Proposer un article

La cuisine fleurie

Écrit par le 19/04/2012 et modifié le 31/03/2015 - C'est quoi le thème du mois ?, Cuisine - 2 commentaires »

Avril, c’est le mois fleuri sur So What ?. L’occasion rêvée pour vous parler des fleurs, oui …  mais dans l’assiette.

Les fleurs peuvent être simplement déposées , en touche finale et colorée sur un plat de chef, mais on pense peu souvent à VRAIMENT les cuisiner.

Quelles fleurs consommer ?

Attention, si toutes les fleurs sont belles au regard, toutes ne sont pas bonnes au palais.
Certaines sont même toxiques !

A titre d’exemple :
Giroflée, jonquille, lys, iris, muguet, narcisse, perce-neige, rhododendron, laurier rose ,,,
(liste très loin d’être exhaustive)

Les comestibles (et intéressantes gustativement) :
Acacia, bourrache, calendula , capucine, ciboulette, courgette, géranium, hibiscus, lavande, lilas, oranger, pâquerette, pensée, pissenlit, pivoine, primevère, rose, souci, sureau, thym, valériane, violette…

Où trouver des fleurs pour cuisiner ?

A bannir, l’idée de se fournir chez le fleuriste. Chaque plante est traitée chimiquement et donc impropre à la consommation.
Restent deux solutions :

  • cueillette sauvage, avec un guide imagé pour les novices. Au moindre doute sur la toxicité, montrer votre récolte à un pharmacien.

Comment les cuisiner ?

Fraiches ou séchées, la cuisine fleurie s’apprécie autant en sucré qu’en salé.
Inspectez-les pour vous débarrasser des éventuels insectes, passez les sous un filet d’eau et laissez égoutter sur un papier absorbant.
Retirez avec une pince à épiler le pistil et les étamines (notamment pour les convives allergiques au pollen)

 En Salé :

_ fraiche, pure, juste posée sur une viande, un poisson, une verrine apéritive.
_ mise à infuser dans la crème fraiche, pour une sauce fleurie et parfumée. Parfait avec le poisson.
_ séchée : mise à mariner une à deux semaine dans une bouteille d’huile neutre, puis filter.
Pour une vinaigrette estivale, ou pour finaliser et sublimer un plat.
Vous pouvez également aromatiser votre vinaigre de cette façon.
_ séchée, toujours, et malaxée avec du beurre. Essayez avec des fleurs de soucis ou d’œillet, par exemple.
_ farcies, comme c’est souvent le cas de la fleur de courgette, avec du fromage de style «brousse ».

Accord salé / fleur :

Fleur de thym => viandes rouges grilées
Fleur d’ agastache (anis hysope) => poisson
Fleur d’ail ou de bégonia (goût poivré) => velouté de tomate

 En Sucré :

_ en mousse ou crème dessert, il suffit de faire infuser vos fleurs fraiches (géranium, rose ou lavande) dans la crème ou le lait chaud, puis mixer le tout avant de confectionner votre dessert, en veillant à l’accorder avec une saveur douce, comme la vanille.
_ en beignet, comme les très classique beignet de fleurs d’acacia, de glycine ou de jacinthe.
_ séchées, dans la pâte d’un gâteau ou d’un cake.
_ fraiche, les fleurs de pensée, violette, mauve, lavande ou coquelicot donneront de la couleur a une salade de fruit légère.
_ transformez vos fleurs en sirop, en gelée ou confit. Vous pourrez ainsi les conserver et manger des fleurs en hiver !
_ cristallisez vos fleurs: tremper vos pétales dans un blanc d’œuf battu, saupoudrez de sucre en poudre et laisser sécher.

 

Vous voila parés pour parsemer des p’tites fleurs sur et dans toutes vos assiettes !

Neigeline Bunet

 

Quelque chose à ajouter ?

  1. Witchia - 19 avril 2012 à 10 h 41 min

    J’avais bien envie de tenter mais étant en ville sans jardin, j’ai regardé sur internet pour trouver des fleurs et c’est hors de prix !!! Autant manger de la truffe tous les jours… Donc si vous avez une adresse à des prix abordables, je suis preneuse.

  2. Voyageuse31 - 19 avril 2012 à 10 h 03 min

    C’est beau, aucun doute ! Mais est-ce bon ?
    J’ai déjà goûté de la glace à la lavande et à la rose, ce n’était pas mauvais…mais j’avais l’impression de manger du papier WC car j’associe cette odeur aux toilettes. Bizarre comme impression !!

Laisser un commentaire