Proposer un article

La femme parfaite est une connasse ! T2 – Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard

Écrit par le 25/01/2015 et modifié le 4/07/2015 - Livres - 1 commentaire »

 
La femme parfaite est une connasse ! T2 - Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard

Voici enfin la suite tant attendue de La femme parfaite est une connasse ! Pourquoi une suite ? Mais parce que la connasse ne meurt jamais ! Avec humour et légèreté, les auteurs continuent de s’attaquer à celle qui les fait tant culpabiliser : la “femme parfaite”.

La femme parfaite est une connasse ! Tome 2. Le retour…
Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard
Éditions J’ai Lu
Parution : octobre 2014
160 pages
5€


pub

 
Anne-Sophie Girard est une humoriste, comédienne et auteur née en 1981 à Montpellier. En 2013 sort La Femme parfaite est une connasse son premier livre coécrit avec sa sœur jumelle Marie-Aldine Girard, journaliste. Le livre a tout de suite un succès fou, jusqu’à être en rupture de stock chez les libraires ! Il reste 5 semaines premier des ventes. (source YouHumour).

 
Bon alors là, allons-y sans détour. Dans les suites qui ont été les plus attendues AU MONDE, il y a bien sûr eu : Le Retour du Jedi, Retour vers le Futur 3, et Gremlins 2 (bien sûr !), mais celle qui surpasse, et de loin, toutes ces suites ; c’est bien entendu, le retour de la connasse !

Eh oui, sonnez hautbois, résonnez musette, il est enfin arrivé : La femme parfaite est une connasse ! (2), is back ! Pour notre plus grand plaisir. Mais on ne va pas se mentir, ça a un petit goût de réchauffé. Pas tant parce qu’il y a des redites mais parce qu’on n’a plus vraiment le fabuleux effet découverte/surprise qui nous a enchanté dans l’opus numéro 1.

Et comme le disent les sœurs Girard, sans avoir lu l’édition 1, vous pouvez tout à fait vous délecter de celui-là ! Mais hormis quelques belles pépites, pas autant d’éclats de rire que précédemment.

Mais bon, c’est tellement sympa et vite lu que ce serait dommage de s’en priver. Pour un petit avant-goût voilà quelques morceaux choisis triés sur le volet :

Règle n°11 : on arrêtera de dire qu’on est célibataire. On est parisienne, nuance !

Pense-bête à l’usage des filles qui veulent comprendre les connasses –> Elle dit : “c’est tout à fait ton style !” = Elle pense : “Tu as un style dégueulasse et/ou de merde” ; Elle dit : “Tu es drôlement sexy”= Elle pense : “Vulgaire! C’est “vulgaire” le mot que je cherchais en fait. ; Elle dit : “Samedi ? Pourquoi pas, à voir…” = Elle pense : “A voir… si VRAIMENT j’ai rien de mieux à faire” ; Elle dit : “c’est pas du tout comme ça que j’imaginais ton mec” = Elle pense : “Il est moche”.

Comment savoir qu’il faut fuir cette soirée : Tout le monde est bourré… sauf vous / Personne n’est bourré… sauf vous. / Quelqu’un a changé la musique alors que vous commenciez à entamer votre fameuse chorégraphie sur Toxic de Britney Spears. / On vous demande de quitter vos chaussures à l’entrée / Vous êtes la seule personne déguisée / Il n’y a que des couples, vous êtes la seule célibataire… l’horreur !!

Les textos entre copines : Étape 1 = la validation d’un texto, ou comment polémiquer 23 minutes sur l’éventuelle utilisation du terme “coucou” en introduction, Étape 2 = Mais sois précise, il t’as écrit “je t’appelle”ou “on s’appelle” ?!, Étape 3 = “Pourquoi je lui ai envoyé ça ?!!!”

Règle n°13 : on ne dira pas qu’on n’a mangé qu’une salade verte si on l’a accompagnée de deux panières de pain.

Règle n°15 : on n’utilisera plus le terme “simuler” mais plutôt “encourager”.

Vous l’aurez compris, ça fait du bien de voir qu’on n’est pas seules quoi. 🙂

 

Par Mam’zelle SOU
Retrouvez mes articles et billets d’humeur sur www.mamzelle-sou.com

Quelque chose à ajouter ?

  1. Marie-Aube - 25 janvier 2015 à 12 h 43 min

    Ah ah la chick-litt…
     
    Les extraits de l’article me donnent envie de fuir – ce qui était le cas déjà avec le titre. Je trouve que ça fait beaucoup de clichés et de “blagues” déjà entendues 1 000 fois…
     
    Les femmes lisent beaucoup plus que les hommes, et ce, depuis bien avant l’apparition de ce nouveau “genre” littéraire (la chick-litt ou littérature de filles), je ne vois donc pas trop l’intérêt ni la raison de nous faire passer (les femmes) pour des petites choses écervelées ne comprenant que : les vêtements (ou chaussures), les hommes, les régimes, les copines…
     
    Mes poils se hérissent devant ce genre de livres… J’ai essayé d’en lire, et plusieurs même! Généralement quelques pages bien choisies suffisent : le début, on repère le nom DU garçon, on lit quelques pages au milieu quand on voit le nom du garçon éventuellement, on lit les 5 dernières pages et on a tout compris, et c’est dommage…
     
    Bref, ce n’est pas ma tasse de thé quoi. 😉

Laisser un commentaire