Proposer un article

La récup’ dans les encombrants : écologique, économique et tendance

Écrit par le 3/10/2019 et modifié le 4/10/2019 - Conso, Ecologie - 0 commentaire

Il y a les glaneurs (qui récupèrent dans les champs, après récolte, les fruits et légumes restés sur place), les freegans (qui récupèrent dans les ordures les aliments qui peuvent être consommés)… Et les accros aux encombrants. Je crois qu’il n’y a pas encore de mot pour nous… Oui, « nous », car j’ai testé et adoré la récup’ d’objets et meubles en tous genres dans les encombrants. Petit guide de l’encombrante (non, ça ne va pas comme terme…)…

 
faire les encombrants

Qu’est-ce que les encombrants ?

Périodiquement, les particuliers peuvent déposer dans les rues de leur ville tous les objets et meubles dont ils ne veulent plus et qui ne rentrent pas dans les poubelles classiques. Les services de la mairie les récupèrent. Dans certaines villes, des établissements publics se chargent de la collecte des encombrants et les déposent dans un centre de traitement des déchets qui trie les différents matériaux (métal, bois…) avant de les revendre à des entreprises qui les réutiliserons. D’autres mairies se contentent de transporter et déposer les encombrants dans une déchetterie où ils ne seront pas recyclés. D’autres encore sous-traitent ce service à des entreprises privées qui font payer (quelques dizaines d’euros généralement) le retrait des objets encombrants (pas tous les objets, sur rendez-vous et les objets finissent à… la déchetterie).

Ce qui intéresse la récolteuse d’encombrants (pas terrible non plus comme nom), ce sont les villes dans lesquelles les encombrants peuvent être déposés un jour déterminé : alors elle pourra flâner dans les rues à la recherche de trésors. Tous les lundis, tous les 1ers mardis du mois ou sur rendez-vous… Renseignez-vous auprès de la mairie de votre ville (et des villes voisines) afin de connaître les dates de dépôts et collectes des encombrants.

Les déchets des uns sont les trésors des autres. Si vous pouvez jeter les meubles et objets dont vous ne voulez plus, vous pouvez tout aussi bien récupérer, avant le passage des services de la marie (le lendemain matin très tôt généralement), tout les trésors qui vous plaisent, que vous pourrez nettoyer, relooker, transformer et utiliser.

Et on trouve vraiment de tout dans les encombrants. Des vieux meubles, des meubles suédois, de la vaisselle, des vêtements, des bibelots, des pots de plantes… Des objets démodés, des objets un peu ou beaucoup abîmés, des plantes un peu desséchées (mais vivantes)…

On rencontre aussi toutes sortes de personnes, les soirs de dépôt des encombrants, dans les rues de la ville : des jeunes couples, des femmes et hommes de tous âges, des collectionneurs ou artisans qui ne récupèrent qu’un type précis d’objets, des revendeurs…

Si l’on cherche bien, que l’on s’organise un peu, on trouve son bonheur en farfouillant dans les encombrants.
 
encombrants

Bien se préparer pour la récup’ dans les encombrants

Repérer les dates des encombrants

On commence par se renseigner auprès de la mairie de sa ville et des villes voisines au sujet des dates de dépôts des encombrants dans les rues. Le jour des encombrants, le plus souvent, c’est en fin de journée, à partir de 18h, qu’il commence à y avoir pas mal d’objets déposés dehors. Nul besoin donc de parcourir la ville pendant 24 heures. Ceci dit, rien n’empêche de faire quelques balades, dès qu’on le peut, dans la journée en ville. Un trésor peut s’y cacher…

S’équiper pour sa soirée encombrants

On sort faire les encombrants équipée.

On prend des gants. Souvent les objets et meubles déposés dans la rue sont sales ou déposés sous des objets sales, il peut y avoir des clous qui dépassent, de la terre… On pense à apporter ausdi des ciseaux ou un cutter et un tourne vis éventuellement, afin de découper sur place si on ne veut prendre qu’une partie d’un objet, comme le simili cuir – ou le cuir – recouvrant un canapé, ou pour démonter une étagère qui sera ainsi plus facile à transporter. Pensez enfin à apporter avec vous des sacs pour y transporter tous vos trésors.

En voiture c’est encore plus pratique (mais à pieds ça fonctionne aussi).

