Proposer un article

La malédiction de Rowans – M. Carey, M. Perkins et A. Troy

Écrit par le 25/08/2017 et modifié le 8/08/2017 - Livres - 0 commentaire

Katie est américaine et saute sur l’occasion d’échanger son studio contre la maison d’Emily, Rowans Rise, en Angleterre, pour des vacances. Mais le domaine de Rowans cache de lourds secrets…

 

Résumé

Katie est américaine et saute sur l’occasion d’échanger son studio contre la maison d’Emily, Rowans Rise, en Angleterre, pour des vacances. Mais le domaine de Rowans cache de lourds secrets et Katie ne peut s’empêcher de tenter de percer le mystère de cette demeure…

La malédiction de Rowans
Mike Carey, Mike Perkins et Andy Troy
Éditions Delcourt
Paru le 31 mai 2017
112 pages
15,95€

Auteurs

Mike Carey est né en 1959 à Liverpool en Angleterre, il a étudié à Oxford et a été professeur pendant plus de 15 ans avant de se consacrer à l’écriture de comics. Il a été le président d’honneur du Festival BD de Contern, au Luxembourg, de juillet 2017.

Mike Perkins a d’abord été encreur puis dessinateur.

Andy Troy est coloriste.

Notre avis

Les 1ères planches mettent tout de suite dans l’ambiance : une enquête, un peu de surnaturel, du sang, des frayeurs, une maison hantée, des secrets bien cachés…

On entre rapidement dans l’histoire. L’héroïne, Katie, est agaçante (puérile, pas très agréable avec ses parents), mais elle se plonge entièrement dans la résolution du mystère entourant la maison de Rowans Rise donc on l’oublie un peu au profit des secrets du domaine. L’enquête de Katie est assez rapide, on aurait aimé une histoire en 2 albums au moins, mais on aime cette histoire de maison hantée, les fouilles dans le passé de ses occupants…

J’ai assez rapidement eu une idée de la solution du mystère, mais j’ai apprécié de lire l’album et de voir venir la conclusion, choquante, pas assez surprenant donc, mais bien amenée. On aurait aimé toutefois que l’explication aille un peu plus loin quand on apprend ce qu’est la « malédiction de Rowans ».

Les illustrations de Mike Perkins sont très sympa. Un cahier d’illustrations à la fin de l’album nous offre plus de jolies illustrations.

Un album plutôt sympa, un peu rapide, mais une bonne histoire à se mettre sous la dent pour se faire des petites frayeurs toutefois !

Laisser un commentaire