Proposer un article

La Bible Manga

Écrit par le 2/02/2012 et modifié le 2/02/2012 - Cultivée, Livres - 0 commentaire

La Bible Manga est un projet japonais visant à présenter les textes bibliques aux jeunes générations. Sur cinq tomes de prévus, quatre sont actuellement sortis.
La mutinerie (volume 1) retrace la Genèse et l’Exode.
Les magistrats (volume 2) met en scène la gloire et le déclin des rois et des nations, de la conquête de la terre promise au règne du roi David.
Le messie (volume 4) décrit les Evangiles avec l’histoire de Jésus.
La métamorphose (volume 5) présente les Actes des apôtres après la résurrection de Jésus. Ce tome nous permet de suivre les premiers chrétiens et les débuts de l’Eglise.

Le volume 3 (Les messagers) illustrant l’épopée des prophètes paraîtra en octobre 2012.

BLF Europe
La mutinerie 12,50 euros
Les magistrats 12,50 euros
Le messie 9,90 euros
La métamorphose 12,50 euros

Ryo Azumi, née à Tokyo en 1959, débute sa carrière à l’âge de 23 ans. Elle rejoindra rapidement le magazine  Do-Jin-Shi du groupe Sakuga et en deviendra une contributrice régulière. Elle est principalement connue pour L’épée écarlate, un récit mélangeant légendes nordiques et Vikings.  En parallèle de son travail sur la Bible Manga, elle enseigne actuellement dans une école d’art à Tokyo.

Elle a rédigé les textes et illustré les deux premiers tomes de la Bible Manga (La mutinerie et les magistrats).

Kozumi Shinozawa, née à Nagoya en 1970, débute sa carrière à l’âge de 19 ans en remportant le premier prix d’un concours organisé par le magazine Ribon. Après avoir terminé ses études à l’Université des Arts figuratifs de Nagoya, elle part à New York pour développer son art. Aujourd’hui rentrée au Japon, elle exploite une ferme à Takayama avec sa famille.

Elle a rédigé les textes du tome 5 de la Bible Manga (La métamorphose) et illustré les tomes 4 et 5 (Le messie et La métamorphose).

Alors que j’étais en troisième, mon professeur de français, athée notoire, nous avait fortement encouragés à lire la Bible qui était pour lui un véritable roman d’aventures. Mais la taille (conséquente s’il en est) de la bête m’avait franchement découragé à l’époque. Aussi bien sûr le format manga était trop tentant pour que je laisse passer l’occasion. Et, si le but avoué est de faire connaître les textes anciens aux jeunes générations par un biais très abordable et attrayant, il m’a été impossible de ne pas repenser à cette phrase de mon ancien prof. Qui eût cru que l’ancien testament ressemblât autant à une version old-fashion d’un quelconque soap opera !
En définitive, que vaut cette adaptation ? Malgré le risque évident encouru par les mangakas, ce manga est un franc succès (il a reçu plusieurs récompenses, notamment le prix Gabriel en 2009 et le prix de la BD chrétienne au festival d’Angoulême). Bien sûr, le pari était audacieux, l’entreprise assez hasardeuse, et certains puristes risquent de ne jamais s’en remettre. Après tout, on est en droit de se demander comment cinq tomes peuvent reproduire fidèlement un tel pavé sans trahir le message principal. Pourtant l’ancien et le nouveau testament y sont exposés à la fois avec respect et pourtant de façon très claire. Mais l’ancien testament, plus proche du roman d’aventures que le nouveau, qui lui est un véritable traité de philosophie, se prête mieux à l’adaptation en manga et j’ai une préférence marquée pour les deux premiers tomes (ne serait-ce que graphiquement) que j’ai trouvés particulièrement addictifs.
Au final même les puristes devraient pouvoir supporter cette lecture (au bas de chaque page figurent les références aux textes adaptés) et quant aux non-croyants… Et bien les curieux qui n’ont pas le courage de s’attaquer à la Bible devrait commencer par là. Je n’ai personnellement pas cessée d’être fascinée par l’emprise que cette série de mangas a exercée sur moi dès les premières pages.

Laisser un commentaire