Faire une liste de souhaits

Faire une liste de meubles et objets dont on a envie besoin avant de se lancer permet d’éviter de rentrer chez soi avec des tas de choses dont on n’a pas besoin… et qui finiront dans les encombrants la semaine ou le mois suivants quand on les aura à notre tour jetés sans même les avoir utilisés. Et, oui, on trouve souvent ce qu’il y a sur notre liste ! Par exemple, s’il vous faut un bureau, vous pouvez être sûre d’en trouver plusieurs jetés dans les encombrants en septembre, alors que de nombreuses familles redécorent les bureaux des enfants – ou des adultes, que les achats de nouveaux bureaux ont augmenté et que les anciens bureaux finissent dans la rue. N’ayez pas peur de faire une vraie liste précise. J’ai déjà trouvé de nombreuses fois des objets inscrits sur mes listes : pieds de lampe, abat-jours, bureau, table, étagère, chaises, tissus récup’… Si vous ne trouvez pas votre bonheur, repassez donc la semaine ou le mois suivants !

Commencer petit…

… pour finir avec de grands projets déco.

On évite de se lancer des défis décoration et bricolage trop compliqués au début. On commence par un objet à repeindre, un vêtement à transformer, un cache-pot à nettoyer. Et on continuera ensuite avec des planches de mélaminé à dénicher (et on en trouve vraiment beaucoup) afin de créer de A à Z un nouveau meuble de salon !

Avoir l’esprit ouvert

Farfouiller dans les encombrants, ce n’est pas tout à faite comme aller faire son shopping dans un centre commercial tout propret avec musique d’ambiance et odeurs de fast-food qui dégoûtent chatouillent les narines. Cela ressemble plus à fouiller les poubelles des voisins, soyons clairs. Les meubles et objets sont entassés, malmenés, sales souvent, abîmés régulièrement.

Pour nous, c’est en réalité une chasse aux trésors ! On y trouvera des objets vieux, moches, un peu abîmés et on ne verra que leur potentiel après nettoyage, relooking et avec un peu d’amour aussi. Il faut avoir un peu d’imagination et aimer le DIY (et s’inspirer aussi de notre rubrique Loisirs créatifs avec nos tutos de relooking de meubles réellement récupérés dans les encombrants et transformés). On ne regarde donc pas les « poubelles » des uns mais nos futurs trésors à nous !

Sur place, fouiller les encombrants

Meubles, objets, plantes, vêtements, chaussures… Lorsque l’on est dans les rues de notre ville le soir des encombrants, il y en a partout des objets et des meubles jetés. Il va donc falloir fouiller, chercher, regarder, soulever, observer, retourner, imaginer.

Et recommencer. Les objets sont souvent rassemblés à certains endroits dans certaines rues. N’hésitez pas à repasser plusieurs fois aux mêmes endroits, car entre vos passages plusieurs nouveaux objets ont pu être déposés. Et le premier arrivé est le premier servi…
 
outils

Réparation et décoration des objets trouvés dans les encombrants

Vous avez récupéré vos trésors, ils sont entassés dans un petit coin de la maison. C’est la phase nettoyage, réparation et relooking qui vous attend !

On commence par un (très) bon nettoyage des objets trouvés dans la rue. Je nettoie avec de l’eau chaude, du vinaigre blanc (naturel) et j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de thym (désinfectant). Et je frotte, je brosse… Je rince et je laisse sécher.

Ensuite vient la réparation. Les objets et meubles trouvés peuvent nécessiter des petites ou importantes réparations : changer les pieds, fixer des planches, remplacer des planches, boucher des trous dans du bois… Avec le bon matériel, un peu de minutie et de l’huile de coude, c’est souvent simple et très agréable de réparer un objets soi-même. Pour celles qui ne bricolent pas du tout, les repair cafés nous accueillent avec nos objets à réparer et on y trouve de l’aide pour nos petits travaux de bricolage.

Enfin on relooke les objets trouvés. Parce qu’ils sont abîmés, démodés, pas à notre goût… Et pour s’amuser aussi un peu. Parfois le relooking n’est pas nécessaire (j’ai, par exemple, trouvé un joli banc en bois d’extérieur qui ne nécessitait qu’un bon nettoyage). Si on souhaite redécorer un objet ou un meuble, il nous faudra une bonne peinture spéciale rénovation, du papier peint, des nouvelles étagères, des roulettes, des jolis pieds, des petits accessoires et des idées…
 
upcycling
 

Après tout ça, on sera fière de contempler et utiliser notre objet ou meuble récup’ : on a sauvé de la décharge un objet, évité un nouvel achat, fait un geste pour l’environnement, on a appris à réparer, peindre, transformer. Et on a un bel objet ou un beau meuble uniques ! Avez-vous déjà testé la récup’ dans les encombrants ? Allez-vous tenter l’aventure des encombrants ?

Laisser un commentaire