Proposer un article

La sélection jeux vidéo de So What? pour Noël

Écrit par le 12/12/2011 et modifié le 3/07/2015 - Jeux vidéo - 1 commentaire »

Noël approche, et peut-être que cette année, vous demanderez à Papa Noyelle de vous livrer un voire plusieurs jeux vidéo. Ce n’est pas grave, rassurez-vous, ça peut arriver à tout le monde, et puis ce sera bien moins lourd à porter pour notre barbu qu’un body trainer par exemple. So What? vous propose donc sa sélection de titres sur lesquels vous devrez normalement vous amuser.

 

Femmes fortes

The 3rd Birthday (PSP)

Apparue en 1998 sur PlayStation dans Parasite Eve puis deux ans après dans sa suite sur la même plate-forme, Aya Brea reprend du service dans The 3rd Birthday, lequel n’est pas vraiment Parasite Eve 3 mais on fera avec. Cet ancien officier de police qui avait autrefois combattu (et vaincu) une menace mitochondriale du nom d’Eve se retrouve aujourd’hui à voyager dans le temps pour venir à bout des Twisted. The 3rd Birthday se présente comme un shooter à la troisième personne dont la particularité est de vous permettre, grâce au principe de l’Overdive, “d’emprunter” le corps de n’importe quel soldat présent sur le champ de bataille afin de disposer de son arsenal et de prendre avantage de sa position.

Graphiquement époustouflant par ses décors, ses cinématiques et son héroïne au charisme impressionnant (bien que plus fragile et désorientée que dans les précédents épisodes), The 3rd Birthday affiche toutefois quelques malheureuses tares. La première est l’impossibilité de configurer les touches de manière à pouvoir manipuler la caméra comme on le souhaite. Et la seconde est son scénario, qui démarre certes bien mais dont le final notamment risque de vous faire froncer les sourcils. Ah, et j’allais oublier, le jeu est en anglais. Mais rien qui puisse justifier le fait qu’il ait bidé un peu partout dans le monde.

Où l’acheter ?

Sur Amazon au prix de 24,90€.

 

Beyond Good & Evil HD (PSN/XBLA)

Un titre français mesdames, que l’on doit à l’équipe montpelliéraine d’Ubisoft. L’histoire de Beyond Good & Evil débute alors qu’un orphelinat est attaqué par des extraterrestres forcément bizarres appelés DomZ. La courageuse Jade réussit à les repousser mais un nouveau problème vient très vite se poser à elle : l’argent qui commence sérieusement à manquer. Pouvant compter sur le soutien de Secundo, hologramme à l’accent ibérique et Pey’j, son gros porc d’oncle, elle acceptera de remplir une mission très rémunératrice qui signera le début d’une grande aventure.

On aime à qualifier BG&E de “Zelda à la française”, avec toutefois un personnage principal moins effacé et des phases de jeu un peu plus variées que dans le titre de Nintendo. Ici, vous trouverez de l’exploration, de l’infiltration, du shoot et de la course, en plus de combats à mener en temps réel et d’une quête annexe vous demandant de photographier le plus d’espèces vivantes pour récupérer de belles récompenses. Le portage HD de Beyond Good & Evil n’est pas à proprement parler une réussite, mais il permettra au moins à celles n’ayant pas (plus) accès à une PS2, GameCube, Xbox ou un PC relativement puissant de découvrir une pépite de la génération précédente, même si se terminant de manière un peu trop abrupte.

Où l’acheter ?

Sur le service de téléchargement de la PS3 (PSN) et de la Xbox 360 (XBLA) au prix de 9,99€/400 Points Microsoft.

(pour) Femmes seules

Uncharted 3 : L’Illusion de Drake (PS3)

On peut très bien prendre son pied en incarnant un sexe différent, ce ne sont pas les joueurs de Tomb Raider qui viendront me contredire fusil au poing. Voilà pourquoi nous conseillons ardemment à nos lectrices de se pencher sur le dernier épisode en date de la saga Uncharted, sous-titré L’Illusion de Drake. Vous y incarnerez un charmant aventurier qui a tout de même pris un petit coup de vieux depuis Uncharted 2, mais cela ne devrait sûrement pas en empêcher certaines de rapidement s’éprendre de lui.

