Proposer un article

La nuit appartient au tigre – Michel Honaker

Écrit par le 14/12/2018 et modifié le 14/12/2018 - Livres - 0 commentaire

Derek Ardo a quitté l’armée pour travailler dans l’humanitaire. Il commence une nouvelle mission dans une médiathèque dans un quartier nouvellement construit d’Aramsha en Inde. Il y croise Aparajita, une petite fille courageuse et amatrice de livres, Trishna, jeune femme qui fuit un mariage forcé, et un tigre mangeur d’hommes qui sévit dans le quartier. Un inévitable face à face s’engage alors entre l’homme et l’animal.

 

Résumé

Derek Ardo a quitté l’armée pour travailler dans l’humanitaire. Il commence une nouvelle mission dans une médiathèque dans un quartier nouvellement construit d’Aramsha en Inde. Il y croise Aparajita, une petite fille courageuse et amatrice de livres, Trishna, jeune femme qui fuit un mariage forcé, et un tigre mangeur d’hommes qui sévit dans le quartier. Un inévitable face à face s’engage alors entre l’homme et l’animal.

La nuit appartient au tigre
Michel Honaker
Éditions 10/18
Paru le 8 novembre 2018
192 pages
7,10€

Auteur

Michel Honaker est né en 1958 à Mont-de-Marsan (Nouvelle-Aquitaine). Il a publié plusieurs nouvelles et son 1er roman en 1982. Il a ensuite publié plus d’une centaine de livres, en littérature adulte et jeunesse (éditions Gallimard Jeunesse, Flammarion, Rageot, Fleuve Noir…).

Notre avis

J’ai a-do-ré ce roman !

J’avais envie d’y retourner juste après avoir fini la dernière page.

Michel Honaker nous plonge dans une ambiance dépaysante, exotique, à la fois agréable, chaleureuse et parfois inquiétante.

On voyage à Aramsha en Inde : chaleur, odeurs, couleurs, jungle. On s’y croit.

Le récit à la 1ère personne nous rapproche du personnage principal, Derek, bien sûr, et rend le récit plus émouvant, inquiétant, amusant ou dépaysant. Et je me suis tout de suite attachée à ce héros, complexe, réaliste, crédible, courageux, abîmé, optimiste.

J’ai aussi aimé les personnages secondaires. Drôles, émouvants, ridicules ou attachants. On croise des personnages très différents dans ce nouveau quartier d’Aramsha : un vendeur de nourriture observateur, une petite fille férue de lecture, une jeune femme un peu mystérieuse, des policiers obtus, un chasseur énigmatique…

J’ai aussi aimé le tigre : énorme, inquiétant, puissant, sauvage, un peu mystique aussi, et qui voue une haine féroce aux humains. Il y a plusieurs passages du livre dans lesquels c’est le tigre qui prend la parole. Et c’est d’autant plus inquiétant. Michel Honaker n’omet pas de glisser un message écologique – mais subtilement – en constatant l’homme empiète sur le territoire du tigre…

La tension monte au fil de l’histoire, le face à face entre l’homme et l’animal est inévitable. Et il arrive enfin…

Je n’ai pas été déçue par le final.

J’aime aussi beaucoup l’écriture de Michel Honaker.

Je vous conseille vivement ce roman !

Laisser un commentaire