Proposer un article

La fille du rivage Gadis Pantai – Pramoedya Ananta Toer

Écrit par le 10/12/2017 et modifié le 6/11/2018 - Livres - 0 commentaire

Gadis Pantai est la fille d’un pécheur, elle vit avec ses parents dans une village côtier au nord-est de Java. Elle a 14 ans lorsqu’un aristocrate d’une ville voisine la demande en mariage. Gadis Pantai doit alors aller vivre chez son nouveau mari et découvrir la vie étriquée d’épouse soumise.

 

Résumé

Début du XXème siècle. Gadis Pantai est la fille d’un pécheur, elle vit avec ses parents dans une village côtier au nord-est de Java. Elle a 14 ans lorsqu’un aristocrate d’une ville voisine la demande en mariage. Gadis Pantai doit alors aller vivre chez son nouveau mari et découvrir la vie étriquée d’épouse soumise.

La fille du rivage Gadis Pantai
Pramoedya Ananta Toer
Éditions Folio
Paru le 14 septembre 2017
352 pages
7,80€

Auteur

Pramoedya Ananta Toer (1925-2006) est auteur. Ses romans ont été traduits dans de nombreuses langues. Il est aussi connu pour son combat politique contre la puissance coloniale hollandaise puis contre le régime de Suharto (Président de la République d’Indonésie de 1967 à 1998). Son engagement politique lui a valu d’être incarcéré puis assigné à résidence pendant de nombreuses années. Pramoedya Ananta Toer est considéré comme le plus grand écrivain indonésien.

Notre avis

J’avais très envie de découvrir un pays, une culture, un auteur qui me sont inconnus.

Je suis rapidement entrée dans l’histoire. Gadis Pantai est toute jeune, innocente, et on découvre avec elle la vie dans une maison d’aristocrate « en ville », loin du petit village de pécheurs dans lequel elle est née. Une nouvelle vie qui l’effraie et qui est bien ennuyeuse et surtout, la prive de toute liberté et individualité.

Mais je me suis ensuite ennuyée. Le rythme est lent, les dialogues avec Gadis Pantai, innocents, sont touchants au début, niais ensuite. L’héroïne ne fait rien de ses journées – elle n’en a pas le droit – et le lecteur, qui suit uniquement son point de vue, s’ennuie avec elle.

La fin est triste mais un peu optimiste, mais ce genre d’histoire, réaliste, peut-il se terminer de manière agréable ? L’auteur raconte l’histoire – vraie – de sa grand-mère dans ce roman.

J’ai donc un avis mitigé sur ce roman. J’en ai apprécié l’atmosphère, le dépaysement, mais je me suis un peu ennuyée aux côtés d’une héroïne pas très intéressante, à la vie dure.

Laisser un commentaire