Comme dans le précédent opus, Nathan Drake vous fera voir du pays, en vous emmenant entre autres subir les chaleurs d’un désert d’Arabie pas si bien fréquenté que cela. Sur le plan graphique, la technique se met au service de l’esthétique pour un résultat probablement jamais vu sur consoles, préparez-vous donc à remettre votre mâchoire en place plusieurs fois de suite car les occasions d’en prendre plein la vue ne manqueront pas. Du grand spectacle interactif qui vaut tout aussi bien qu’une énième rediffusion TV d’Indiana Jones et le Temple Maudit.

Où l’acheter ?

Sur Pixmania au prix de 55,99€.

La famille, cousin !

Solatorobo : Red the Hunter (DS)

Solatorobo est génial et j’aurais presque envie de montrer les crocs aux détenteurs de Nintendo DS n’ayant pas (encore) acheté ce jeu. Mais à moins de vouer un culte à votre serviteur au point de lui accorder une confiance aveugle, vous demanderez sans doute plus pour êtres convaincues. Dans un monde où les chats et les chiens marchent sur deux pattes et s’entendent plutôt bien, Red est un chasseur de trésor canin qui met un jour la main patte sur un étrange médaillon. La jeune et féline Elh lui demandera d’en prendre grand soin car cette relique attire la convoitise de la ténébreuse organisation des Kurvaz.

Les forces de Solatorobo : Red the Hunter sont diverses : très accessible et maniable, un character design mignon et incroyablement attachant, des décors superbement conçus et quelques surprises que je me garderai bien de vous dévoiler. Les joueurs (trop ?) exigeants pourront lui reprocher son dirigisme et sa trop grande facilité durant la majeure partie de l’aventure, mais étant donné que sa durée de vie n’en pâtit pas et qu’en plus, l’atmosphère bon enfant qui s’en dégage à chaque instant est salutairement rafraîchissante, nous ne pouvons que fortement recommander l’achat de Solatorobo à tous les joueurs du monde.

Où l’acheter ?

Sur Amazon au prix de 37,13€.

 

Sonic Generations (PC, PS3, Xbox 360)

Si vous avez manqué toutes les sorties de Sonic sur ces dix dernières années, Sonic Generations arrive à point nommé, en rassemblant les meilleurs (hum) niveaux des épisodes les plus emblématiques de la série sous la bannière de la haute définition. Cet opus, qui célèbre les 20 ans du hérisson le plus connu de la planète, vous offre la possibilité de jouer avec le Sonic moderne et longiligne de nos jours mais aussi avec la version de 1991 équipée de son embonpoint tout mignon.

Cette fête d’anniversaire est pour le moins réussie (avec moult musiques et illustrations à récupérer, des défis en pagaille…), même si l’on regrettera des temps de chargement longuets (sur consoles), que le boss de fin se montre si peu intéressant à combattre et que le Sonic dit “original” soit moins docile que sur 16 bits. L’achat de Sonic Generations est en tout cas fortement recommandé, surtout si vous avez oublié les bougies.

Où l’acheter ?

Sur Amazon au prix de 38,50€ (PS3 et Xbox 360), sur GamesPlanet au prix de 23,99€ (téléchargement PC).

 

Professeur Layton et l’Appel du Spectre (Nintendo DS)

Quatrième volet d’une série très appréciée, particulièrement en France, le Professeur Layton et l’Appel du Spectre débarque pour nous rappeler que l’on ne peut désormais plus se passer d’énigmes à résoudre en périodes de fête, mais aussi que la DS est encore bien présente dans le monde des vivants.

On vivra dans cette fine cartouche la rencontre entre Layton et son apprenti, et ce duo tout neuf se verra rejoindre par la jeune et curieuse Emmy. Pas surprenant, sans doute de plus en plus redondant pour les habitués, L’Appel du Spectre s’avère néanmoins toujours aussi retors et complet (plus de 170 énigmes au programme). Bref, de quoi nous occuper intelligemment durant nos grosses commissions avant la sortie du prochain opus sur 3DS.

Où l’acheter ?

Sur Pixmania au prix de 24,72€.

Quelque chose à ajouter ?

  1. Gaël - 14 décembre 2011 à 23 h 05 min

    Je suis impardonnable, j’ai oublié de mentionner Solatorobo. Un peu de patience je vous prie, en attendant que je tente de corriger cette regrettable erreur.

Laisser un commentaire