savoir mieux que nous qui nous sommes et ce que nous devrions faire.
Lula : Dans notre profession, comme dans toutes les autres malheureusement, il est souvent très difficile de se faire entendre quand on est une femme. C’est un milieu très masculin et c’est très pesant …
C’est aussi un métier où l’on se remet tout le temps en question parce que les personnes qui nous entourent attendent beaucoup de nous, et évidemment, nous faisons aussi parti de ces personnes !

Quelles sont les réactions les plus drôles ou marquantes quand vous parlez de votre profession :
June : La plupart du temps, les gens avec qui je discute s’imaginent que je fais de la musique tout le temps, or il y a beaucoup d’autres aspects de notre quotidien qui sont tout aussi important : la communication, l’organisation, les relations entre les différents acteurs (maison de disque, tourneur, médias…).
Lula : A plusieurs reprises on m’a demandé lors d’interviews ou à la fin de concerts: « Et toi alors, tu n’es pas musicienne ? » Beaucoup de gens ne considèrent pas la voix comme un instrument, comme ils se trompent !

Des projets en vue ?
June & Lula : Une super tournée !

Quelque chose à ajouter ?
June & Lula : On espère vous croiser bientôt sur les routes !

 

N’hésitez pas à découvrir l’univers de June&Lula sur leurs pages Facebook et Youtube.

 

Propos recueillis par Neigeline Bunet

Quelque chose à ajouter ?

  1. Arnaud - 24 mai 2013 à 15 h 48 min

    Je vais aller les écouter!

Laisser un commentaire