Proposer un article

La lavande : espèces les plus connues et propriétés

Écrit par le 22/05/2020 et modifié le 21/05/2020 - Beauté - 0 commentaire

La lavande c’est un peu comme la madeleine de Proust, il suffit d’en écraser doucement quelques fines fleurs entre les doigts pour que surgissent images et souvenirs : un champ traversé d’allées vertes et mauves, un soir en Provence, comme dans un tableau impressionniste, le tiroir grinçant d’une vieille commode pleine de draps propres ou le sillage raffiné laissé par un inconnu que l’on ne reverra jamais. À chacune son histoire. Voici quelques pistes pour partir sur les traces de la mythique lavande !

 
La lavande : espèces les plus connues et propriétés

La lavande, de tout temps

La légende raconte que l’on trouvait de la lavande, parfois appelée « nard » dans l’Antiquité, dans les fameux jardins suspendus de Babylone. De source plus sûre, on sait qu’elle était utilisée par les Perses, les Égyptiens, les Grecs, les Romains et les Celtes : plante noble, elle rentrait dans la composition des baumes et des onguents, servait à purifier l’air ou encore à parfumer les bains. Au Moyen-âge, la lavande est cultivée dans les jardins des simples des monastères chrétiens, aux côtés d’autres plantes célèbres, sauge, romarin, verveine ou encore camomille. À la Renaissance, l’essor de la parfumerie consacre l’histoire d’amour entre lavande et parfums ; son essence entre dans la composition du premier parfum, la célèbre Eau de Hongrie. Elle deviendra plus tard sans surprise un ingrédient indispensable des créations du célèbre gantier-parfumeur parisien, Jean-François Houbigant, au XVIIIème siècle.
 
La lavande : espèces les plus connues et propriétés

Lavande, lavandes

Si vous avez certainement en tête l’odeur de la lavande, sauriez-vous pour autant reconnaître l’odeur de la lavande vraie, celle du lavandin, plus camphrée, ou de la lavande aspic ? Il y a en réalité des dizaines d’espèces de lavandes qui se distinguent par leur fragrance, leur couleur (du rose laiteux au violet bleuté en passant par le mauve), leur origine géographique ou encore l’altitude à laquelle elles ont poussé. Voici les variétés les plus communes.

La Lavandula angustifolia ou vera

Dite Lavande fine, Lavande vraie ou Lavande officinale. De couleur bleu lavande, cette variété à l’odeur exquise et prisée des parfumeurs peuple les collines et les basses montagnes du bassin méditerranéen. Emblème de la Provence, les randonneurs peuvent rencontrer ce sous-arbrisseau jusqu’à 1 300 mètres d’altitude sur les versants sud des Alpes.

La Lavandula Spicaou Lavande aspic

Ce petit arbuste se distingue par ses fleurs violet pâle, agencées en épis au sommet de longues tiges. Il pousse dans le Sud de la France, mais surtout en Espagne, au Portugal et en Afrique du Nord, le plus souvent près de la mer et fleurit tardivement, fin-août.

La Lavandula burnatii ou hybrida

Appelée Lavandin. Il s’agit d’un hybride issu du croisement entre les lavandes officinale et aspic, pollinisées naturellement par les abeilles à environ 800 mètres d’altitude. Amplement cultivé de nos jours, il en existe trois variétés principales : le lavandin super, le lavandin grosso et le lavandin abrial. Moins délicats que les lavandes et plus faciles à cultiver, les lavandins offrent en outre des rendements supérieurs. Ceci explique le moindre coût de leur huile essentielle et son utilisation fréquente en aromathérapie et en parfumerie.
 
La lavande : espèces les plus connues et propriétés

© Neuchâtel Herbarium

Lavande, médecine et aromathérapie

De nombreux récits et légendes attestent du lien très ancien entre lavande, hygiène et médecine. En témoigne l’étymologie du mot « lavande », dérivé du verbe latin lavare soit « laver ». Au Ier siècle apr. J.-C., le médecin et botaniste Dioscoride ainsi que Pline l’Ancien, dans son Histoire naturelle, mentionnent plusieurs espèces de lavande. À Rome, la lavande était utilisée pour ses propriétés astringentes, purifiantes et insecticides. Les courtisanes recouraient aussi à cette plante mythique, par le biais d’onguents odoriférants et protecteurs. Quant à Néron, il l’intégrait à ses philtres antipoison et s’en servait pour combattre ses désordres intérieurs. Galien, père de la médecine européenne, avait classé la lavande dans ses listes d’antidotes contre les poisons et les piqûres.

La lavande continua d’être largement utilisée comme remède au fil des siècles. Aujourd’hui, les huiles essentielles de lavandes sont parmi les plus utilisées, du fait de leurs nombreuses vertus. Danièle Festy, aromathérapeute de renom, en distingue trois.

Attention toutefois, avant de vous lancer dans l’utilisation des huiles essentielles, il est indispensable de se renseigner sur leur dosage et la manière de les utiliser (diffusion, ingestion, massage…). Ne l’oubliez pas, ce sont des substances très puissantes qui peuvent être toxiques si mal utilisées.

L’huile essentielle de lavande officinale

C’est l’une des rares huiles essentielles à être tolérée par les jeunes enfants et pouvant être utilisée pendant la grossesse. Si vous devez n’acheter qu’une huile essentielle, ce sera celle-ci. Véritable panacée, elle possède d’innombrables propriétés. Elle est, entre autres :

  • antispasmodique, calmante, sédative et antidépressive ;
  • anti-inflammatoire et antidouleur ;
  • expectorante ;
  • cicatrisante, antiseptique et antibactérienne ;
  • décontracturante ;
  • digestive, diurétique, vermifuge ;
  • antimite.

L’huile essentielle de lavande aspic

Comme le laisse deviner son nom, cette huile essentielle est efficace contre les morsures de serpents. Voici quelques-unes de ses propriétés :

  • antitoxique et antivénéneuse ;
  • cicatrisante, incontournable pour soigner les problèmes dermatologiques (acné, psoriasis, escarres, brûlures…) ;
  • antidouleur (migraine, douleurs dentaires, névrite, zona) ;
  • fongicide (contre les mycoses dermatologiques, digestives, gynécologiques) ;
  • alliée de la sphère ORL (en cas d’otite, sinusite, bronchite, trachéite, rhinite, quinte de toux…) ;
  • antivirale ;
  • cardiotonique ;
  • décontracturante.

L’huile essentielle de lavandin super

Très courante et moins coûteuse que ses consœurs, elle possède moins de vertus, mais peut s’avérer utile dans certains cas :

  • antistress et calmante, elle aide à trouver le sommeil, à lutter contre les bouffées de chaleur ;
  • décontracturante, c’est l’alliée des sportifs ;
  • cicatrisante, elle apaise les peaux irritées et les démangeaisons ;
  • antidouleur, elle soulage des maux de tête et des migraines.

 
La lavande : espèces les plus connues et propriétés
 

La lavande serait-elle aussi une plante magique ? On peut le penser depuis que, ce petit matin de juillet 1965, un cultivateur de lavande provençal aurait vu des extra-terrestres s’intéresser à ses plants… légende ou réalité ? Rencontre du troisième type ou pas, la lavande recèle effectivement bien des trésors… accessibles à portée de main !

Laisser un commentaire